Nous sommes là : Notes concernant la vie sur la planète est un court-métrage de 2020 en images de synthèse. L’introduction nous montre un bébé qui arrive dans sa maison, puis le film nous le montrera petit enfant, intéressé à différentes choses. Rythme tranquille. Moments parfois rêvés.

MESSAGES

Science

Se poser des questions sur le monde qui nous entoure et avoir des réponses grâce à la science. Comprendre les choses. Vouloir savoir comment les choses fonctionnent. Vouloir comprendre pourquoi les choses existent, leur utilité, importance d’avoir une vue d’ensemble.

Cosmos

On nous explique comment on comprend l’espace. On commence par l’endroit le plus connu, l’appartement avec ses différentes pièces. Puis on nous montre un parc et comment s’y balader avec un plan. Puis la planète terre. Puis le cosmos où l’enfant va être en combinaison de cosmonaute. Mais c’est depuis la sa terrasse qu’il va regarder les étoiles, avec un gros télescope.

Éducation

Les parents se sentent responsables de l’éducation de leur enfant. On les voit capables de poser un cadre, et d’imposer les choses tout en douceur (mais c’est aussi bien d’oser changer d’avis quand on est un parent). L’éducation c’est surtout de l’affectivité et du partage.

Musée

Il existe des endroits où le savoir est dispersé (ici c’est surtout avec la nature que les parents veulent découvrir des choses, mais la persévérance de leur enfant va les motiver à entrer au musée). Livre. Les livres sont des espaces merveilleux où le savoir est présent. On voit un papa lire un livre à un tout petit bébé, la sensibilisation à la lecture peut commencer tôt.

Anatomie

Une partie du musée nous montre comment on est fait à l’intérieur. On voit le squelette sous forme amusante.

Temporalité

Une petite explication sur le temps. On parle aussi de l’âge d’un arbre.

Nous sommes là : Notes concernant la vie sur la planète

Nous sommes là : Notes concernant la vie sur la planète

Nature

En parcourant la planète, on peut découvrir les belles choses de la vie. Ici on tente de se poser des questions autour de la Terre, la nature (on lutte contre le besoin du petit garçon de s’intéresser aux fusées et autres inventions humaines). Dans le musée on nous montre la planète terre en expliquant différentes de ses caractéristiques. Mer. Une petite partie sur le fond des océans. Le ciel. On nous parle de l’air autour de la terre, puis ce qu’il y a autour, comme la lune et même plus loin. Se décentrer. On découvre ainsi des choses qui ne font pas partie de notre quotidien. Prendre conscience que les petites bêtes nous perçoivent comme des géants. Écologie. Sans faire toute une critique sur la pollution, on nous dit juste qu’un a qu’une planète terre et qu’il faut en prendre bien soin. L’enfant va découvrir que c’est la planète le plus important, la nature.

Malaise existentiel

Cela peut être effrayant de se sentir dans l’immensité de l’univers. Un petit garçon est confronté à l’immensité du savoir. Peur de se perdre. Importance d’avoir des repères (c’est déjà bien de connaitre l’étoile Polaire). Et on n’est jamais seul sur la Terre, il y aura toujours quelqu’un à qui demander son chemin.

Famille aimante

Un exemple de deux bons parents qui prennent soin de leur enfant et qui l’éduque. Ils sont gentils entre eux, ont un conseil de famille où ils se proposent des activités. Les parents peuvent transmettre du savoir. Bébé. Dans l’introduction on nous montre l’accueil du bébé chez lui. Ils se demandent comment faire pour bien éduquer leur enfant.

Jeu extérieur

Faire du cerf volant, de la barque, des bateaux en papier. Vélo. Se balader en vélo, en mettant des casques.

Persévérance

En ayant de la suite dans les idées et en sachant comment demander les choses, on peut finir par obtenir ce que l’on veut.

Imagination

On voit l’enfant s’imaginer des choses en visitant une exposition, c’est sympa de faire fonctionner son imaginaire (ça le fait voler au-dessus des dauphins, nager sous l’eau). On peut s’amuser avec la forme des nuages qui créent des choses différentes.

Jeu extérieur

Faire du cerf volant, de la barque, des bateaux en papier. Vélo. Se balader en vélo, en mettant des casques.

Tolérance

Il y a des animaux et des humains tous différents sur la terre, il faut les respecter. Importance d’avoir les autres autour de nous, nous formons une communauté. Il y a assez de place pour tout le monde, à condition de partager un peu (alors il faut être gentil).

Littérature

Basé sur le livre pour enfant de Oliver Jeffers.

Nous sommes là : Notes concernant la vie sur la planète

Nous sommes là : Notes concernant la vie sur la planète

SCÈNES DIFFICILES

Malaise

Le petit garçon est tout motivé à faire un tour au musée des découvertes universelles, et les parents ont une autre idée, ils veulent faire un tour dans la nature. Dans le musée, le petit garçon n’écoute pas toujours ses parents, il est tout motivé et avance vite sans les attendre (la maman ne le voit plus). Le petit est triste de voir la salle des fusées se fermer devant lui. La famille arrive dans une salle, l’exposition semble ne pas être en service, mais ils se mettent dans un véhicule qui va quand même fonctionner (sauf que la voix électronique s’arrête). Gros orage qui crée une panne électrique. Le petit garçon qui vient de recevoir un cadeau est pourtant tout triste, il se sent tout petit face à la somme de connaissance qu’il peut y avoir autour de lui, il se sent soudainement tout petit.

VOCABULAIRE

Classique.

Le court-métrage doit être adapté à un enfant plutôt vers 7 ans, mais le contenu est tellement intéressant que tout enfant dès 4 ans peut commencer à le regarder (les scènes difficiles ne sont pas problématiques). Il met en scène un petit garçon de 7 ans qui se pose des questions. On nous montre ce qui nous entoure, l’importance de la nature, des liens. La vie sur Terre est merveilleuse, nous y sommes tout petits, mais on peut compter sur les autres.

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password