Ronja, fille de brigand (parfois écrit « Ronya ») est une série d’animation de 2014 dans une image des synthèses qui tente de reproduire le visuel d’une animation classique. Si au début c’est plutôt dérangeant, on finit par s’y habituer. Les épisodes sont à suivre, une narratrice fait un petit résumé au début. Un rythme plutôt lent, et des histoires adaptées aux enfants. Une ellipse de plusieurs années dans le deuxième épisode. La suite est bien linéaire, même s’il peut parfois y avoir des retours en arrière.

MESSAGES

Famille

Un moment de vie dans la famille, lorsqu’arrive une petite fille, on nous la montre grandir. Importance de pouvoir compter sur sa famille, et encore plus dans des moments compliqués. Enceinte. On nous raconte l’histoire de Ronja et dans le premier épisode, on nous montre sa naissance. On voit sa mère bien enceinte, le père se dépêcher pour être présent à l’accouchement, on voit bien la souffrance de la mère, mais aussi son envie de faire en sorte que cela aille bien pour son enfant (quand elle se met à chanter ce n’est pas très réaliste) (quand la maman descend avec l’enfant dans ses bras déjà toute jolie non plus :). Bébé. On voit ne sachant pas quoi faire quand le bébé pleure et la mère donner le sein. On voit le père être un vrai papa poule et intéresser tous les brigands (un bébé c’est trop chou à regarder). Et il va grandir, vu que cela va être Ronja, l’héroïne de cet animé. Protection. Un parent doit être protecteur. Quand Ronja tente d’être autonome, on voit bien qu’elle a besoin de sa famille. Relation au père. On voit un papa plutôt attentif à sa fille, mais qui est plutôt sévère et autoritaire (mais peu d’effets sur sa fille). Ronja a envie de plaire à son père, qu’il soit fier d’elle. Dans un moment de dispute, elle attend qu’il fasse un pas vers elle, mais il est obtus et fait comme s’il avait plus de filles, tout en dépérissant. Grandir. Le père permet à la petite de partir en forêt, c’est une forme de rite qui lui permet de grandir. Le père était surprotecteur, la mère l’aurait laissé partir bien avant. Rejet. On va traiter de la question de la différence, d’accepter celui qui ne fonctionne plus comme l’autre. Difficulté de fonctionner avec un père qui met son honneur avant sa sensibilité (et qui n’arrive pas à faire le premier pas pour résoudre un conflit). C’est l’affectivité du parent et de l’enfant qui peut attendre leur cœur et leur permettre de se retrouver. L’enfant devrait toujours savoir que ses parents tiennent à eux.

Amitié

On va voir petit à petit naitre une amitié entre deux enfants qui étaient pourtant issus de famille ennemie. On le verra s’aider parmi, ce qui va leur permettre une certaine proximité. Ronja demande à Birk de devenir son frère. Dispute. Exemple d’un moment où on peut se fâcher avec l’autre (bon exemple dans le 18e épisode). Tout peut facilement être ruiné si on ne prend pas le temps de discuter, de réaliser ce qui est le plus important pour nous. Compétition. On peut parfois voir une petite compétition entre les deux enfants (sauter par-dessus un précipice, dompter un cheval). Ronja ne veut pas montrer qu’elle est plus faible que Birk.

Autonomie

Importance de pouvoir aller se confronter au monde lorsque l’on est un enfant. Capacité de ne pas suivre l’exemple d’une famille en bisbille avec une autre. Importance de pouvoir fréquenter les personnes que l’on apprécie, sans devoir craindre avoir des problèmes avec sa famille qui n’apprécie par certaines fréquentations. La série se termine sur les deux enfants qui vont vivre l’été sans leurs parents. Surprotection. Un exemple de papa qui a de la peine à laisser sa fille s’autonomiser, mais qui va lui donner les armes pour bien se débrouiller (on nous le montre angoissé de sa mort). Fugue. Partir de chez soi lorsque l’on réalise que l’on a trop de différence avec son groupe. On voit que c’est ensuite compliqué de revenir, mais que la famille nous accepte au retour et est très heureuse de nous revoir. Foyer. Quand on est enfant, c’est important d’avoir son chez-soi, si on prend son autonomie c’est important de se retrouver dans un endroit sécurisé.

Force des faibles

Une série qui nous montre que des enfants peuvent bien se débrouiller. Birk se montre un petit garçon qui semble avoir foi en ses potentiels, il est confiant et montre une certaine assurance. Après le monde est rempli de danger, il ne faut pas faire n’importe quoi.

Danger

Il y a des harpies et des nains gris dans la forêt. On voit comme un père peut être inquiet quand sa fille ne rentre pas à l’heure. L’environnement peut être dangereux, en hivers on peut mourir dans la neige, on peut se noyer dans l’eau ou être disloqué dans des chutes). Peur. Quand on maîtrise sa peur, on devient plus fort. Abstraction de la peur. Les épreuves peuvent faire réfléchir sur notre condition. Courage. Ronja veut exercer son courage, elle ose se confronter aux choses.

Loyauté

Ronya est prise dans la loyauté à son père, elle n’ose pas lui dire qu’elle a un nouvel ami et que c’est le fils de l’ennemi du père (elle craint qu’il en ait le cœur brisé).

Ronya, fille de brigand

Ronya, fille de brigand

Tolérance

On critique les rivalités qu’il peut exister. Le clan de Mattis est celui de Ronja, mais la petite fille va s’ouvrir au monde. Deux enfants de bandes rivales vont se lier d’amitié. Égoïsme. Le garçon lui renvoie que la petite ne peut pas s’approprier les animaux, elle croit qu’elle son à elle. La forêt appartient à tout le monde.

Vieillesse

Un des membres des brigands est un vieillard, il est comme le père de Mattis, on voit qu’il a un rôle différent, il ne travaille pas comme les autres, il est pourtant bien accepté dans la communauté. On l’entend parfois parler de sa mort. Il a la connaissance, c’est lui qui dira à Ronja comment elle pourra s’en sortir sans être brigand. Mort. On voit qu’il devient plus faible, on l’entend tousser. Il reste de plus en plus alité. On comprend qu’il attend la mort. On voit comme cela peut être difficile pour Mattis de l’imaginer partir, il est en pleur, mais ne pourra rien faire contre ce décès (les gens qui nous accompagnent doivent tous mourir un jour, même ceux qui ont toujours été là). On le voit de moins en moins manger. Et il finit par mourir. Pour ceux qui reste importance d’être entouré dans ce moment. On voit surtout cela dans l’épisode 26. Personne n’est éternel, besoin d’exprimer sa perte, besoin d’avoir un réconfort dans ce moment. Et la vie continue.

Groupe

On voit des brigands fonctionner en bande. Ils se sont créé une appartenance. Leader. Suivre une personne qui est le chef (et quand il va mal devoir réussir à se débrouiller sans lui). Coopération. Il faut parfois unir ses forces pour s’en sortir contre l’adversité (le problème est de choisir le chef, ici il se détermine en fonction de la force sauvage).

Nature

Une petite fille qui va vivre dans un environnement très naturel, on la voit souvent dans la forêt. Une époque où l’homme n’avait pas encore tout bétonné. On voit bien la forêt, les animaux, la pluie. Saison. On va bien voir les saisons passer. Hiver. Quand vient le moment de la neige, il faut avoir les habits appropriés (plaisir du jeu, de la bataille de boule de neige au ski). Animaux. On voit Ronja et son ami tenter de dompter des chevaux sauvages. Ils vont finir par pouvoir monter dessus.

Maîtrise de soi

Le père de Ronya peut se mettre en colère, parfois il ne se maitrise pas et crie fort. Sa fille en a assez de le voir le cœur rempli de fureur. Quand il s’agit de la relation à sa fille, il n’arrive pas à gérer les conflits.

Vol

On met ici en scène des brigands qui volent et on est plutôt de leur côté. Ronja ne sait pas qu’elle fait partie d’une bande de brigands et quand elle apprend le métier de son père, elle ne veut pas rendre les autres malheureux, ne veut pas devenir un brigand. Les soldats ne peuvent pas faire face à ces brigands.

Stéréotype

Même si la maman semble avoir un sacré caractère, son rôle semble surtout lié à la cuisine (après on réalise bien qu’elle a une forte incidence sur son homme et qu’elle propose souvent des choses intelligentes) (c’est aussi elle qui lave les habits).

Monde fantastique

Même si on pourrait avoir l’impression que l’histoire se déroule dans notre moyen-âge, on nous montre qu’il s’agit d’une histoire avec des personnages qui ne sont pas de notre monde (des Trolls des montagnes, des Harpies, les nains gris ou les Trolls des ténèbres). Les surnaturels qui apparaissent avec le brouillard et qui veulent attirer les personnes.

Ronya, fille de brigand

Ronya, fille de brigand

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Effet de tonnerre, éclair, tremblement dans le fort, les personnes ont peur et le bébé se met à crier. Ronja s’est endormie sur un rocher dehors, elle sera entourée de petites choses inquiétantes avec des yeux rouges, ils ne parviennent pas à monter sur le rocher, mais commencent à taper dessus avec des bâtons, c’est inquiétant. Ronja s’est endormie sur un rocher dehors, elle sera entourée de petites choses inquiétantes avec des yeux rouges, ils ne parviennent pas à monter sur le rocher, mais commencent à taper dessus avec des bâtons, c’est inquiétant, puis ils commencent à monter, on entend qu’ils disent « à bas les humains », ils sont très proches d’elle, ils sautent par-dessus elle, elle commence à pleurer. Ronja crie contre une harpie, ça l’attire, elle veut l’atteindre et lui dit qu’elle l’attrapera et laissera son sang couler, on voit les serres se rapprocher d’elle, elle doit plonger pour leur échapper. Ronja est perdue dans le brouillard, elle réalise qu’elle a tourné en rond, il n’y a plus le garçon au bout de la corde, il ne répond plus et elle commence à avoir peur, il y a comme des silhouettes d’enfant au loin, puis elle semble subjuguée et va vouloir suivre ces spectres, elle est comme hypnotisée. Le garçon veut la protéger et la retient, elle le frappe, le griffe, le mord, mais il l’a sert fort et l’empêche de partir. Ensuite, elle ne se rappelle pas qu’il l’a sauvé, il a encore les marques de ses coups. Le père de la petite risque de tomber au fond de la faille à cause de ses adversaires qui lui tirent dessus, qui lui envoie des rochers. Un de ses hommes risque aussi de tomber à cause d’une échelle qui n’était pas assez solide. Un des brigands se fait atteindre par une flèche dans la jambe. Un des brigands glisse du toit, on peut craindre qu’il se fasse mal, mais il arrive sur un tas de neige. Ronja est coincée en pleine forêt, il se met à neige (on voit une image du père traumatisé de la retrouver le lendemain, trop tard pour la sauver, on le voit pleurer en grattant la neige) (c’est n’est qu’une projection, mais elle appelle à l’aide en pleurant). Une harpie tourne dans le ciel, elle fonce vers elle, on peut craindre ses grandes serres, Ronja est prostrée et n’ose pas regarder, la chose s’approche c’est bien inquiétant, elle est très proche et lui parle, veut qu’elle dorme, lui tire les cheveux avec ses griffes. La femme oiseau tente de la dégager, l’emmener dans les montagnes pour la servir, elle tire sur ses habits, mais rien n’y fait. Elle se croit perdue. Ronja tombe malade, on la voit fiévreuse. Mattis ne veut pas partager son butin, les hommes de Borka tirent, le frôle et on craint qu’un de ses hommes ait été tué. Sturkas a bel et bien été atteint par une flèche, on tente de le soigner, on voit le sang sous le pansement. Une harpie doit vouloir attraper les enfants pour boire leur sang, ils fuient avec leurs chevaux puis échappe à son piqué, c’est Birk qui est choisi, on craint les grosses griffes, et elle dit qu’elle va informer ses sœurs de leur présence. On apprend que des brigands des deux bandes se sont fait capturer, on les voit en cellule ayant peu à manger, on nous dit qu’il y a le risque pour les autres d’être pris. Les deux enfants sont sous l’eau, car de nombreuses harpies les survolent, Ronja ne revoit plus Birk, puis elle risque d’être atteinte par les griffes et elle risque de se noyer en même temps, paroles menaçantes de ces êtres qui disent vouloir les déchiqueter. Les deux enfants vont tomber à travers une chute, ils se tiennent en espérant survivre, ils se lâchent la main, Ronja ne parvient pas à atteindre la rive, elle est emmenée par le courant et Birk va l’aider avec le risque d’y passer aussi (et au loin volent les Harpies). Ronja entend le chant des Surnaturels, Birk craint qu’elle ne se fasse happer comme la première fois, et en plus on réalise que c’est bientôt l’automne. Rêve traumatisant de Ronja qui découvre Birk congelé sous la glace, elle se réveille en sursaut. Mattis reçoit un gros coup de boule, se fait tirer les oreilles, il va frapper le visage de son ennemi, mais se fait mordre la main. Mattis est envoyé au sol inconscient, son ennemi le prend par le collet, le combat n’est pas fini, les deux pères sont salement amochés, visage tuméfié, ils continuent à se frapper.

Malaise

Personnages masqués qui s’en prennent à un homme riche, on voit ces hommes se disputer pour le butin, on comprend que ce sont deux bandes rivales qui attaquent en même temps. Harpies qui tournent autour de la tour, il y en a une qui prédit la laideur de l’enfant, elle a une tête un peu inquiétante avec des yeux gros ouverts qui font peur. La mère qui veut avoir sa fille dans ses bras n’est pas écoutée, son mari donne la fille à son père. Un des brigands aurait voulu donner un rat mort au bébé. Père qui imagine sa fille tomber dans le gouffre de l’enfer, ça le fait flipper. Ronja s’approche du gouffre de l’enfer, et pour prouver son courage va vouloir sauter par-dessus. Ronja comprend que la bande rivale a emménagé dans la deuxième partie du fort, elle craint la réaction de son père. Le jeune garçon ose sauter par-dessus le précipice, ce qu’elle va reproduire plusieurs fois, mais à la fin le garçon tombe, elle craint sa mort, mais il est en équilibre sur une poutre qui risque de tomber, ce qu’elle finit par faire, la petite fille le maintient juste avec une corde, on craint qu’elle n’arrive plus à tenir. Le garçon la remercie de lui avoir sauvé la vie, elle ne veut pas être son amie. Ronya commence à réaliser que son père est un voleur. Elle apprend que son père peut être un voleur, elle tente de lui demander s’il prend des choses sans demander la permission (elle va finalement comprendre qu’il est un voleur et crée une petite crise lorsqu’elle affirme qu’elle ne suivra jamais sa voie). On nous dit qu’il va se passer quelque chose de dangereux pour Ronya. Elle s’est coincée son pied en transperçant le toit d’une petite maison de sorte de Gnome, ils ne veulent pas l’aider et elle n’arrive pas à se dégager, ils fixent un berceau à son pied sans réaliser qu’il pourrait y avoir un danger pour le bébé, car elle tire fort, et le danger c’est que la peur commence à envahir la petite fille qui risque de ne pas pouvoir rentrer avant la nuit, avec en plus un risque de neige. Mattis stresse beaucoup, il craint que sa fille meure de maladie. Malaise de Ronja qui ne peut pas revoir son ami à cause de la neige. Elle passe par les sous-sols pour tenter d’accéder à son camarade, doit déplacer beaucoup de gravas, elle fait cela très longtemps, puis on craint que des cailloux lui tombent dessus. Un trou est fait, mais on entend des bruits derrière, on s’inquiète sur ce qu’elle va trouver. Ronja apprend que son nouvel ami et sa famille n’ont plus rien à manger, il est en effet bien plus maigre. Les hommes du shérif sont de nouveau dans la forêt, les brigands doivent faire attention (et ça les empêche de se battre entre eux, car les tensions sont de plus en plus palpables entre les deux bandes). Birk a été capturé par la bande à Mattis, on le voit attaché, blessé au sol (il a des traces d’ecchymoses) il va être utilisé comme otage, Ronja crie contre son père et lui dit qu’elle le hait. On voit pleurer la petite dans son lit, elle souffre de cette situation, elle déteste mépriser son père. Ronja saute par-dessus la fissure pour se mettre à disposition des ennemis de son père, ils vont l’utiliser pour faire un échange. Face à cela, Mattis renie sa fille, on craint qu’il ne veuille plus jamais la voir. Birk et Ronja avouent aux adultes se considérer comme des frères et sœurs, les parents de Birk ne sont pas d’accord, alors le garçon s’enfuit de sa famille. Le groupe ne se sent pas bien, la tension entre Ronja et son père les rend tristes (on voit Ronja prostrée dans son lit, on apprend que le père est fâché contre elle). Ronja ne parvient pas à retrouver son jeune ami. Mattis a vraiment mauvaise mine, il mange avec les autres, mais ne parle pas. Ronja fugue, elle se retrouve dans les bois un peu triste avec son baluchon, elle voit des choses étranges (des Trolls des ténèbres qui dansent sur une pierre). Les deux enfants ont très froid, on les voit grelotter sous leurs couvertures. Il y a quelque chose dans la grotte des deux enfants, du bruit étrange, puis plein d’yeux rouges dans le fond, c’est plutôt inquiétant (et ils auront mangé une partie de la nourriture qu’ils avaient en réserve). Dans sa fugue, Ronya imagine que les adultes sont inquiets, mais que son père est content de ne plus la voir, pour être content de l’oublier (mais elle fera un rêve où elle voit pleurer son père). Dispute entre les deux enfants, ils s’accusent parmi d’avoir perdu le précieux couteau, puis se renvoient des choses méchantes et Ronja parte en pleurant. Birk voit une jument avec des traces de sang, elle a été griffée par un ours et Ronja lui apprend que le carnivore lui a pris son poulain (elle tente de cajoler l’animal). Stress pour Ronja qui est montée sur le cheval et qui se retrouve à galoper fort et avoir bien peur. Un des brigands de la bande vient tenter de convaincre Ronja de rentrer, mais elle ne veut pas (surtout parce que son père ne lui a pas transmis de message). Si le clan de Ronja vient lui parler, que cela soit un des brigands ou sa mère, Birk n’a eu personne pour lui parler, et en plus il se sent abandonné par Ronja quand elle est proche de sa famille. Les enfants parlent de l’hiver, ils savent qu’ils risquent de ne pas survivre à cette période dehors. Ronja retrouve son père qui lui demande de rentrer, mais elle est prise de remord face à son ami qui va se retrouver seul. Les deux pères vont se battre pour voir qui va obtenir le commandement de la grande bande réunifiée, on ne sait pas qui va gagner et la bagarre devient générale, tout le monde s’y met (on les voit plein de coquards).

Visuel effrayant

Il y a quelques personnages fantastiques. Les harpies sont plutôt inquiétantes, avec leur visage effrayant, leur façon de se mouvoir (surtout dans le 10e épisode). Les nains gris sont inquiétants dans leur première interaction avec Ronja, puis seront plutôt risibles. On voit peu les Trolls des ténèbres.

Moquerie

Le père de Ronja est plutôt risible quand il se met en colère, jette des œufs et se roule au sol en pleurant (on le voit pleurer et angoisser en voyant sa fille malade). On verra les pirates tout nus devoir se laver, ils le font dans la neige, on les voit souffrir du froid (on cache leur partie et les fesses ne sont pas vraiment dessinées). On se moque de leurs allures avec certains habits de femmes ou sans leurs cheveux.

Jeu d’argent

Des personnes qui parient sur le fait que cela soit un garçon ou une fille.

Santé

On peut voir de gros repas festif, avec les brigands avinés.

VOCABULAIRE

Classique.

Une série bien adaptée aux enfants, avec un rythme lent, des histoires simples, presque parfois contemplative. On nous montre une petite fille, sa famille, son envie d’être courageuse et sa capacité à devenir plus tolérante que les siens. Un bon moyen de montrer comme on peut être autonome. Quelques petits moments tendus (les harpies sont dangereuses et menaçantes) et des passages relationnels durs où Ronja en veut à son père d’avoir utilisé son ami comme otage ou quand les deux enfants fuguent. Un gentil personnage meurt de vieillesse et l’animé n’a pas vraiment une fin, ce n’est pas pensé pour les plus jeunes. Tiré d’un livre d’Astrid Lindgren (la femme qui a écrit Fifi Brindacier). Ronja peut parfois s’écrire Ronya quand on veut suivre la traduction française d’époque.

Ce que disent les autres : Sur Buta Connection, la présentation de cet animé.

Partager cette page :

Lost Password