Sacrés Rongeurs (Tales of the Riverbank) est un film de 2008, avec des marionnettes à mains plutôt réalistes, très peu d’effets spéciaux (seuls de rares oiseaux ou puces sont en synthèse). Un narrateur introduit l’histoire et fait un arrêt sur image pour présenter les personnages qui apparaissent dans le film ou pour faire des commentaires. On peut suivre plusieurs intrigues en même temps, un flash-back. Il y a sept animaux principaux.

MESSAGES

Courage

Une histoire sur le courage et comment vaincre des obstacles. Force du faible. Les plus petits peuvent avoir de la puissance et peuvent changer les choses.

Équipe

Créer des liens. L’union fait la force.

Pollution

Le ciel est obscurci par la noire fumée de la cheminée d’une usine. Une immonde pluie noire s’abat sur la forêt.

Cupidité

Critique des vilains qui veulent se faire de l’argent en vendant n’importe quoi, en polluant n’importe comment.

Écologie

Importance de lutter contre la toxicité, de s’entraider, se battre contre les méchants pollueurs.

Drague

Les espèces ont des vues sur l’autre sexe (« tu es tout à fait mon genre, beau gosse, on dirait un rat devant un morceau de gruyère »). « Je vous donne un baiser si vous la laissez tranquille, ça roule, viens ici poupée ».

Stéréotypes

Un film qui joue avec les soi-disant caractéristiques des différents personnages (on se moque de la bêtise de la jolie souris, certains parlent beaucoup, les furets sont agressifs, Hamster peu sportif). Les femmes ne sont pas montrées comme étant très dynamiques, on les voit plutôt stupides.

Sacrés RongeursSCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Quelque chose qui accoste le bateau, avec une musique qui fait peur, les personnages crient, yeux rouges. Le bateau fonce contre la berge. Un passage dans un tunnel avec du bruit et glissement de terrain qui fait risquer un effondrement. La montgolfière qui se fait attaquer. L’avion du cochon d’Inde s’écrase (la deuxième fois on le croit mort). Kidnapping de Sonia la souris, qui se retrouvera en cage, au-dessus de lave confiture.

Les méchants animaux

Un faucon attrape le hamster. On a peur du brochet dans un premier temps. Attaques des furets qui jouent le rôle de méchants voyous. Deux chats à l’allure effrayante, aux dents disproportionnées.

Peur de l’inconnu

Crainte devant un poursuivant inconnu, que l’on voit avancer à travers les yeux de la caméra.

VOCABULAIRE

Classique. Beaucoup de dialogues, cela parle sans arrêt. Quelques jeux de mots (il est à poil).

Le film donne l’impression d’être pensé pour les plus petits, mais il est constitué de beaucoup de moments problématiques pour les animaux et il y a beaucoup de personnages (surtout à la fin). Le scénario est un peu tiré par les cheveux, avec au début une succession de scènes collées les unes après les autres, qui permettent d’introduire les nouveaux personnages. Puis un projet commun quand ils veulent attaquer l’usine.

Partager cette page :

Lost Password