Richard au pays des livres magiques

Richard au pays des livres magiques

À partir de 9 ans

Richard au pays des livres magiques est un film de 1994 où un jeune garçon se fait envoyer dans un monde de dessin animé. Le rythme est plutôt tranquille, même si certaines scènes se veulent stressantes (la musique et certains personnages y sont pour beaucoup, mais moins le montage). L’animation est bien fluide. On retrouve à la fin les personnages en chair et en os. Comptez presque 10 minutes pour le générique de fin, le film n’est pas très long.

MESSAGES

Voyage initiatique

Un jeune garçon va vivre une aventure qui va  lui permettre d’oser agir et ne plus être la risée des autres, à travers trois épreuves, l’horreur (échapper aux griffes de monstres), l’aventure (faire face à un pirate) et la fantaisie (se faire manger par un dragon). Importance d’être maitre de son destin, écrire sa propre histoire, si on veut bien réussir sa vie.

Courage

Oser prendre des risques, sortir de chez soi et faire des choses (à la fin de l’histoire, revenu dans le monde réel, il sera capable de faire un gros saut avec son vélo). Le courage est un vent qui pousse à la découverte. Il faut oser combattre, prendre l’épée et le bouclier pour affronter le dragon (et c’est comme cela qu’on devient un courageux). En dehors de Richard, c’est le livre horreur qui se montre peureux et qu’il faudra rassurer. Peur. Dépasser ses peurs. Un jeune garçon a peur de tout, il tente de se sécuriser avec l’intellect et les probabilités d’avoir un accident (ses parents ne savent plus quoi faire avec lui). Revalorisation. Pour dépasser ses peurs, il faut être gratifié lorsque l’on passe une épreuve. Reconnaître celui qui a su affronter ses propres peurs. Estime de soi. Pouvoir être fier d’avoir transité par des épreuves difficiles.

Timidité

Un jeune garçon introverti va apprendre à fonctionner avec les autres dans le monde des livres magiques.

Frisson

Pour dépasser ses craintes, on envoie un jeune homme dans le monde de l’horreur (des cimetières). Calamar géant de 20.000 lieues sous les mers, les chiens des Baskervilles, il va devoir faire face à plein de choses effrayantes (comme le spectateur).

Haut potentiel

On a ici l’exemple du jeune garçon qui réalise plutôt vite ce que c’est le monde et qui commence à angoisser sur les différents dangers qui l’entourent. Il tente à sa manière de se sécuriser (en s’enfermant dans un monde de probabilité).

Lecture

On nous montre l’importance de la bibliothèque, avec le monde des livres qui peut nous faire voyager dans des mondes extraordinaires et nous permettre de changer. Référence au Magicien d’Oz, Jack et le haricot magique ou 20000 lieues sous les mers, Moby Dick, l’île au trésor, Gulliver ou Sherlock Holmes. Imagination. Une revalorisation du monde que l’on peut se créer lorsque l’on lit plein d’histoires.

Aider l’autre

Richard a besoin des autres pour sortir de ce monde, mais il va aussi pouvoir aider ceux qui veulent l’aider (vive l’entraide).

Soutien parental

On nous montre des parents soucieux de leurs enfant, qui tentent de faire ce qu’ils peuvent pour leur enfant. Mais ici c’est surtout un film sur l’autonomie, le gamin va devoir faire ses expériences seul.

Pirate

Un des mondes visités par Richard est du monde des pirates, dans un remake de l’île au trésor.

Dragon

Un des mondes nous dévoile un dragon comme méchant qui crache son feu sur les héros.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Richard a peur de l’orage, on voit de la foudre créer des explosions autour de lui, il a peur, il fait sombre et il pleut, un arbre tombe et le fait chuter du vélo. Le jeune garçon tombe au sol et lorsqu’il reprend conscience il est dans l’obscurité, avec des bruits bien étranges autour de lui, la peinture du plafond semble couler, il tente d’échapper à ces couleurs qui se transforme en dragon et le poursuit dans la bibliothèque, il crie et est finalement submergé. Attaque du calamar géant de 20.000 lieues sous les mers, il risque de tomber de haut. Le chien des Baskerville sort d’un livre, sombre, yeux rouges, grosses dents et bave verte, il poursuit Richard qui fuit en criant. La boisson qui était offerte dissous le plancher et quand le docteur la boit il se transforme en monstre, il est plutôt inquiétant, semble fou, poilu, bossu, yeux rouges, grosses dents, il donne des coups de canne et va poursuivre les héros, un des livres est maintenu par des chaines et risque d’être emporté dans un trou où se trouve le monstre. Des fantômes sortent des livres, spectre en tout genre qui volent autour des héros qui ont peur. Richard doit descendre la maison depuis l’extérieur, il risque de tomber. Combat contre Moby Dick, avec l’embarcation du harponneur dans une ambiance rouge qui se fait démolir, puis on voit la baleine, yeux rouges remonter vers l’embarcation des héros, elle se fait aussi démolir, on craint que deux des amis soient morts au fond de l’eau, on voit le jeune garçon pleurer, ils sont entourés de requins, ils se font aborder par deux hommes à l’air patibulaire, ils font partie d’un équipage de pirate. Les pirates menacent leur chef et Richard de leur arme, puis ils prennent peur en entendant des bruits. Grotte qui se révèle être la gorge d’un dragon, tout tremble et le dragon se réveille, il crache du feu et les livres ont failli être brulés, musique tonitruante, hurlement de Richard coincé sur le nez du dragon, il tombe est récupéré par un tapis qui leur permettent de fuir. Richard qui combat le dragon finit par se faire attraper, puis avaler.

Malaise

L’introduction est sombre, avec des nuages noirs et une forme menaçante et musique un peu tendue et peut presque générer du sursaut. Richard se fait moquer par les enfants de sa rue parce qu’il est plein de protection lorsqu’il prend son vélo. Le jeune garçon entre dans une maison sombre, il n’y voit personne. Richard est transformé en dessin animé, il a peur et ne saisit pas vraiment où il est, tout semble étrange autour de lui, il veut sortir, rentrer chez lui. Arrivée dans la section horreur, qui fait cimetière avec manoir d’horreur en arrière-fond (tonnerre, nuit et musique stressante). Craindre entrer dans le manoir, il n’y a personne, il fait sombre, on voit des ombres, les portes se ferment toutes seules, musique tendue. L’habitant de la maison explique que le héros est en danger, que les forces du mal l’observent. Le jeune garçon ne peut emporter que deux livres, il souffre de devoir faire un choix.

Dénigrement

Le livre horreur appelle Richard maître, il est clairement posé comme inférieur aux autres, celui qui est pirate lui dit qu’il n’a pas sa place en haut du rocher (c’est celui qui se montre couard) (on voit comme le livre pirate lui crie dessus, comme il est rejeté).

VOCABULAIRE

Classique. La musique est bien présente (plutôt symphonique). Il y a une chanson en anglais dans le film.

Un film qui doit faire passer une épreuve à l’enfant en le confrontant à des peurs. Pas certain que les enfants saisissent les références à l’horreur (le chien des Baskervilles, Dorcteur Jeckyl et Mister Hyde), ni les différents classiques de la littérature (les lectures mises en avant ne sont pas pensées pour les moins de 12 ans). Pas vraiment adapté aux petits, mais avec accompagnement cela peut être un film intéressant pour renforcer l’estime de soi. Macaulay Culkin n’est plus vraiment connu (ce qui était un atout pour ce film se révèle aujourd’hui moins intéressant).

Commentaire 2 (paragraphe)

Partager cette page :

Lost Password