Percy et ses amis est une série en images de synthèse de 2012. Le générique explique les personnages.

MESSAGES

Travail sur soi

Des animaux anthropomorphes aident leurs petits camarades à se sentir mieux. Résolution de problème. On part toujours d’un problème dans la vie réelle pour aller le travailler dans un monde imaginaire. Travail sur sa peur. Percy a peur des araignées, du noir, du vide, ne parle pas assez fort, craint ne pas avoir de dents qui vont repousser, peur de voir un médecin. Vantardise. Ne pas être imbu de soi-même. Sissibelle doit apprendre à se maîtriser un peu, elle est pleine d’énergie, est dans le besoin d’être la plus belle (mais c’est mieux de rester soi-même).

Lien avec les autres

Les épisodes contiennent souvent des moments où on tente d’amener au respect. Accepter les différences, écouter les autres. Les animaux, gros ou petits, ne sont pas des monstres. Il y a un leader, mais on voit les amis fonctionner ensemble. Mieux vaut suivre les plans. Chacun a sa façon de faire les choses. Contre exemple. Avec Zinzin, on nous montre un vilain singe qui n’est pas un bon exemple (jaloux, chapardeur, flemmard). Mieux vaut être comme les autres sympathiques animaux de la série.

Amitié

Paire partie d’un groupe où on s’entraide. Importance de ne pas oublier le lien que l’on peut avoir avec les autres. Amourette. Il y a parfois de petits moments où les personnages osent dire qu’ils aiment.

Jeu

On voit le plaisir de s’amuser chez des enfants. Monde imaginaire. S’amuser dans des mondes que l’on invente, faire le chevalier, le pirate, la super héroïne, une fée (chaque enfant a un monde imaginaire préféré). Jeu symbolique. En adossant un personnage, l’enfant peut faire un travail sur soi, sans le réaliser. Doudou. Percy a encore un doudou, qu’il fait vivre durant ses aventures.

Joie de vivre

Les personnages sont souvent contents, il y a beaucoup de couleurs. Motivation à l’action, au jeu.

Revalorisation de l’école

C’est le lieu du savoir, avec une maitresse qui est de bon conseil. C’est grâce à elle que les aventures commencent et trouvent une bonne résolution à la fin. Un méchant stupide comme Zinzin se retrouve comme balayeur. Motivation. On voit des enfants pleins d’énergies, motivés à être actifs, s’amuser.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Ciel qui se couvre, tempête. Avoir peur qu’un voleur de dent s’en prenne à Percy, porte qui grince et petits animaux qui crient tous parce qu’ils craignent sa venue.

Conflit

On voit parfois les amis se quereller (vouloir être chef, se crier dessus parce que l’on n’est pas d’accord avec l’autre). Personnage peu sympathique. Zinzin sera celui qui est un peut méchant, chapardeur, manipulateur,il joue des tours aux autres et est flemmard.

Malaise

Petits soucis que les personnages doivent résoudre, stress lié au temps, il y a de petits moments de découragement.

VOCABULAIRE

Classique, beaucoup de paroles. Parfois des termes chevaleresques.

Si les voix et le visuel font plutôt bébé, les scénarios sont plutôt complexes pour un petit de moins de 4 ans, on complexifie beaucoup les conseils de la maitresse en envoyant vivre les petits animaux des aventures dans un monde imaginaire. Il y a des épisodes un peu plus stressants, comme le voleur de dent. Les petites tensions sont vite résolues et la bonne humeur prévaut dans l’animé.

Partager cette page :

Lost Password