Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Chasseurs de Dragons, la série

CHASSEURS DE DRAGONS

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 8 ans

 

DUREE
24 minutes par épisode
MONTAGE

Série d'animation de 2004. Les épisodes peuvent se voir dans n’importe quel ordre, ils n’ont pas vraiment de liens les uns avec les autres, même si des personnages peuvent revenir et qu’on pourrait imaginer une chronologie (mais il n’y a pas vraiment d’évolution dans les rapports). Le générique est interprété par the Cure, pas vraiment en lien avec l’atmosphère de l’animé, mais une satisfaction pour les amateurs du groupe.

MESSAGE

Importance du travail. Les deux chasseurs de Dragons acceptent différentes missions, ces deux travailleurs ont des motivations différentes (pour Gwizdo, l'argent est le nerf du travail, le salaire est important et on doit assurer quand on est payé; Lian-Chu est plus enclin à aider par noble sentiment, c'est toujours lui qui va combattre, Gwizdo va plutôt trouver tous les bons moyens pour en faire le moins possible). On voit en tout cas que le travail est sensé faire vivre (ici on voit aussi qu’on peut se faire arnaquer).

Égoïsme. Il est important de penser à l'autre, ne pas se montrer égoïste (donc ne pas trop penser à l'argent).

Un héros avec des défauts. Gwizdo a beaucoup de tares (avare, cupide, râleur, peureux, jaloux, menteur). C’est le personnage principal de la série, il a un côté sympathique, séducteur, mais un passé d’orphelin certainement difficile à vivre, il a donc besoin d’exister plus que les autres et a besoin de se mettre en avant ou arnaquer.

Revalorisation de l'intelligence. Ce n'est pas que la force brute qui peut combattre les dragons, on doit aussi réfléchir à des plans.

Romance. Plutôt centré aventure de garçon, la romance est une histoire de fille, on perçoit l’intérêt de Jeanneline qui a un petit faible pour Gwizdo, c’est plutôt tourné en dérision. On perçoit comme les femmes peuvent se faire exploiter par l’homme (Jeanneline est la mère nourricière, Gwizdo l’exploiteur masculin).

Argent. Savoir gérer l'argent (Gwizdo est très pointilleux quand il s'agit de mériter un salaire ou de faire un contrat, même si le plus souvent il se fera avoir. Jeanneline tient une auberge, attend de ses clients qu'ils lui ramènent de l'argent.). On peut tomber sur des arnaqueurs et se faire prendre tout son argent. Ce n’est pas nécessaire d’en vouloir toujours plus, de toute façon à la fin on risque de ne plus rien avoir. Être motivé par un rêve, vouloir de l’argent pour s’acheter une ferme. Cupidité.

Avoir des valeurs. Ne pas accepter n'importe quel travail. Importance de la morale dans les affaires, ne pas se faire de l’argent avec de mauvaises activités. Lian-Chu ou Hector contrastent avec Gwizdo, on saisit bien les différentes nuances du bien. Ne pas tuer pour rien, ne pas s'en prendre à des Dragons inoffensifs.

Se méfier des apparences. Lian-Chu est le musclé de la bande, mais sensible à l'intérieur, il adore le tricot.

Amitié. Faire partie d'une team, être lié par un projet de travail. Pouvoir compter l'un sur l'autre. Critique des positions de dominance dans une relation d’amitié ou au travail. Animal de compagnie. Recevoir du soutien de son dragon domestique.

Monstre. On voit des Dragons.

Peur. Dépasser ses craintes, affronter.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Les héros ont un dragon à combattre par épisode. Poursuite, risquer d'être brûlé, d'être transpercé. Une série de mini bestioles à grosses dents ne laissent que les os d'un cheval, on peut craindre qu'ils s'en prennent à la fille de Jeanneline, on la croit morte. Hector suspendu à une corde risque de se faire tuer par un dragon qui vole contre lui. Clients mécontents qui poursuivent les héros avec des fourches. On peut voir un dragon avaler des personnages. Être emporté par des tornades, souffle de dragon. Tomber dans un trou profond. Possession, un dragon s’empare de l’esprit de cochons, de leur maître, puis des héros, effet stressant yeux rouges. Dragon fantôme qui détruit tout dans l’auberge. Se retrouver coincé dans une faille, avec un dragon de l'autre côté. Être capturé et utilisé comme sacrifice pour ressusciter un dragon, mort brûlé vif. Les héros sont capturés, on leur dit qu'on va les sacrifier.

Tension. Il peut y avoir des scènes de nuit, effets d’animaux ou personnages aux yeux rouges. Crainte de l'inconnu. On peut entendre des bruits, ne pas savoir d'où ils viennent (porte qui claque, bruit de pas, craquement). Objet disparu on ne sait pas comment. Savoir qu'il ne faut pas faire de bruit, sinon on risque un danger. Monstre tapi dans l’ombre, on ne sait pas ce que c’est. Et tout ça de nuit, avec musique stressante.

Visuel effrayant. Les dragons ont souvent de grosses dents, certains peuvent faire plus peur que d'autres, yeux rouges, bave. Ils sont plus horribles dans la deuxième saison (et les effets de rugissement augmentent le stress). On peut voir les entrailles d’un dragon. Exploitation. Gwizdo est un arnaqueur, il fait travailler son ami, exploite Hector, son chien dragon. Nombreuses séquences où on le fait travailler pour rien, on peut lui marcher dessus. Décision de partir parce qu’il en a assez d’être mal considéré.

Malaise. Méchant qui menace d'exécuter des otages. Gwizdo fait croire à des parents qui recherchent leur fils que c'est lui, puis pris à son propre piège, il s'imagine que c'est vraiment lui (ce qui n'est pas le cas). Gwizdo trop peureux qui n’aide pas son ami lors d’une bataille. Lian-Chu se transforme en dragon, on demande à son ami de le tuer. Se faire arnaquer, tout son argent volé par des clients malhonnêtes. Une sorcière s’empare de l’auberge de Jeanneline par la ruse, Gwizdo veut partir sans aider personne. L'oncle de Lian-Chu enferme son neveu après lui avoir raconté comme il a laissé un dragon détruire le village de sa famille (il fera ensuite croire à ses amis qu’il est mort). Prince indigne qui veut affamer son peuple pour en faire des guerriers. Gwizdo est devenu riche en utilisant un dragon qu'il a fait venir en ville pour ensuite le capturer.

Tristesse. Lian-Chu, après un coup sur la tête, se prend pour un bébé dragon, tristesse de Gwizdo qui se sent abandonné.

Résolution pas agréable. On découvre deux héros qui ne parviennent jamais à gagner de l’argent, le plus souvent ils se font avoir. La série ne fait pas évoluer les personnages et n'a pas de fin.

VOCABULAIRE
Classique, parfois limite (gagner un bon paquet de fric, on fout le feu, on est foutu, bouffer, mal barré, cramer, je m'en fous). On ne comprend pas vraiment Hector (tant mieux, c'est lui le plus vulgaire).

Commentaires. Une série qui propose une sorte d'antihéros, Gwizdo est attachant, mais il a beaucoup de défauts, une sorte de jeune adulte mal aimé qui a besoin de se sentir fort. Mieux vaut avoir une certaine distance pour avoir accès à ce type de héros, ce n'est pas vraiment un bon exemple. La deuxième saison est plus stressante que la première. Il existe un film Les Chasseurs de Dragons, en images de synthèse (donc le visuel peut aussi être impressionnant).

Thèmes. Travail. Argent. Amitié. Égoïsme. Monstre. Dragon. Peur. Cupidité.