Pachamama est un fil d’animation de 2018. Long générique avec musique type flute de pan et cosmologie stylisée. L’animation a un rendu très peinture, c’est en image de synthèse, mais on a beaucoup joué avec l’idée des textures. Les dessins mettent en avant les personnes (dans le village les personnes ont des têtes rondes, les sbires de l’Empire inca sont plutôt triangulaires, rectangulaires et les conquistadors sont des ombres. On suit plus particulièrement Tepulpaï, un petit garçon.

MESSAGES

Voyage initiatique

Un enfant va devoir apprendre le sens des responsabilités, devenir grand et arrêter de ne penser qu’à lui. Autonomie. Importance de grandir, s’émanciper.

Écologie

On doit respecter notre environnement, la nature doit être protégée et des humains peuvent être capables de la détruire (surtout s’ils sont motivés par l’argent). Nature. Importance de respecter le monde que l’on appelle ici Pachamama. Les astres sont aussi importants. La nature peut être sauvée avec des graines et la motivation des humains. Animaux. Les animaux font partie de la nature, on peut être en lien avec eux, les apprécier.

Religion

Culte du Pachamama, avec des personnes qui vont offrir des offrandes à leur Terre pour les bienfaits qu’ils donnent. Monde animiste, avec une Terre qui a une possibilité d’agir, un totem qui doit protéger leur village (le Huaca). Magie. Monde avec Shaman, hutte remplie de choses étranges et capacité de se changer en animaux.

Persévérance

Importance de ne pas abandonner, continuer sa quête.

Égoïsme

Le petit garçon ne pense qu’à lui, il n’est pas capable de passer le rite initiatique, car garde pour lui ce qui est important, importance de remercier ce qui nous arrive. Il n’est pas honnête, capable de dire des mensonges pour se revaloriser. Puis il va réaliser qu’il faut penser aux autres et se mettra à aider son village. Cupidité. Critique de ceux qui veulent de l’or. On nous monstre des conquistadors qui volent de l’or aux indigènes. On nous montre comme ces gens sont capables de se battre entre eux pour en obtenir et qu’ils finiront tous par mourir c’est bien fait.

Pachamama

Pachamama

Culture inca

On nous montre deux enfants de la Cordillère des Andes qui viennent d’un village qui a été embêté par les Incas (ce ne sont pas les gentils de l’histoire). On parle des différentes religions (le Dieu de Cuzco, la Huaca protectrice). On voit l’arrivée des conquistadors. Il y a une apparence dans l’animé qui veut s’approprier des représentations des choses dans une vision de ce pays. Les Chasquis, les coureurs qui transmettent les messages dans l’empire. On voit que leur cité en pierre est impressionnante, on voit l’irrigation.

Exploitation

Un petit village précolombien se fait exploiter par l’Empire Inca qui eux-mêmes vont se faire attaquer par les conquistadors. Ceux qui veulent rabaisser les autres finissent par s’autodétruire, car finalement il restera le petit village qui comprend qu’il faut fonctionner avec la nature.

Femme performante

Naïra est une petite fille responsable qui va en plus se montrer courageuse. Un bon exemple de personnage féminin qui ose un moment désobéir, penser par elle-même pour aller dans le juste et bien.

Se maitriser

Tepulpaï est un petit garçon très énergique qui doit apprendre à moins s’agiter, qui doit réaliser qu’il existe des autres autour de lui. Il va réaliser dans sa colère qu’il n’est pas parfait. Réfléchir avant de faire n’importe quoi.

Pachamama

Pachamama

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Les enfants suivent la shamane dans la montagne dans un endroit où il y a des serpents au sol. La grand-mère Walumama voit la précieuse figurine huaca se faire voler, elle tombe au sol comme si elle avait une crise cardiaque. Un homme qui transmet des informations va livrer son dernier message aux enfants avant de mourir devant eux, ils sont dépités, ne savent pas trop quoi faire avec le corps. Les conquistadors ont ravagé la ville, ciel rouge, peuple qui crie, les héros sont poursuivis par des hommes armés, ils parviennent à sortir par un passage, mais le petit lama n’arrive pas à passer, ils sont séparés. Les enfants sont cachés dans une pièce, les hommes arrivent et cassent tout, on craint qu’ils soient découverts, Tepulpaï fait croire qu’il a l’idole en or et attire les conquistadors. Il se fait tirer dessus, et va tomber dans l’eau qui va l’emmener sous terre, il ne retrouve plus son animal et craint pour sa vie. Les Espagnols poursuivent Naïra, elle se retrouve face au capitaine de conquistador et va tomber dans le vide et est sauvée de justesse par Tepulpaï sur le dos d’un grand condor. La petite lama de Naïra doit aussi être sauvée. Les Espagnols vont tirer sur l’oiseau, puis les poursuivent, et doivent passer par le pont suspendu, il va céder et un homme y tombe. Le condor est blessé et perd ses plumes, il risque de s’écraser au sol. Tepulpaï doit passer par l’endroit aux serpents, il est entouré de ces bêtes. Les Espagnols attaquent le village pendant que leur chef suit Tepulpaï et n’est pas arrêté par les serpents qu’il tue les uns après les autres. Le méchant veut tuer le garçon, mais l’ambiance étrange de l’endroit où se trouvent les ancêtres qui semblent bouger lui fait peur et il fuit. Il y a le feu partout, la population tente de l’éteindre, le shaman tente de faire tomber la pluie, mais rien ne fonctionne, même sa baguette se casse.

Malaise

Un petit garçon monte une montagne vertigineuse, il arrive au sommet où se trouve un Condor, il lui prend une plume. Grotte dans une montagne, on y trouve les représentations des ancêtres, c’est un peu inquiétant, comme des momies. Tepulpaï ne donne que des fleurs fanées durant le rituel, et n’est pas considéré comme un adulte. La petite Naïra accepte d’offrir sa jolie lama, le shaman sort son couteau et est prêt à faire le sacrifice. Le percepteur de l’Inca vient dans le village et veut prendre des impôts, ils critiquent leur religion et prennent la nourriture des villageois. Tepulpaï n’en fait qu’à sa tête et décide de quitter le village pour rechercher l’idole, il doit passer par un pont suspendu qui bouge, c’est vertigineux et il n’a pas vraiment l’air bien solide. Tepulpaï ne veut pas attendre Naïra qui craint passer le pont. On apprend que la grand-mère Walumama est toujours inconsciente et que le shaman tente de la soigner, la petite fille craint qu’elle meure. Les enfants entrent dans un brouillard, il n’y a pas de route, le groupe risque de se perdre, le garçon est un peu imprudent. Garde de l’Inca déguisé en puma. Le Grand Inca ne semble pas gentil, il refuse des cadeaux de personnes qui se sont mobilisées pour le leur donner, et on voit qu’il accepte l’idole du village (le percepteur fait croire que les habitants ont donné volontiers leur idole). Tremblement de terre, crainte du Grand Inca, puis on voit les murs être brisés par des tirs, les conquistadors apparaissent et viennent prendre de l’or. L’idole du village est prise par les conquistadors qui veulent la briser et prendre ce qu’elle contient. Tepulpaï rencontre un vieil homme sous terre, un homme qui a été envoyé là-bas par son empereur, il lui dit qu’il n’est pas possible de sortir de ce labyrinthe. Les conquistadors cherchent de l’or, cassent tout, finissent par trouver des morceaux d’or dans les offrandes, ils décident de faire exploser cet endroit pour plus en trouver. La nature semble détruite, tout le monde est triste.

Tristesse

On craint la mort de la grand-mère Walumama, on va finir par comprendre et voir qu’elle est bien morte quand les deux enfants sont en pleure devant sa statue momifiée. Tout a été détruit par les conquistadores, la nature a brulé et il ne reste rien de vivant.

Alcool

On voit à la fin du rituel que des personnes sont alcoolisées.

VOCABULAIRE

Classique.

Un film qui raconte une histoire que les petits pourront apprécier, et qui propose des messages qui s’encrent bien dans le récit. L’histoire est dure et plutôt complexe, elle n’e pas adaptée à un petit de moins de 7 ans (ou alors veillez bien à l’accompagnement). Un film qui apprend à être moins centré sur soi, et à penser à fonctionner dans le respect de ce qui nous entoure (plutôt écologique).

Ce que disent les autres : Ici, une présentation centrée sur la manière dont il a été façonné. Et ici, une autre bonne critique.

Partager cette page :

Lost Password