The Galaxy Railways est une série de 2003. Le premier épisode traite de l’enfance de Manabu, avec quelques flash-back. Le deuxième s’amuse encore plus avec le temps, il ne faut pas être un adepte d’épisode linéaire. La série reprend souvent une action qui s’est déroulée dans un épisode précédent. Une grande saga, du space opera, avec une myriade de personnages qui apparaissent petit à petit. Les épisodes peuvent généralement se voir indépendamment les uns des autres, mais il y a quand même une chronologie dans cette série (avec un double épisode). À la fin de l’épisode, on voit une scène de quelques secondes qui nous motive à voir le suivant. Les six derniers épisodes de la première saison forment une grosse intrigue.

MESSAGES

Morales

Souvent, un narrateur présente l’épisode et une conclusion autour des « apprentissages » de l’épisode.

Aider l’autre

Importance d’aider les personnes en détresse, revalorisation des brigades qui luttent contre les méchants.

Voyage initiatique

La question de la transmission familiale, suivre la voie de son père… et le jeune garçon va poursuivre un voyage qui le fera grandir.

Monde militarisé, avec hiérarchie

Importance du commandement, devoir prouver ses compétences, être considéré comme un bleu. Équipe.

La mort

Un animé où la mort est souvent présente, mais où la vie est mise en valeur. Le héros ne veut pas se servir de son arme, il veut sauver des vies, pas tuer, mais il va finalement accepter de tuer pour sauver une camarade. Un épisode est centré sur le deuil de l’être aimé. Deux autres sur se sentir responsable de la mort des autres quand on est sensé les secourir. La mort d’un équipier. Un prisonnier qui sacrifie un de ses camarades.

Amours tragiques

On voit des gens souffrir ou se battre pour récupérer ceux qu’ils aiment. Petite amourette entre héros.

Sexualisation des femmes

Un monde pensé pour les hommes, légèrement sexy, on verra l’infirmière remettre sa jupe, les costumes mettent bien en évidence les formes des demoiselles, une scène de bain thermal.

Ouverture sur l’autre

Critique de l’incompréhension entre deux peuples qui se font la guerre. Ce sont deux femmes qui vont arranger les choses.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Les personnages vivent des pressions. Entendre un bébé hurler, aller le sauver au péril de sa vie. Risque de se faire écraser par un train. Différentes attaques de pirates avec des armements qui font très militaires (chars d’assaut, tank). Prise d’otage, acte terroriste avec des cadavres de passagers d’un train qui flottent dans l’espace. Le sang peut être présent. Les méchants sont violents, ils peuvent montrer une certaine forme de folie. On nous fait découvrir un gentil jeune homme qui se révèle être un tueur. Une scène avec une fille qui se fait violenter dans une voiture. Des extra-terrestres peuvent faire peur.

Tristesse

Mort d’êtres aimés. Le héros perd son père et son frère. Il va revivre la mort du frère dans le deuxième épisode, on le voit mourir le torse en sang. Simulation qui nous fait croire que le héros s’est fait tuer. La fausse mort d’un enfant à l’hôpital. La mort d’un gentil vieux (on joue souvent avec cette corde sensible). Un des héros va mourir lentement en agonisant devant nous. La bataille finale fera de nombreux morts.

VOCABULAIRE

Il peut y avoir du vocabulaire vulgaire.

Une série qui reprend l’univers du Galaxy Express 999, en jouant toujours avec des personnages mystérieux comme Layla Destiny Shura. On peut regretter que le scénario travaille plus sur les effets d’aventures et d’exploits que sur la profondeur des personnages, mais en 50 épisodes (deux saisons), on va gentiment apprivoiser. Cette analyse a été posée en regardant uniquement la première saison. Des mondes durs, avec de la violence, ce n’est pas pour les plus jeunes.

Partager cette page :

Lost Password