Série de 2013. Stop motion avec peluches intégrées dans un décor simple très coloré (carton ou palette graphique). Le président a toujours une demande à faire à la Reggae Team. On peut suivre plusieurs personnages en même temps.

MESSAGES

Revalorisation des jeunes de la rue

Ici les héros ont des planches de skate, patin à roulettes, collier en or, casquette, ce sont eux qui résolvent les problèmes. Même le président fait appel à la Reggae Team. Revalorisation du Reggae. Couleur Reggae, gestuelle qui va avec. Revalorisation du Rap, avec souris qui slam, plein de chaînes en or. Ouverture sur une autre culture. On nous montre le hip-hop, la culture de la rue sans la dénigrer, ce sont même eux les héros qui font le bien. Tolérance.

Résolution de problème

Faire face à un problème et réussir à le résoudre.

Rechercher les causes de la malversation

Le mal à l’état pur n’existe pas, on va interroger les motivations des voleurs et on découvre qu’elles sont liées à de la crainte, de la faiblesse, l’envie, ne pas se soucier des conséquences. Ce sont souvent de pauvres personnes qui méritent aussi d’obtenir des choses pour s’en sortir dans la vie. Sanction. Pardonner. Les « vilains » sont pardonnés, on leur fait une petite morale qu’ils comprennent bien et promettent ainsi de ne plus recommencer. Pas de sanctions, mais c’est quand même toujours assorti d’une petite réparation, on peut parler de sanction positive, on doit un minimum payer de sa personne. Critique du vol. Ce qui appartient aux autres, il ne faut pas se l’approprier. Même si les épisodes peuvent avoir différentes problématiques, celle du vol revient souvent.

La discussion résout le problème

Il faut résoudre les soucis, en discutant, parce qu’une mauvaise action n’est pas forcément faite exprès pour embêter l’autre, et avec un petit peu de morale de Rastasouris, les vilains saisissent qu’il ne faut pas faire le mal (c’est pas bien de voler une voiture, de s’approprier l’eau d’une source, faire disparaître toute la musique). Intelligence et réflexion. Les souris doivent imaginer des plans pour résoudre les problèmes. Le petit téléspectateur peut découvrir des indices qui le mènent vers le coupable.

Bonté

Les personnages pensent aux autres, veulent aider. Ce n’est pas bien de faire le mal, de ne pas bien faire son travail, cela peut embêter les petits orphelins (qui n’on plus rien à boire, ou qui ne peuvent plus aller voir un concours de rap, qui ne peuvent plus manger, qui perdent à des compétitions à cause de tricheurs). Faire attention à l’autre. Quand on peut aider ses connaissances, il faut le faire. Il y a toujours des petits orphelins qui souffrent, ce n’est pas bien de créer des problèmes qui risquent de toucher les petits. Morale.

Importance du travail bien fait

Rastasouris est parfait, toujours bien attentif à tout. On nous montre quelques contre-exemples, ce sont ses amis qui s’endorment lorsqu’il faut faire une surveillance, qui n’assurent pas toujours, et l’on ne parle pas de ceux qui empruntent parfois la voie des vilains. Suivre le bon exemple. Fréquentation.

Aider la loi

La police est contente de la Reggay Team, partenariat avec les jeunes de la rue. Le président a une allure de policier. Police.

Musique

Une bande de souris se réunissent pour faire de la musique, guitare, percussion, platine, on les voit jouer à la fin de l’épisode. Beaucoup de scénarios tournent autour de la musique.

Rastasouris

RastasourisRastasouris

SCÈNES DIFFICILES

Petits problèmes

Les personnages sont confrontés à différents petits problèmes, mais qui ne semblent pas causer grands dommages, c’est vite désactivé.

VOCABULAIRE

Les souris ont un accent typé de la rue, rasta, africain, avec des yo et autres (t’inquiètes mon frère, fête du tonnerre, cool man, c’est de la bombe, aplus, de la bombe, tu as pigé), mais cela ne sonne pas forcément juste, la voix du héros est insupportable. Souvent des chansons en rap.

Malgré l’apparence pensée pour les plus jeunes, il vaut mieux avoir cinq ans pour saisir les scénarios, mais comme c’est plein de petites morales, les parents vont peut-être apprécier. Dans la série des personnages qui ont une problématique à résoudre. Un animé qu’on imagine refléter le quotidien d’enfants des banlieues noires américaines, on y introduit les ptits gars des ghettos, langage, fringue, tout y est. Certains pourront crier au cliché, mais c’est intéressant de voir des rappeurs jouer avec la morale, et intéressant de voir que les scénarios ne montrent pas les « méchants voleurs » comme des gens à punir, mais plutôt à éduquer.

Partager cette page :

Lost Password