Louise en hiver est un film d’animation de 2016. Louise est la narratrice de sa propre histoire, on l’entend souvent en voix off. Une animation qui semble être dessinée avec des néocolors, mais très fluide, les personnages sont en synthèse qui se marie bien avec les images. Long générique avec de véritables cartes postales qui permettent de situer l’époque. Une dame écrit ses mémoires sur la plage, on revisite son passé. Rythme lent. Différents effets de rêves, avec moments oniriques ou qui revisitent le passé (petit à petite l’histoire va plus souvent dans ce passé).

MESSAGES

Fantastique

Un film qui suit une logique et qui nous amène dans le for intérieur d’une vieille dame. Ce que l’on voit ne sera pas forcément ce qu’elle vit, mais ce qu’elle va sentir.

Voyage initiatique

Ce ne sera pas ici le petit jeune qui va apprendre sur son début d’existence, mais une dame du troisième âge qui va travailler sur la fin de sa vie.

Solitude

Une vieille femme se retrouve seule dans sa ville. Importance de continuer à fonctionner, ne pas se laisser aller, garder un rythme, réussir à continuer de vivre.

Vieillesse

Le film va à l’allure d’une vieille femme, c’est lent, ça prend son temps. On nous montre une dame capable de se débrouiller seule, de bien fonctionner malgré une situation difficile. Elle réalise qu’elle a des cheveux blancs, des rides. Importance de prendre soin de soi malgré l’âge. Souvenir. Quand on est vieux, on peut vivre de ses souvenirs. Difficulté de se rappeler des choses. On revisite des moments de l’existence, quand on est petit avec ses parents, les premiers émois amoureux.

Mémoire

On comprend que Louise oublie des choses, elle culpabilise de ne plus se rappeler de la moitié de sa vie. Maladie. La maladie d’Alzheimer est présente dans ce film sans être citée. On voit comme une femme peut se rappeler de son enfance et avoir gommé toute une partie de sa vie (son mari et ses enfants n’existent plus).

Vie simple

On nous montre qu’une vie sans technologie est possible, dans un rythme tranquille, avec la nature qui nous donne la nourriture.

Louise en hiver

Louise en hiver

Mort

La vieille dame pense à la mort, cela l’a habité depuis qu’elle est jeune, on en a conscience et on veut parfois jouer avec cela. Les animaux savent aussi qu’ils vont mourir. Suicide. Des moments de solitudes peuvent créer un non-sens à la vie et un besoin de disparaitre. La vieille dame va être sauvée par son chien. La mort arrive forcément, mais on nous montre ici que ce n’est pas une bonne idée de vouloir finir trop vite.

Animal de compagnie

Chien. Une vieille dame seule va être accompagnée d’un chien. Importance d’avoir quelqu’un avec qui partager les choses. On va voir que l’on peut entendre le chien parler, mais que cela peut aussi s’arrêter (mais il restera toujours à nos côtés).

Intérêt pour l’autre sexe

On nous monte comme une jeune fille peut utiliser les garçons, en se montrant intéressée par eux, en leur faisant peur. On voit que l’on aime l’autre quand on est triste de sa disparition.

Bricoler

On voit une vieille dame se construire une maison sur la plage avec des choses qu’elle récupère. On la voit capable de se débrouiller.

Temporalité

Le temps passe, et c’est un peu toujours la même chose. Les choses semblent déréglées, mais on s’y fait, on s’adapte. Le climat qui ici se dérègle n’est pas le climat d’une planète trop polluée, mais la temporalité intérieure de la vieille dame. Importance d’avoir des points de repère, le calendrier nous permet de voir le temps qui passe. Noël. Un moment qui ne se passe pas comme d’habitude, la dame tente de le rendre festif, mais elle est seule. Pâques. Un autre moment qui doit être un point de repère.

Culpabilité

La femme pense qu’elle a une responsabilité dans ce qui se passe, elle veut savoir ce qu’elle leur a fait (elle a rêvé d’une séance de tribunal où elle était accusée). Elle s’imagine qu’ils sont partis par crainte que sa vieillesse soit contagieuse. Les gens n’apprécient pas ce qui est vieux.

Nature

Quand on prend le temps d’observer le ciel, on peut découvrir chaque matin quelque chose de différent. La vieille dame va préférer finir sa vie sur la plage, à marcher dans la nature.

Rêve

Les rêves permettent de se plonger dans un évènement qui semble être compliqué ou de revisiter son passé.

Plage

Images d’enfants qui s’amusent dans le sable, ambiance vacances au bord de la mer. Le cadre du film se déroule dans une station balnéaire.

Poésie

Beaucoup de moments oniriques. Une poésie se dégage de ces moments tranquilles, grâce à la musique, à la douceur des traits. Contemplation. Le rythme nous amène à vivre le temps tranquillement.

Vol

Quand la situation est exceptionnelle, prendre ce qui ne nous appartient pas ne semble pas être un problème (la vieille dame qui se retrouve seule va s’habiller dans un magasin en leur cassant la vitrine).

Littérature

On voit que la vieille dame lit des livres, elle va même en écrire.

Louise en hiver

Louise en hiver

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Louise enfant est très proche de la falaise, son camarade la tient pour qu’elle puisse se pencher encore plus vers le vide. Louise se fait belle, avance dans la mer, on craint qu’elle ait décidé de se noyer, on voit les vagues la submerger et elle coule au fond de l’eau.

Malaise

Une vieille dame quitte la ville, il n’y a personne, elle va rater son train, et on vient d’entendre que c’était le dernier. Tout est fermé, elle marche seule et le vent souffle fort, c’est plutôt étrange, elle risque de se faire atteindre par un tonneau qui roule au sol, et d’être assommée par un pot de fleurs qui tombe d’une fenêtre. Elle dort dans sa chambre, beaucoup de bruit de vent dehors, c’est inquiétant, elle ouvre la fenêtre et découvre la rue envahie par l’eau. L’électricité s’arrête. Une mouette est sur le bord de son lit et quand elle veut allumer la lumière sa table de nuit s’éloigne, elle se retrouve en pleine mer, flottant avec son lit (c’est un rêve). Elle voit des femmes animales nues dans une baignoire, des horloges qui flottent, c’est étrange). Les rues sont remplies de sable. La vieille dame part avec sa valise, mais plus loin c’est inondé, partout, et c’est un peu périlleux d’avancer (elle se retrouve dans l’eau jusqu’à la taille). Louise brise la vitre du magasin et prend ce dont elle a besoin. Même s elle est seule, la grand-mère fait un tour de digue, elle imagine les gens autour d’elle (ils sont un peu fantomatiques). Effet de rêve qui renvoie la vieille femme dans son passé, enfant elle est abandonnée par sa mère, doit nourrir les animaux avec de la terre pleine de vers. De nuit on entend des bruits d’un hélicoptère, Louise sort, mais l’appareil part au loin, puis revient, sans la voir, elle tente de faire signe et tombe sur le sol. Elle écrit ensuite un grand pourquoi sur le sable. Louise pense qu’il y a une autre personne dans sa situation, elle sent qu’il est là quelque part, elle visite une sorte de décharge, beaucoup de radios, rien ne fonctionne. Elle entend du bruit, inquiète, elle n’aime pas cela, dit n’avoir besoin de personne, elle se met couchée pour voir qui c’est. Nous voyons que c’est un chien. La mère vient accompagnée d’un homme, elle veut récupérer sa fille, mais la petite ne veut pas, elle est cachée sous la table, puis s’enfuit quand la mère veut la tirer par le bras, elle avance par-delà des barbelés, l’ambiance est sombre, il y a une maison abandonnée, avec à l’intérieur de la munition allemande. Une séance de tribunal où un des juges veut qu’on la condamne, on lui renvoie des choses, qu’elle ne se souvient pas de ses enfants, on entend dire qu’il faut lui trancher la tête ou pire la solitude à perpétuité. Louise fait une expédition avec le chien, elle doit passer par des rochers et décide de rebrousser chemin, de passer par la crête, on la voit fatiguée. Elle va s’approcher du bord, comme quand elle était petite. Elle se réveille de nuit et entre dans un orifice, arrive dans une grotte qui mène à une maison entourée d’arbres morts, elle s’y voit adolescente, entourée de deux garçons, elle entre dans la maison, et décide d’embrasser un de des deux camarades qu’elle emmène sous le parachutiste mort (elle le fait voir au garçon qui fuit). Puis elle suit Pierre qui les observait de loin et qui se suicide en sautant en bas de la falaise (fausse mort, il a fait semblant). Le squelette rappelle à Louise qu’elle a fait l’amour avec lui ensuite, c’était la première fois qu’elle le faisait. Il pleut, elle doit gérer cela, puis il faut gérer les légumes, puis le chien est moins présent, il s’absente, puis il ne revient pas. On voit l’inquiétude de Louise. La noyade est calme, avec une musique un peu triste, le chien réapparait et tente de la sortir de l’eau. Un jour, des personnes sortent d’un train et réinvestissent le village, on ne comprend pas pourquoi, mais c’est comme cela (cela rejoint le début du film).

Visuel effrayant

La petite va voir un homme suspendu à un parachute anglais, il est mort depuis longtemps, est sous forme de squelette, il semble bouger pour regarder Louise.

VOCABULAIRE

Une vieille voix qui parfois envoute, qui ne se comprend pas toujours bien, le charme de la vieille voix.

Un film tranquille, sans violence ou rythme effréné, mais ce n’est pas pour autant que ce film soit pour les enfants. On nous parle de la vieillesse et de la mort, un thème complexe, même pour les adultes. Si c’est intéressant d’avoir accès à cela dès l’enfance, il faudra accompagner l’enfant qui va se retrouver devant des moments difficilement compréhensible, parce que symbolique (une ville de nuit pleine de vent et d’absence) (une tentative de suicide). Un film poétique et dur, parce qu’il nous renvoie à notre vieillesse, à la disparition de soi, et en même temps tranquille, parce que tout prend moins d’importance.

Ce que disent les autres : Pour Filmages, le film est conseillé pour les 14 ans (il est légal dès 8 ans en Suisse) « La solitude, la vieillesse et l’abandon sont au coeur de cette animation. L’histoire est complexe avec beaucoup de non-dits et de mélange entre rêve et réalité. Avec son rythme lent et sa thématique, ce film s’adresse avant tout à un public adulte.« .

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password