Moi, Barnabé

Moi, Barnabé

À partir de 12 ans

Moi, Barnabé est un court-métrage en stop-motion de 2020. Si le début de l’histoire est facile à suivre, cela devient plus compliqué dès le moment où le prêtre voudra se suicider. Le rêve du prêtre est fait comme si c’était des vitraux. La fin de la vie est fait en dessin animé classique et des effets étranges dans du liquide.

MESSAGES

Religion

On nous montre un prêtre qui prie dans une église, il y boit aussi, les images pieuses ne sont pas contentes de cela. Les voies du seigneur sont compliquées à saisir, c’est donc compliqué à prendre une direction. Miracle. Les miracles existent. Diabolique. Le prêtre se dit que le coq qui lui a été envoyé est un personnage diabolique, d’ailleurs cet animal commence à se transformer en un double de lui-même.

Quête identitaire

Rechecher le sens de la vie, ne pas le trouver et vouloir se suicider, puis comprendre que ce que l’on vit est important et être heureux de vivre. Ego. Lorsque l’on est trop centré sur soi-même, on ne peut plus bien fonctionner. Le prêtre ne pense qu’à lui, et il va faire la rencontre d’un coq qui est une sorte de double qu’il va vouloir supprimer.

Suicide

Un homme de Dieu souffre, il veut mettre fin à ses jours. Dieu lui fait comprendre que ce n’est pas une solution. Importance de la vie. Avoir une deuxième chance nous permet de saisir comme la vie est précieuse.

Alcoolisme

Boire pour oublier ne suffit pas, on continue à souffrir.

Surnaturel

Des personnages de vitraux qui bougent, un coq de sommet d’église devient vivant.

Vie après la mort

Quand on est mort, on continue notre vie ailleurs. Un ailleurs d’ailleurs étrange.

Sexualité

On renvoie au prêtre que ce n’est pas bien d’avoir des images sexy dans un livre (même si c’est des images de sous-vêtement).

Rêve ou réalité

On mélange le rêve et la réalité. Mais on comprend finalement que ce qu’a vécu le personnage est une forme de miracle qui doit lui appendre que la vie est importante. On peut passer par des moments étranges, cela doit nous aider dans la réalité.

Moi, Barnabé

Moi, Barnabé

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Le prêtre attend la foudre au sommet de son église avec une épée dans la main, on voit les éclairs passer proches de lui, il glisse du toit. Le prêtre a attaché l’animal et est prêt à le tuer avec une hache qu’il brandit, mais il reçoit un coup d’éclair et meurt foudroyé.

Malaise

Un prêtre boit dans une église, puis pleure et prend une épée pour monter au sommet du clocher. On voit qu’il y a encore une partie en métal sur le visage du coq, c’est plutôt effrayant. Le coq se moque d’une statue de Jésus, il veut la même chose avec lui, comme le prêtre n’est pas d’accord, le coq brise la statue. Le prêtre est caché dans une remise, le coq force la porte, c’est tendu. L’image que l’animal voit dans le reflet ressemble au visage du prêtre, ça le déconcentre et permet au prêtre de l’assommer.

Étrangeté

On voit en caméra subjective l’homme monter au ciel, il voit le coq sous sa forme de métal, on se demande si tout cela n’a pas été un rêve.

Santé

Alcool. On voit à différents moments un prêtre boire à une bouteille d’alcool.

VOCABULAIRE

Facile d’accès

Mieux vaut attendre 12 ans pour voir ce court-métrage pensé plutôt pour les adultes. Il met en avant une certaine spiritualité en jouant avec les codes de notre religion. Une critique d’un personnage centré sur soi qui veut se suicider.

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password