Ready Player One est un film avec de nombreux moments en images de synthèse de 2018. La situation se déroule en 2045, on nous montre différentes images qui reprennent des moments de vie d’un créateur de jeu vidéo. On suit principalement Wade Watt et ses amis dans un monde souvent créé en images de synthèse impressionnantes et immersives. Beaucoup d’effet de caméra différent. On retrouve beaucoup de références à la culture Geek ou les années 80-90. Rythme qui peut être rapide.

MESSAGES

Jeu vidéo

Les humains peuvent vivre dans un autre monde, du virtuel, on verra que toutes les catégories de population sont concernées. On met aussi en avant les risques de trop jouer aux jeux vidéos, avec ceux qui doivent se désintoxiquer, ceux qui ont dépensé trop d’argent et qui ne peuvent plus faire face à la réalité. Les jeux vidéo, c’est trop bien, on s’y fait plein de potes et on peut même y rencontrer l’amour (mais il ne faut pas abuser, pour profiter de la réalité, le monde virtuel sera en pause deux jours sur sept). Un jeu vidéo trop bien, c’est un endroit où on peut faire ce que l’on veut et aller où on veut, créer son propre avatar plutôt design. Intérêt de rechercher des choses cachées, de résoudre des énigmes. On met en avant ceux qui réussissent les épreuves, ceux qui montrent de grandes capacités. Estime de soi. Recherche de la revalorisation personnelle, de réussir. C’est mieux lorsque l’on sert une cause plutôt qu’uniquement vouloir s’enrichir. Nouvelles technologies. Il ne faut pas faire confiance aux avatars, on ne sait jamais qui se cache derrière. Danger de révéler sa véritable identité, on risque de se faire embêter dans le monde réel. Easter Egg. On met en avant les choses cachées que l’on doit découvrir à force de recherche, un classique dans les jeux vidéos, avec la découverte de nouveaux niveaux ou d’artefacts puissants. Compétition. On a le respect de l’adversaire, on voit que les gentils laissent terminer le joueur adverse plutôt que de le détruire par-derrière. Plaisir du jeu, de l’implication. Tricherie. On ne doit pas laisser des personnes tricher (ici Sorrento empêche les autres joueurs d’accéder à la troisième énigme, il utilise d’énormes moyens pour parvenir à ses fins, et en plus il n’hésite pas à se débarrasser des ses adversaires). Autonomie. Ici, n’importe quel enfant se voit pouvoir gérer les choses à sa manière. 

Romance

Si les héros sont plutôt motivés par le jeu, on peut soudainement tomber amoureux d’une personne. On voit l’effet que cela crée chez le jeune homme, avec l’envie de revoir la demoiselle, envie de lui faire plaisir, confidence, premier rendez-vous, importance d’être dans les mêmes valeurs. Timidité. Difficulté d’oser donner le premier bisou et ainsi s’avouer sa flamme. Le créateur du jeu a raté cette expérience et s’est retrouvé seul, ce qui ne sera pas le cas du héros qui va favoriser sa relation plutôt que son triomphe personnel. Sacrifice de soi. Par amour, on peut se sacrifier où empêcher l’autre de se mettre en danger en faisant quelque chose de difficile. Dans les combats, on peut se sacrifier pour faire gagner du temps à ses amis.

Amitié

Réaliser l’importance de fonctionner avec des amis. Intérêt d’avoir des partenaires de jeu, puis de les rencontrer dans la réalité, mieux les connaître et s’apprécier tel que l’on est. On partage les choses avec ses amis. 

Équipe

On nous montre deux personnages qui n’ont pas envie de faire partie d’un groupe, mais petit à petit on réalise qu’il ne faut pas être seul, autant pour le plaisir du lien avec l’autre que pour la performance de réussir ce que l’on veut entreprendre. Ensemble, on est plus fort, les héros vont parvenir à se créer leur propre armée avec les joueurs du jeu qui viendront leur prêter main-forte.

Consumérisme

Clairement une mise en évidence de beaucoup de produits. On revalorise les jeux vidéos, le plaisir du gamer, l’intérêt du collectionneur ou de celui qui veut amasser (même si on entend une petite critique de l’appât de l’or).

Addiction

On va montrer que le jeu vidéo peut être perçu comme une addiction. L’ami de la tante du héros est accro, il en vient à frapper Wade. On créé des centres de sevrage pour traiter ceux qui sont trop addicts et qui ont des dettes à cause du jeu vidéo. Les gens passent trop de temps dans ce monde virtuel. C’est ceux qui ont besoin de s’échapper de leur morne vie qui se font prendre dans le jeu ou ceux qui veulent de l’argent. On nous montre un homme prêt à se jeter par la fenêtre après avoir été tué dans le jeu.

Ready Player One

Ready Player One

Pop culture

Un film rempli de référence. De Retour vers le futur, le géant de fer, King Kong, Mechagodzilla, Akira, Star Trek, et bien d’autres. Il y a aussi des moments d’horreur, avec Alien, Shining, Chucky et autres Dinosaures à grosses dents. Geek. On nous montre des personnages qui ont une grande connaissance de certaines choses (par exemple des jeux vidéo vintage). Apprécier les petites figurines que l’on peut réutiliser dans un jeu. Star-système. Tout le film tourne autour d’une forme de culte de la personnalité. Le créateur du jeu a posé des énigmes qui ne peuvent être résolues que si on s’intéresse à sa vie, que si on va rechercher dans de nombreux moments de son existence les indices qui mènent à la victoire. Et c’est plutôt pathétique (ou étrange), vu le personnage sans capacité sociale qu’il était, de voir que des milliers de personnes ont été le scruter ainsi après sa mort. On voit des personnes apprécier de voir la victoire du héros, il est visible par tous, c’est une victoire par procuration que vivent les joueurs du jeu (et finalement aussi les spectateurs).

Quête

Une histoire qui se déroule dans le même rythme qu’un jeu vidéo, avec ses quêtes, son combat de boss. Il ne faut pas que de la force pour gagner (même si c’est mieux de maitriser les arts martiaux et les gros guns). Réflexion. Les personnages doivent faire fonctionner leurs neurones, en résolvant trois énigmes. Devinette. Il faut oser faire aller son esprit vers une autre voie. Pour trouver les solutions, il faut se décentrer et en même temps avoir une bonne connaissance des choses.

Force

Les personnages doivent pouvoir montrer de la force, une capacité à donner des coups, abattre l’adversaire. Force du faible. Ici, que l’on soit femme, enfant ou gros balaise, on peut avoir les mêmes potentiels, et on verra bien qu’une jeune fille où qu’un enfant de 11 ans peuvent arriver au sommet. Femme performante. Ici on ne se pose pas la question du genre, un avatar peut être n’importe qui, on verra d’ailleurs que deux personnages puissants sont des femmes.

Travail

Exemple d’entreprise qui veut se faire de l’argent et qui n’hésite pas à utiliser de vils moyens pour arriver à ses fins. Système quasi militaire pour obtenir des résultats, on critique la déshumanisation de l’action (les joueurs n’ont plus le plaisir de participer, ce qui compte c’est le résultat). Se méfier des contrats à signer.

Argent

Critique de l’appât du gain, de l’argent, qui salit ce qui est cool, qui casse les amitiés. Mais en même temps, on voit bien que c’est grâce à l’argent que l’on peut obtenir des artefacts puissants (qui sauveront la mise au héros). Il ne faut pas se laisser perdre par l’argent, même le grand méchant Sorrento va réaliser à la fin qu’il a fait fausse route et que les motivations du jeune héros sont meilleures que les siennes. 

Véhicule

On peut utiliser des véhicules, le film nous montre un moment de course impressionnant, avec voiture, moto et autres engins vrombissants.

Lutte des classes

Sans en avoir l’air, ce film nous montre que l’on peut tous être égaux et partager un monde où ce ne serait pas notre classe sociale qui nous mènerait au sommet. On voit la résistance d’une bande d’altermondialismes contre une entreprise capitaliste. On voit le soulèvement du peuple qui peut être fort quand il se regroupe et combat. Activisme. Une jeune qui a vu sa famille souffrir veut changer le système. Importance de lutter. Art3mis critique Wade qui ne veut pas remporter la victoire pour changer le monde (mais elle va le rallier à sa cause). 

Haut potentiel

Le créateur de jeu vidéo est une forme d’autiste qui a de la peine à s’intégrer dans la société. Ceux qui se souviennent d’énormément de choses (comme les geeks utilisés par l’entreprise pour leur mémoire) ont un peu aussi des traits autistiques. Stéréotype du savant.

Apparence

Un film qui met en avant les apparences (les avatars sont jolis, ils peuvent changer de look). Après lorsque l’on voit les personnages dans la réalité, on voit qu’ils sont tous leurs défauts, il ne faut pas s’arrêter à l’apparence finalement.

Handicap

On va montrer comme une personne plutôt autiste peut être appréciée de tous. Lorsque Wade découvre la véritable apparence d’Art3mis, il ne s’arrête pas sur la tache qu’elle a sur la moitié du visage, il continue à lui dire qu’il apprécie l’avoir rencontré et plus si entente. 

Justice

Les méchants véreux, même s’ils ont de l’argent, ils perdent.

Ready Player One

Ready Player One

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Une course où les participants se font éliminer les uns après les autres, de nombreux accidents et un boss de fin de niveau (un King Kong impressionnant qui écrase ceux qui veulent atteindre l’arrivée). Sorrento, le méchant patron d’IOI va mandater un chasseur de prime, i-R0k, pour éliminer Wade. Wade et Art3mis dansent quand ils se font attaquer par des hommes armés, ils se font tirer dessus, on voit que les impacts de balle génèrent de la douleur à Wade dans le monde réel, ils vont être submergé et se faire capturer. Sorrento veut tuer Wade qui n’a pas accepté son offre, il lui dit qu’il sait où il est et qu’il va le faire exploser (en fait le jeune homme réalise que Sorrento le croit chez sa tante, il n’arrive pas à la prévenir et l’appartement où elle se trouve s’effondre). Wade est capturé par un homme louche, on le retrouve attaché, on craint pour sa vie. Pleins de moments dangereux dans la zone de Shining,  qui se termine avec des zombies qui entourent Art3mis et où elle risque de tomber dans un puis sans fond. Art3mis ne veut pas s’enfuir de l’entreprise du méchant, elle y reste pour lutter de l’intérieur, risquant ainsi de se faire découvrir. Scène de bataille entre les deux clans, avec armes de toute sorte, bombe et autres (on voit de tout, y compris un Chucky enragé qui se débarrasse de plein de soldats ou un Mechagodzilla piloté par Sorrento) et en parallèle les héros sont recherchés dans la vraie vie. Le gentil Géant de Fer est atteint dans le dos, on le voit bruler. Le gentil Gundam combat contre Mechagodzilla, mais il ne reste pas grand assez longtemps et se retrouve dans la main du monstre qui l’écrase. Le Géant de Fer utilise son corps pour faire un pont pour ses amis, mais i-R0k lui tire sur les doigts et petit à petit, il doit lâcher prise, il finira par tomber dans la lave. Sorrento combat (reçoit un gros coup dans les parties qui lui fait de l’effet) il réalise qu’il va perdre, il va éliminer tous les joueurs du jeu avec une bombe, si on parvient à la lui la faire lâcher, il réussit à la récupérer et l’active, éliminant tout le monde y compris ses propres hommes.  La sbire de Sorrento parvient à monter dans le camion, elle est désarmée, mais sait bien se battre, échange de coup dans un style kung-fu, elle est finalement éjectée du véhicule. Sorrento est armé et la foule qui voulait l’empêcher de se diriger vers le camion se retire, effrayée par l’arme, il se retrouve face au garçon et est prêt à tirer.

Malaise

On nous montre un homme prêt à se jeter par la fenêtre après avoir été tué dans le jeu. Wade Watts vit dans une zone pauvre, élevé par sa tante après la mort de ses parents, on voit qu’elle vit avec un homme violent et pas propre sur lui qui n’hésite pas à donner un coup au garçon en l’accusant injustement. On réalise que Wald était espionné quand il a donné son nom, les méchants risquent de le retrouver dans la vraie vie, il est mis sous surveillance et il reçoit des pressions de Sorrento pour qu’il vienne dans son équipe. Les héros doivent entrer dans l’hôtel de Shining, on y retrouve les deux petites filles qui attirent Aech, on sent qu’il va se passer quelque chose de pas net. On réalise que Sorrento a repéré un comparse d’Art3mis, on les sait en danger et en effet une troupe d’hommes armés s’introduisent dans leur repère, effet de teaser, Art3mis se sacrifie pour que Wald puisse s’échapper. Elle se retrouve enfermée dans un centre de sevrage, dans une box où on l’envoie travailler de force dans le monde virtuel, elle y reçoit une décharge, c’est de l’esclavage. Sorrento a activé un sort de protection là où se trouve la dernière clef, personne ne peut y accéder. Les héros menacent Sorrento pour qu’il libère Art3mis, mais Sorrento réalise qu’il n’est pas vraiment inquiété, que son système a juste été hacké, les héros doivent s’activer. Sorrento qui s’est fait éliminer par Art3mis dans le jeu réalise qu’elle est encore dans le centre dans la vraie vie et part à sa recherche, il est furieux. Wald dont le véhicule est bousculé dans la vraie vie, ne parvient pas à prendre la clé qu’on lui tend, puis met du temps avant de la mettre dans la serrure, il y a un certain stress, car les méchants risquent de l’atteindre dans le monde réel.

Visuel effrayant

Un gros personnage embarque Wade dans un endroit, et une tête d’Alien impressionnante sort de son corps (comme dans le film). La recherche de la clé dans l’hôtel de Shining est remplie de références à l’horreur (une vague de sang se déverse, les héros sont emportés. Une femme sort nue du bain (on lui cache toujours les seins, histoire de ne heurter personne), elle se décompose, se transformant en vieille femme zombie qui va se mettre à vouloir tuer en donnant des coups de couteau. Poursuite dans un labyrinthe où la femme devenue géante armée d’une hache donne des coups. Une jolie blonde est obligée de danser avec de moches zombies).

Sexualisation de personnage

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce film se veut prude (on ne montrera rien de la dame qui sort nue du bain) (et la chose compliquée avec les filles, c’est le bisou). Mais on a quand même une héroïne qui mérite d’avoir une plastique mise en avant, alors quand elle sort du centre, elle ouvre sa combinaison et montre un peu ses épaules dénudées.

VOCABULAIRE

Classique

Revalorisation de l’amour et de l’amitié. Un film impressionnant, avec beaucoup de références pour les Geeks, des mises en évidence de produits qui sont des hommages, mais aussi de la publicité. Peu de temps mort, le film est une bonne immersion qui produira beaucoup de différentes sensations aux spectateurs (du bon cinéma), normal c’est Spielberg, il sait comment faire.

Partager cette page :

Lost Password