Matilda est un film de 1996. Ellipse (du bébé au stade petite fille). On va principalement suivre Matilda. Gros plan, contre plongée, la caméra est dynamique.

MESSAGES

Estime de soi

Importance de la revalorisation, de l’amour, il faut des liens positifs que l’on peut tisser par exemple avec son institutrice, ses amis.

Protection de l’enfant

Les enfants ont besoin de leurs parents pour être protégés. Autonomie. Ici une petite fille va devoir gérer elle-même les choses.

Importance du savoir

On revalorise l’école. Revalorisation de la lecture, préférer lire que de regarder la télévision. Lecture. Aller à la bibliothèque et se nourrir des livres.

Exemple de parents peu attentionnés

Critique des parents qui ne sont pas attentifs à leurs enfants, qui les dénigrent. Le père s’intéresse surtout à son garçon. Le père pris en faute, en colère fait le chef. Un enfant mérite une bonne famille, Matilda sera heureuse adoptée par sa gentille enseignante. Importance d’avoir une famille aimante.

Acceptation de la différence

Ici une petite fille surdouée n’est pas reconnue dans sa famille où elle est considérée comme bizarre. Importance d’être reconnue, appréciée.

Haut potentiel

Sentiment d’injustice lorsque l’on se retrouve en décalage avec son monde.

Cupidité

Avec un père vendeur de voiture escroc. Critique du vol.

Injustice

La vie ne fait pas toujours de cadeaux (en nous mettant dans une famille pas vraiment sympathique).

Gourmandise

Critique de la gourmandise, avec une méthode imparable pour que l’enfant cesse de voler des gâteaux en douce (utilisation contestable d’un enfant obèse).

La force est nécessaire

Surtout pour surmonter les épreuves. Super pouvoirs, en plus de l’intelligence Matilda a des pouvoirs de télékinésie (qui ne lui seront plus utile dès le moment ou tout ira bien pour elle).

Les méchants sont punis

La directrice est huée et chassée par les enfants. Les malversations du père ont été découvertes, il doit fuir avec sa famille. Punir les personnes qui ne sont méchantes, Matilda prend cela au sérieux et punit son père avec différentes «farces».

On se moque de la police

(appelé flics). Des agents du FBI n’ont pas de mandat de perquisition, fricotent avec la mère. Matilda se montre plus forte qu’eux.

Littérature

Une production tiré d’un livre de Roald Dahl.

Matilda

Matilda

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Crainte d’être découvert dans la maison de la méchante. Beaucoup de moments où on pense qu’ils vont se faire attraper. Menace de la directrice qui veut s’en prendre à Matilda, son enseignante.

Tristesse

Souffrance de Matilda qui est une fille maltraitée. Le grand frère n’est pas sympathique, elle se fait traiter de tronche de cake, il lui jette de la nourriture, elle pleure en lisant un livre. Le père oblige sa fille à regarder la télévision, une émission stupide, en lui tenant la tête. On entend plusieurs fois les parents la dénigrer.

Maltraitance

Enfants brimés par une méchante directrice (elle menace de couper des tresses, lance une enfant qui risque de s’empaler sur des pics. Risque d’être enfermé dans l’étouffoir, sombre placard piquant. Obligé de manger un gros morceau de gâteau, jusqu’à en être mal).

Malaise

On nous dit que la maîtresse cache un sombre secret. On apprendra plus tard que sa mère est morte quand elle avait 2 ans, que son père s’est suicidé quand elle avait 5 ans et qu’elle a été élevée par une méchante qui l’a martyrisait (on comprendra encore plus tard que le père a été tué pour son argent).

Mauvaise représentation des adultes

On ne peut pas avoir confiance en certains adultes. Ils abusent de leur âge, de leur grandeur pour avoir un pouvoir sur l’enfant. Critique de l’enfance brimée par des parents ou l’enseignant.

VOCABULAIRE

Classique. Différents moments où des adultes crient, en colère.

Un film qui mérite un accompagnement pour les plus jeunes, la famille de Matilda étant détestable. Il faudra que l’enfant puisse avoir un peu de distance avant de voir ce film.

Partager cette page :

Lost Password