Film d’animation de 2003. On voit différents évènements que les plus jeunes auront de la peine à lier entre eux, il peut se passer plusieurs choses en même temps. Animation classique, avec une douceur des couleurs surtout présente dans le monde de la crèche.

MESSAGES

Lutte du bien contre le mal

Avec le démon qui veut éliminer la fête de Noël. Fréquentation. Le mal peut attirer les personnes en souffrance et les utiliser pour ses desseins, il peut se faire passer pour le bien (tromperie du malin), se faire passer pour des amis.

Naissance

Arrivée d’un nouveau-né dans une famille. Avec la difficulté pour un grand frère de faire une place au bébé. Jalousie. Il pense qu’il lui volera l’amour de ses parents. On entend les voix des diablotins qui envoient des mauvaises idées. On fait le lien entre la naissance de n’importe quel enfant et celle du bébé Jésus.

Voyage initiatique

Rocco va apprendre à travers un voyage dans la crèche qu’il ne faut pas succomber au mal.

Importance de la crèche

On nous montre des personnes qui mettent de l’application à faire de belles crèches (des Napolitains). Religion.

Importance de la famille

Multiculturalisme, un américain noir est intégré dans la famille. Lien entre cousins, avec une petite cousine, la voix de la raison. Une grand-mère donne de bons conseils pour se débarrasser des diablotins.

Critique des bêtises

L’enfant qui vole, on y voit un père qui condamne cet acte. Il ne faut pas accepter de mauvais plans.

Danger des influences

Influence des mauvais. Les sbires du démon sont méchants, mais on peut saisir qu’ils agissent par crainte de leur maître, qu’ils peuvent être touchés par la compassion. Ils vont finir par se retrouver transformés en animaux de la crèche.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Le sol se fissure avec fracas. Le malin s’empare de l’esprit de Rocco pour le pousser à empêcher la naissance du bébé, faire du mal à Marie. La petite Sarah risque de se faire avaler. Apparition d’un dragon géant dans les eaux, il fait apparaître de grosses vagues dans la mer qui risque de faire chavirer une frêle embarcation.

Visuels effrayants

Les premières images sont sombres. On y voit des yeux rougeoyants, une bouche de lave, fomentant de nouvelles méchancetés, on est directement confronté au grand méchant de l’histoire. On retrouvera la « grande monstruosité » dans une autre scène au milieu du film, apparition par fracas, il fera toujours peur. À la fin, il finira presque pathétique.

Un mal immortel

Le mal se fait rejeter à la fin, il retourne en fondant dans son monde, toujours vivant, toujours à détester les enfants (on nous montre qu’il faut toujours avoir peur de lui, que l’on ne s’en est pas débarrassé).

VOCABULAIRE

Classique. Il y a des chansons.

Un film de Noël qui donne une grande place à l’enfant Jésus même pas encore né. Une thématique intéressante, mais pour saisir le scénario, il veut mieux avoir l’âge son héros. Pas évident de saisir que les enfants sont envoyés dans le monde de la crèche. Pour les plus jeunes, l’apparition du malin en volcan parlant est plutôt effrayante.

Partager cette page :

Lost Password