Oups ! J’ai raté l’arche… est un film en images de synthèse de 2015. Si l’animation des poils est plutôt réussie, toutes les structures n’ont pas la même qualité (l’eau par exemple). On suit différents personnages en même temps. Petits moments dans des styles jeux vidéos. Ellipses. Générique de fin épilogue.

MESSAGES

Accepter l’autre

On ne doit pas rejeter des personnes. Rencontrer l’autre. Lui faire confiance petit à petit.

Intégration

Ne pas faire cavalier seul, ne pas rester solitaire, apprendre à créer un lien avec l’autre. Difficile de se faire des amis lorsque l’on voyage tout le temps. En montrant ses potentiels, sa gentillesse, on est plus facilement accepté.

Sacrifice de soi

Oser se mettre en danger pour sauver un ami.

Groupe

Former une équipe. Difficulté pour certaines personnes à s’intégrer. Coopération. Travailler ensemble pour être plus performant, pour se protéger.

Quête identitaire

Des personnes inadaptées dans certains environnements vont trouver leur milieu d’appartenance. Mieux vaut être là où l’on doit être, ou en tout cas se connaître soi-même.

Fréquentation

Au début du film, on nous montre comment un enfant peut se mettre en danger en suivant sa camarade. Ensuite, on nous montre comme une jeune fille plutôt solitaire et agressive va s’adoucir en fréquentant un sympathique garçon.

Autonomie

On nous montre ici qu’un jeune parvient à se débrouiller seul.

Relation au père

On nous montre la relation entre un père et son fils. Protection parentale. L’inquiétude des parents qui ne retrouvent pas leurs enfants. Un parent doit pouvoir aider son enfant.

Potentiels

Pour survivre dans un environnement dangereux, on peut développer différents potentiels. On nous montre ici deux espèces qui ont développé soit l’agressivité (la force ou les griffes), soit l’intelligence (capacité de concevoir). Mais ces deux directions ont des limites si on ne les assemble pas.

Persévérance

Il ne faut pas se laisser abattre. Réflexivité. On critique un peu les personnes agressives, on revalorise ceux qui font des plans (mais pour s’en sortir, un bon coup sur la tête reste la solution). Combattre. La meilleure défense c’est l’attaque. Vouloir échapper aux dangers n’est pas vraiment la solution, autant les éliminer (Mastoc n’hésite pas à avaler les deux méchantes chauves-souris à la fin).

Leader négatif

Un bon dirigeant doit s’occuper de tout le monde. Le lion est ici montré comme centré sur lui-même. Plutôt que de rejeter l’autre sans explication, il aurait mieux fait d’expliquer pourquoi ils n’avaient pas besoin d’arches.

Oups ! J'ai raté l'arche...

Oups ! J’ai raté l’arche…

SCÈNES DIFFICILES

Mise en danger

Les enfants se trouvent sur l’échafaudage quand arrive l’inondation, ils ne parviennent pas à rejoindre l’arche, même en courant. Des chauves-souris attrapent les petits, il y en a une qui mange Finny, les enfants s’en sortent, mais tombent de haut. Une nouvelle attaque des chauves-souris qui veulent s’emparer des enfants, scène de poursuite avec Finny qui n’est pas très rapide. Pont branlant installé par les chauves-souris pour que tout le monde tombe au fond d’un précipice (il va d’ailleurs s’effondrer). Les héros, juchés sur Mastoc, prennent de l’altitude, mais tombent de haut. Une marche où se trouvait Leah s’effondre, elle tombe, elle parvient à se rattraper de justesse à une branche, crie à l’aide, on craint que cela cède (ce qui est le cas, mais elle est sauvée de justesse). La grotte où le groupe s’était abrité est percée par des jets d’eau, crainte qu’elle soit inondée, ils doivent fuir, on les voit avoir peur, le plus lent a de la peine à avancer (l’équipe est projetée le long de couloir, poussée par de l’eau, ils vont être expulsés à l’extérieur, ils peuvent craindre de tomber de haut si leur ami ne parvient pas à empêcher l’eau de les pousser). Tomber directement dans le nid des chauves-souris. L’eau arrive au sommet de la montagne où doivent courir les deux amis, on peut les croire perdu, ils sont ballotés sur un iceberg, seul en pleine mer, on voit la glace se briser, moment de désespoir. L’arche n’a pas de frein, elle fonce contre les enfants, ils risquent d’être écrasés. Finny tombe à l’eau lorsqu’il allait enfin atteindre le bateau (on le verra inconscient sous l’eau, tout le monde le croit mort, son père le serre, en pleure, contre lui). Devoir sauver les deux Grymps qui se noient. Être poursuivi par les chauves-souris au fond de l’eau, tenter de les enfermer.

Malaise

Les Nestrians ne sont pas acceptés dans l’arche, on ne saisit pas pourquoi, ils ne sont simplement pas sur la liste, donc rejetés. Crainte d’être repéré, les Nestrians ont un déguisement pas très convaincant et les Grymps disent qu’ils ne sont pas avec eux. La petite arche construite par Finny part au large. Deux animaux étranges, aussi abandonnés par l’arche, semblent être des boulets que personne ne veut. L’eau monte petit à petit, l’équipe n’a pas le temps de faire une pause. Traverser une grotte obscure.

Tristesse

Les deux enfants se séparent, Leah ne veut plus rester avec les autres. Pathétique ami dans le groupe qui exprime comme tout le monde s’est toujours moqué de lui, traité de bon à rien et n’ayant jamais trouvé quelqu’un de compatible (en plus sur lui, il y a une sorte de petit parasite qui l’utilise) (pensées défaitistes, comme « Peut-être que nous ne sommes pas tous destinés à survivre). Après leur chute dans l’eau, on va croire que Mastoc et Podcol sont morts. Les parents ne voient pas leurs enfants, la montagne a été inondée, on peut craindre qu’ils abandonnent les recherches.

VOCABULAIRE

Langage classique.

Les héros sont confrontés à des dangers durant tout le film, ce n’est pas adapté aux plus jeunes. Des messages de respect de l’autre sont bien mis en avant (mais chacun son milieu d’appartenance). Une nouvelle version du déluge, mais sans Noé.

Partager cette page :

Lost Password