Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Chérie, j'ai agrandi le bébé

CHERIE, J'AI AGRANDI LE BEBE

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 8 ans

 

DUREE
92 minutes.
MONTAGE

Film de 1992. Les effets spéciaux ont vieilli, mais permettent une incrustation du bébé géant ou utilisation de décors modifiés plutôt réussis pour l'époque. Générique en animation.

MESSAGE

Revalorisation de l'esprit d'invention. De petits inventeurs créent des choses magiques dans leur cave. Encore plus de gadgets que dans le premier film. Le père est très intelligent et a transmis cela a son fils. Créativité.

Travail. Relation au père, pris par son travail. Critique de l'homme pris par son travail, ses expériences et qui ne fait pas attention à son enfant (même si il tente de rattraper le coup après). Critique de l'entreprise qui focalise sur les résultats. Avec un chef qui a des vues sur le poste de son patron. Les actionnaires et le chef n'apprécient pas l'excentricité du héros, qu'ils auraient envie de renvoyer. On montre comment en vendant son invention, son brevet, on se retrouve dépossédé de son invention. Revalorisation du bon patron qui a le sens des réalités, qui croit aux potentiels et luttes de pouvoir avec un conseil d'administration centré lui aussi sur les bénéfices.

Adolescence. Avec le début des amourettes pour le garçon, il s'inquiète de savoir s'il peut plaire, avec son look d'intellectuel. Impressionné par la plastique d'une charmante fille. Il va conquérir le coeur de la belle en se montrant brave et héroïque et surtout en étant différent des autres garçons.

Famille. Prendre soin les uns des autres. Parents inquiets pour leur progéniture, qui tentent par tous les moyens d'arranger les choses. Importance de prendre du temps avec son préadolescent qui grandit (et de le laisser expérimenter la relation à la demoiselle). Relation au petit frère qui casse les affaires des autres. La grande soeur qui part pour l'université. Quand les femmes ne sont pas là, les hommes ne maîtrisent pas la confection du repas. C'est surtout les mamans qui savent s'y prendre.

Consommation. Publicité pour Las Vegas et sa débauche de lumières.

Danger de la science. Il faut savoir gérer les avancées techniques, parce qu'elles peuvent générer des problèmes si on les utilise mal.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Petite tension durant le moment où les appareils surchauffent, le bébé va être électrocuté. Les 30 dernières minutes jouent la carte de l'action. On peut s'inquiéter pour ce pauvre bébé, embarqué par des étrangers, mais comme il devient gigantesque, c'est plutôt pour les autres qu'il faut s'inquiéter (son frère est dans sa poche). N'empêche que la police imagine s'occuper de l'enfant en lui tirant dessus des cordes, puis le méchant savant souhaiterait utiliser un canon tranquillisant pour gros mammifères. Scènes de nuit, avec voitures de police. On voit l'agitation des autorités, des adultes. Différents moments tendus, de craintes de la foule face au géant, on voit des gens hurler, fuir. Le père risque de tomber du lapin géant, risque de se faire écraser. Son fjlrère est coincé dans une voiture avec laquelle il joue, qu'il met à la bouche, la voiture est posée en équilibre en hauteur, risque qu'elle s'écrase au sol.

Malaise. Le bébé géant casse tout dans la maison. Il met les parents dans l'embarras, ils ne veulent pas que les voisins voient l'enfant. Risque que le générateur ne permette pas d'envoyer le rayon pour les faire rapetisser.

Thème adulte. Différentes intrigues de pouvoir d'adultes qui veulent s'approprier une société.

Tristesse. Le bébé se fait tirer dessus, il pleure, on le voit démuni.

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. Un bébé qui est plutôt un petit garçon de deux ans. De la publicité cachée (Adidas, Hard Rock Café). Intéressant de réaliser que le bébé géant fait ce que font les petits garçons, ils s'amusent et casse ce qui est trop fragile.

Thèmes. Invention. Relation au père. Adolescence. Protection parentale. Travail. Danger de la science. Travail monopolisant. Bébé. Créativité.

Ce film est la suite de Chérie, j'ai rétréci les gosses. Il existe encore une suite, Chérie, nous avons été rétrécis (seul le père est le même) ainsi qu'une série télévisée (plus aucun acteur initial).