Panique au village

Panique au village

À partir de 8 ans

Panique au village est une série de 2002, qui utilise des petits personnages jouets plastiques dans un style Stop-Motion artisanal. Pas de respects des proportions, rythme plutôt nerveux.
Des épisodes peuvent être plus complexes que d’autres pour les petits. Il peut y avoir des références à d’anciens épisodes.

MESSAGES

Amitié

On voit le lien entre différents personnages. Sens de l’hospitalité. Cow-Boy et Indien squattent chez Cheval.

Danger

Un monde où surgissent les problèmes à résoudre et les dangers. Être actif, motivation. Épisodes un peu fou-fous, où les personnages tentent de survivre à leurs aventures.

Importance du jeu

On a l’impression de revivre des histoires d’enfants, avec des personnages Cow-Boy et Indien ou des animaux de la ferme. Bricolage. C’est très ludique, loufoque et spontané, ça peut motiver l’enfant à construire sa petite maison pour ses petits personnages.

Imaginaire

Chaque épisode amène son petit délire. L’équipe de foot enfouie dans un bus, le monde marin parallèle qui vient voler un jeu de cartes, faire du théâtre avec Zorro. Un peu comme si l’enfant se lançait dans la création d’une histoire.

Cheval

Dans les trois personnages principaux, il y a un cheval (il n’a pas grand chose à voir avec un animal).

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Les personnages vivent différentes tensions, ils doivent souvent se sauver, se cacher, aller récupérer des choses volées. Les ours sont des personnages agressifs qui aiment courir après les cow-boys et les Indiens.

Agressivité

Steven le fermier a tendance à crier pour parler, il est un peu plus agressif que les autres, il crie même quand il dit merci (merci Benoit Poelvoorde). Chez les autres on peut aussi sentir de la tension dans le ton utilisé (colère, peur, impatience). C’est assez intensif.

Armes

Cow-boy et Indien ont des armes (fusil et flèche).

VOCABULAIRE

Peu de dialogue, mais le langage n’est pas facile à comprendre, un accent belge et de personnages qui font surtout des onomatopées. Parfois limite vulgaire « tu es vraiment un salaud », « but en pleine gueule », « nom de Dieu ».

Une série plutôt déjantée. On y trouvera des personnages secondaires, comme le fermier (bien stéréotypée fermier qui gueule fort) et sa femme Janine (bien stéréotypée fermière qui fait tout à la ferme). Une série qui modifie un peu notre façon de regarder l’écran, les personnages plastiques ne peuvent pas montrer leurs émotions : « Les sentiments et les sensations, on les fait passer par les voix et le mouvement » dira le réalisateur ». À petite dose pour les plus jeunes, sans modération pour les adultes. Un long métrage du même nom existe aussi. Il existe une série.

Déconseillé aux moins de:Format:Année:Durée:Pays:Créateurs:, Univers:Technique:Thèmes:, , , ,
Partager cette page :

Lost Password