Tu mourras moins bête...

Tu mourras moins bête…

À partir de 12 ans

Tu mourras moins bête… série d’animation de 2016. Le visuel ressemble à un dessin encre et aquarelle tiré d’une bande dessinée. Dans chaque épisode, on pose une question à un professeur et il nous présente l’historique de la chose, puis offre différentes directions en répondant. Effet comique.

MESSAGES

Informations scientifiques

On répond à plusieurs questions en expliquant correctement les choses. Découverte. On a toujours l’impression d’apprendre quelque chose.

Motivation à la connaissance

C’est bien de se poser des questions. On nous montre différents types de personnes qui se questionnent et qui obtiennent des réponses pertinentes. Apprentissage.

Nouvelles technologies

Transmission du savoir par informatique. C’est à travers un blog que le professeur reçoit les questions au début de l’épisode.

Différents thèmes

Les gens qui ont peur en avion. Le gras est compliqué à faire partir. La sexualité des animaux n’est pas comme la nôtre. Le chien apprécie la putrescine. Les plumes des dinosaures. Les rêves. Blessure par balle. Near death experience. Boson de Higgs.

Sexualité

Certains épisodes sont spécialement centrés sur la question, mais au détour des épisodes, même si les thèmes n’ont pas spécialement cet axe, on verra des personnages faire l’amour, on parle de sperme séché mangé par des acariens. On parle de faire l’amour comme une bête, mais cela n’a rien à voir avec ce que l’on imagine, c’est plutôt hard.

La mort

Au détour des épisodes (et surtout à la fin), on nous renvoie que l’on est mortels (avec cette série, on mourra moins bête, mais on mourra quand même). Nous sommes mortels.

Positiver

Le professeur moustache donne des informations dans un ton humoristique, en tentant de positiver les choses. Optimisme.

Tu mourras moins bête...

Tu mourras moins bête…

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

On peut voir un homme se faire couper la main, le sang gicler. Un chercheur qui teste sa pommade durcissante en se tirant dessus, on voit bien le sang gicler. Opération où on voit un homme sortir ses tripes. Plaie où on va rechercher la balle avec un gros couteau, puis en recousant avec du fil de fer barbelé. On voit un combat avec Alien. Utilisation d’arme, avec l’effet re recul qui arrache le bras. Des personnes tirent sur des clients dans un restaurant.

Des connaissances stressantes

On peut recevoir des informations qui ne sont pas toujours faciles à accepter (qu’il y a des acariens sur nous) (1/3 des aliments pour chien seraient consommé par des humains, car moins cher), des informations sont parfois complexes et un petit risque de tout mélanger (non Spiderman, cela n’existe pas).

Étrangeté

Visuel décalé. Pour générer des gags, les images sont plutôt étranges (quand on voit le professeur, il semble avoir un corps de femme) (visuel immonde quand il y a un personnage qui se décompose).

Banalisation de la violence

On nous montre souvent des personnages mourir, et c’est rigolo (du petit lapin à la famille de Superman, tout le monde peut y passer). Maltraitance. Le professeur aime bien utiliser Nathanaël pour mettre en scène ses explications, il fait un peu disciple maltraité (nombreuses morts).

Sexualité

Pour ceux qui n’apprécient pas que leurs enfants, cette série comporte des gags ou des informations autour de la sexualité (on voit des personnages nus, y compris le professeur qui a des seins. Elécrto-orgasme, mais le sexe en érection est pixellisé. On met bien en scène des parties intimes).

VOCABULAIRE

Classique. Il peut y avoir des vilains mots (merde, débile, salaud, saloperie). Il peut y avoir des choses à lire. Il peut y avoir des termes complexes.

Une série qui va nous faire découvrir des choses tout en rigolant. Si des petits pouvaient tout à fait voir certains épisodes, d’autres ont des gags moins adéquats, mieux vaut maîtriser le second degré et ne pas avoir de soucis avec l’explosion de petits lapins ou la sexualité. Des références que seuls vont saisir les adultes (Rambo, Matrix, McGyver, Aragorn, Lagerfeld), l’humour et les informations transmises pourront bien plaire.

Partager cette page :

Lost Password