Ratz est une série de 2003, les épisodes plutôt linéaires, mais ils sont décalés et peuvent contenir des éléments rêvés. Il y a un rythme d’enfer, en fait surtout à cause des voix des deux héros (survoltées).

MESSAGES

Force du faible

Deux rats plutôt montrés déjantés résolvent des problèmes.

Amitié

Lien entre deux personnages. Ramzo est l’angoissé de la bande qui se dévalorise souvent (même si c’est le cerveau). Rapido est un frimeur égocentrique qui va plutôt utiliser son copain.

Règles de société

Pas vraiment de morales explicites, au contraire on pourra se moquer de la sécurité, des règlements, du rangement, promouvoir le besoin de gagner être le plus fort, la consommation. L’équipage humain n’est pas du tout un exemple à suivre. Heureusement qu’il y a le gentil Ramzo pour amener quelques valeurs.

Compétition

Vouloir gagner. Revalorisation de la vitesse et de la compétition (les deux amis se confrontent dans des matchs de Ratzboard). Si les deux amis coopèrents parfois, on les voit souvent en confrontation.

Cupidité

Un méchant peut être intéressé par l’argent.

Gourmandise

Les deux rats sont accros au fromage.

Ratz

Ratz

SCÈNES DIFFICILES

Maltraitances

Dévalorisation de personnages, coups, d’accident et de confrontations. Des mésententes entre les deux copains.

Crainte

Un totem étrange qui peut faire peur dans la cale du bateau. Effet de cauchemar, avec gros monstre grognant. Parodie de Frankenstein avec une création d’une peluche vivante.

VOCABULAIRE

Tendance jeune, avec Eric et Ramzy qui font des voix, cela donne un rendu complètement déjanté.

L’intérêt réside surtout aux deux comiques qui doublent les héros (Eric et Ramzy). Des scénarios qui vont à 100 à l’heure et dans tous les sens, l’adulte pourra y trouver son compte, mais les plus petits auront de la peine à suivre. Certains personnages sont caricaturaux, le cuisinier est un chinois à accent prononcé et l’imposante chef des machines est une Russe.

Ce que disent les autres. La présentation du dessin animé. « Voici Rapido et Razmo, deux rats bavards, excessifs, ricaneurs et survoltés. Aussi complémentaires qu’une brosse à cheveux et un radiateur, ils sillonnent sur des tapettes à souris supersoniques les coursives d’un cargo géant dont la cargaison est l’exacte image du paradis pour un rat : 26 000 tonnes de fromage !
Errant sur les quatre océans et les huit mers à la recherche d’un port d’accueil dans lequel se débarrasser de sa marchandise si odorante et tant convoitée, l’équipage déboussolé se prend dans les narines les embruns mécaniques de ces rats imprévisibles qui n’ont pas l’intention d’abandonner un tel trésor ! »

Partager cette page :

Lost Password