Opération Casse-noisette 2 est un film d’animation de 2017, l’image de synthèse est plutôt réussie dans les poils, pas forcément avec les humains. Il se passe plusieurs choses en même temps. Un peu compliqué de faire le lien avec le précédent film, même si on retrouve les mêmes personnages, on a l’impression que Surly (ou Solo ou Roublard) n’a pas vraiment évolué comme on se l’imaginait. Flash-back. Faux making of à la fin.

MESSAGES

Travail

Le bon exemple c’est de se lever à l’aube et de commencer à s’activer (mais c’est difficile de le faire comprendre à certaines personnes). Le dur labeur est important. Le moindre effort qui ne forge pas le caractère. Oisiveté. S’amuser et faire la fête, c’est ce qu’apprécie solo. On nous montre clairement que le plaisir peut passer par faire n’importe quoi, embêter les autres, faire des jeux et exagérer dans l’oisiveté, la belle vie serait se la couler douce à ne rien faire.

Combattre

Face à l’adversaire qui vient détruire son environnement, il faut lutter (mais la confrontation directe n’est pas toujours évident, mieux vaut être nombreux). Coopération. Pour y arriver, il faut lutter ensemble. On peut même aller demander de l’aide à une autre équipe. Persévérance. Il ne faut pas abandonner.

Politique

Critique du vilain maire qui tire du profit pour lui-même et qui est prêt à détruire la nature ou mettre en danger ses contribuables tant qu’il en tire des bénéfices. Loi. Se croire au-dessus des lois, avec un maire qui dit qu’il n’aura pas de contraventions et qui passe par les trottoirs ou qui s’enfuit quand la police dit qu’il risque gros. La police fait finalement son travail et embarque tous les méchants.

Travail

Importance de l’implication au travail. Critique de ceux qui deviennent paresseux et gras, sens de l’effort.

Agressivité

On critique l’enfant qui peut avoir tout ce qui veut. Une éducation est nécessaire. Il y a clairement les gentils (qui peuvent se montrer agressifs) et les méchants qui sont encore pires.

Être prévoyant

Lorsque l’on ne se responsabilise pas, on se retrouve avec différents problèmes.

Rôle de la femme

Si on peut avoir l’impression d’une femme performante, on a surtout à faire ici à une quelqu’un qui met de l’importance dans le foyer, qui se soucie du repas à fournir à la communauté (ce n’est pas vraiment elle qui combat, elle met ses forces au profit de Solo). La femme a vraiment une attitude empathique et accepte étonnamment beaucoup de l’esprit obtus du héros, elle tente d’arranger les choses et lui ne pense qu’a s’opposer à elle. Une femme peut aimer l’homme parce qu’il s’occupe d’elle (importance de rentrer dans le dynamisme du mec). Sens du sacrifice. Princesse est prêt à prendre une flèche pour son homme.

Industrialisation

Quand les animaux sont tentés d’oublier le naturel pour profiter des luxes de la consommation facile. Avec une critique du joli endroit naturel qui se transforme en parc d’attractions.

Animaux

Un film qui montre l’importance des animaux sauvage, on doit pouvoir garder leur environnement. Importance de garder son instinct. Critique de ceux qui accrochent des trophées d’animaux au mur.

Vantardise

Le héros est imbu de lui même, il croit tout pouvoir gérer. Il va continuer à apprendre à fonctionner autrement (c’était déjà le thème du premier film).

Importance d’un bon leader

Importance de prendre soin du groupe, ne pas forcément choisir la voie de la facilité.

Cupidité

Critique du maire qui veut se faire de l’argent sur le dos des gens. On le voit parler de pot de vin.

Éducation

Critique de la petite fille du maire qui veut des sucreries et qui se permet n’importe quoi (critique des enfants gâtées).

Opération Casse-noisette 2

Opération Casse-noisette 2

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Se faire poursuivre par un véhicule de police, la roue se rapproche petit à petit et risque d’écraser les deux héros. Solo est tombé dans un piège, il est derrière des barreaux. Si dans un premier temps on pense que les pièges ne vont pas faire de mal aux animaux, le maire veut de la cruauté, une mort violente et douloureuse. Solo se retrouve face à une vilaine fille qui le vise avec un lance-pierre. Les animaux se font poursuivre par des voitures qui détruisent le parc, Solo sauve un oeuf de justesse, les vilains de la fourrière attaquent (la taupe se retrouve avec une dynamite à côté de lui) (on le croit soufflé par les explosions) (le parc est de plus en plus détruit par les explosions). Les deux héros se font courser par les souris blanches, ils doivent fuir. Bruit qui fait remarquer les héros, ils doivent fuir, la fille les poursuit en leur tirant au lance-pierre dessus. Le maire tire ensuite avec une vraie flèche, il fait tomber le rat, on le voit inconscient au sol, il semble mort, puis on comprend qu’il est très mal en point, c’est triste. Une tempête violente semble être dangereuse, deux petits risque d’être emporté par le vent, musique stressante, déchets qui risquent de les assommer. Gros combat pour lutter contre les humains qui sont à la fête foraine, la chienne a des ennuis, beaucoup se font embarquer par les gens de la fourrière, en même temps le rat se fait aspirer, nécessité de fuir, Andy et Solo sont les derniers. Combat sur le haut d’une montgolfière, c’est rougeoyant, le maire veut frapper Solo, on sent qu’ils sont hauts, il y a le risque de tomber, Solo se raccroche à une corde et le maire veut le faire tomber.

Malaise

Explosion de la réserve de nourriture des animaux. Solo revient vers les animaux sans nourriture. On comprend que l’environnement des animaux va être détruit. Le maire n’apprécie pas avoir eu ses travaux retardés, on entend qu’il veut se venger, les animaux qui font la fête n’en ont pas conscience. Poupée en mauvais état qui perd son oeil dans une ruelle sombre, ils créent des effets stressants avec la musique et l’on craint qu’il arrive quelque chose. Tentative d’entrer par effraction dans le bureau du maire, musique tendue, on craint qu’ils soient repérés. Malaise du chien qui comprend que sa copine a fait semblant de l’aimer. On craint que Solo ait abandonné tout le monde, il fuit et Andy se fait capturer. Être dans les bas-fonds, ambiance brumeuse, devoir passer par un tunnel de piège à souris, c’est sombre et les habitants semblent menaçants, avec fourchette ou allumette. Les souris blanches ne semblent pas vouloir aider Solo, il se fait frapper pendant qu’il tente de demander de l’aide.

Moquerie

On nous présent des animaux plutôt stupides lorsque . On se moquerait bien des films avec chansons (on arrête l’héroïne qui était sur le point de pousser la chansonnette en lui disant qu’elle est nulle et que personne ne se met à chanter comme cela). On se moque de celui qui crie toujours « on va tous mourir », de celui qui se fait avaler par le chien plus recracher tout suintant. On se moque d’un coup de foudre qu’a un chien pour une chienne, il est bavant devant les yeux globuleux et le nez écrasé. Copain semble vouloir se faire des copains avec des chats en porcelaine qui disent bonjour. Chien qui régurgite et qui mange le tas immonde devant lui, puis même le vomi de sa copine. Lâcher un pet durant une scène qui se veut coup de foudre.

Banalisation de la violence

Les rires sont pensés sur le malheur des protagonistes (la séquence d’ouverture nous montre directement un écureuil risquant de se faire écraser). Se faire du mal est souvent une source de rire et le héros se prend une poubelle, risque de passer sous un trax, reçoit des décharges électriques. Un joueur de golfe qui veut atteindre sa balle, mais comme elle est dans la bouche d’un animal qui le course en lui donnant des coups de canne.

Dénigrement

La petite fille du maire, montrée comme méchante est obèse. Critique de l’autorité. Le politicien est montré comme exploiteur. Stéréotype asiatique. Avec une souri d’origine asiatique qui fait bien sûr du kung-fu avec un accent à couper au couteau.

Tristesse

Le meilleur ami de Solo est très mal en point, on se remémore les bons moments.

VOCABULAIRE

Classique.

On nous montre qu’il ne faut pas choisir le chemin de la facilité, il faut travailler pour se nourrir et les leaders doivent pouvoir montrer un bon exemple. On tente de nous dire qu’il faut suivre le bon exemple, mais c’est finalement compliqué dans ce film où tout est source de raillerie et de situations maltraitantes (qui se veulent pleine d’humour). Dans la veine du premier film.

Partager cette page :

Lost Password