Sur la piste du Marsupilami est un film avec animal en images de synthèse de 2012. On suit plusieurs évènements en même temps, avec des personnages qui ont tous des motivations bien différentes. Effets de flash-back. Moment en animation qui raconte une prophétie.

MESSAGES

Reconnaissance

Besoin d’être reconnu. Ne pas être traité de menteur quand on dit la vérité. Vouloir plaire à l’autre. Relation au père. Un père tente de montrer à ses enfants qu’il s’occupe bien d’eux et qu’il n’est pas un menteur. Un fils tente de percer dans le journalisme pour que son père soit fier de lui.

Importance de la gentillesse

Prendre soin de l’autre, avec un Marsupilami qui sauve les gens, les petites bêtes. Un Pablito qui accueille les orphelins qui l’appellent tous papa.

Honnêteté

Critique des petites arnaques qui mettent ensuite dans l’embarras. Il ne faut pas emprunter de l’argent, il ne faut pas tromper l’autre.

Critique des médias

Ils peuvent tronquer leurs informations, ils mettent au rebut les émissions qui ne sont plus rentables. Presse.

Temporalité

Critique du besoin de jouvence, avec un grand méchant qui est prêt à tout pour garder sa jeunesse. Avec des parodies de crèmes faciales qui prétendent aussi à la jeunesse). Vieillesse.

Protection des animaux

Même si le message ne crève pas l’écran, il y a une petite critique de l’exploitation des animaux en voie de disparition et on montre les magies de la nature, son indomptabilité.

Totalitarisme

On se moque d’un gouvernement militarisé autoritaire.

Sur la piste du Marsupilami

Sur la piste du Marsupilami

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Environnements parfois stressants. Dans la serre de nuit, avec de la musique tendue. Le début d’entretien avec le « chef » Paya dans un endroit sombre de la forêt. Différents moments de stress, où les héros doivent sauver les oeufs ou passer une bande vidéo, ou s’échapper de prison. Différentes menaces. Le perroquet est pris en otage, trois malfrats menacent de lui couper la tête, sa petite maîtresse craint pour sa vie. Un gros balèze s’en prend aux héros en les soulevant par la gorge, dans une prison. Des sarbacanes vont finalement viser le visage de Dan Geraldo. Tomber brusquement dans un trou. Dan Geraldo se fait électrocuter par un teaser, on ne sait pas pourquoi, il est embarqué par des militaires.

Maltraitance

Marsupilami va subir la méchanceté des hommes. On lui démolit son nid, vole ses enfants. On le capture dans un moment plutôt agressif. Méchants coups électriques contre le Marsupilami entravé. On voit la maman rentrer dans le nid détruit, grelottant de froid.

Tristesse

Pablito (Jamel) va avoir quelques moments où il aura mauvaise presse vis-à-vis de sa fille (elle le traite de menteur, elle le voit se faire arrêter par la police).

Moquerie

Sentiment d’un fan de Céline Dion, qui va jusqu’à collectionner des robes. Des danses primitives. Des dictatures style 3e Reich.

Sexualisation de la femme

Rapport homme-femme avec beaucoup d’allusions sexuelles (profiter pour tripoter, vouloir se coucher avec ses gardes du corps sexy style SS, moment de séduction proche de la pâmoison). Heureusement la demoiselle va finalement laisser tomber le vilain. On joue beaucoup sur le côté sexy des filles. Sex. Une scène plutôt limite d’un chien qui se met à copuler avec la tête de Jamel (plus précisément son oreille).

VOCABULAIRE

Beaucoup de petits jeux de mots en arrière-plan.

Un film qui plaira aux enfants, parce que le Marsupilami est mignon et que les méchants reçoivent des coups. Un film qui peut plaire aux parents, parce qu’il est rempli d’humour et de références en tout genre (on touche aux amateurs de bd, mais aussi aux cinéphiles). Mais l’humour est plutôt dénigrant.

Il existe des séries animées du Marsupilami.

Partager cette page :

Lost Password