Les Tontons farceurs est un film de 1965. Un rythme plutôt lent (même avec des longueurs parfois entre la débauche de gags). Un flash-back avec une scène où le narrateur explique autre chose que ce qui se passe. Jeu d’acteur, Jerry Lewis joue le rôle de six personnages différents.

MESSAGES

Amour parental

On voit bien l’importance du lien entre un enfant et l’adulte (avoir un parent, ce n’est pas une histoire de sympathie, c’est une histoire d’amour). Protection parentale. La petite fille doit pouvoir compter sur les adultes, un père doit être attentif à son enfant, aider. Bisous sur la bouche. Une époque où le parent où l’adulte employé fait un bisou sur la bouche de l’enfant pour lui dire au revoir, cela peut être interpellant pour le petit spectateur.

Orphelin

Exemple d’une petite fille qui a la responsabilité de choisir son futur père après la disparition du sien. Autant dire que le thème n’a rien à voir avec le deuil et un travail à faire lorsque le parent est décédé. Adoption. Pour trouver une personne aimante, il ne faut pas forcément se faire adopter par quelqu’un de la famille. C’est à l’enfant de choisir la personne qui adopte. Foyer. Importance d’avoir un bon père, un chez-soi.

Force du faible

Le chauffeur Willard parvient à se défaire de bandits sans s’en rendre compte. La petite Donna parvient à s’échapper du kidnapping (intelligente et courageuse).

Femme performante

Donna est un exemple de petite fille courageuse, et qui prend soin des autres.

Travail

Il faut faire attention de ne pas tenter plusieurs choses en même temps. Importance du travail bien fait.

Publicité

On critique le photographe légèrement misogyne qui utilise le corps des femmes pour vendre des céréales (potiche en maillot de bain, seule la petite fille fera un commentaire là dessus en lui disant qu’elle ne fera pas ce type de photos).

Cupidité

Le méchant est intéressé par l’argent, on nous montre bien que la fortune n’est pas le plus important. L’oncle clown pense plus à ses sous et à la Suisse qu’aux enfants. Jeu d’argent. Un des oncles, pris dans une partie de billard ne pense plus qu’à gagner et n’aide pas la petite.

Clown

Un des possibles pères est un clown, on voit qu’il fait un travail et qu’il n’est pas intéressé par les enfants. On voit très peu le cirque.

Film d’époque

On voit que ce film se passe il y a longtemps. Gag avec un photographe qui utilise des plaques photographiques, pas certain que tout soit compris par le jeune téléspectateur.

Excentricité

Les oncles sont plus excentriques les uns que les autres, ça nous les rend plutôt sympathiques, mais aussi un peu bêtes.

Burlesque

Héritier du burlesque, Jerry Lewis s’utilise pour amener le gag, il va plutôt travailler sur son visage qu’il aime rendre grimaçant (il semble être lui-même l’ancêtre d’un Jim Carrey).

Les Tontons farceurs

Les Tontons farceurs

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Un homme caché sur la banquette arrière va vouloir donner un coup de couteau à Willard. On peut craindre que le pilote de l’avion ne soit pas assez capable pour faire voler l’appareil, il pétarade beaucoup, le pilote glisse à l’extérieur avec son siège au départ, pas facile de remettre le volant, il perd sa carte de route. La petite fille se retrouve capturée, une main sur la bouche, un couteau est visible, les deux hommes qui devaient la recevoir sont attachés à des chaises avec la mèche de la dynamite

Malaise

Un film avec des malfrats. Braquage de banque avec gangsters qui ont des masques et des armes. On réalise qu’une personne surveille de loin, on ne voit pas son visage, observation avec jumelle, lancé de plusieurs couteaux contre Willard qui ne le remarque pas. Bêtise. Beaucoup de personnages qui font des bourdes, on peut être mal à l’aise avec ce qu’ils font (Porte fortement ouverte qui écrase un homme et son cigare ou envoie un photographe dans son appareil. Willard écrase le toit d’une voiture sans faire exprès, le capitaine jeune s’occupe d’une bombe d’importe comment, il va la faire exploser vers l’équipage, crée une arrivée d’eau dans le bateau. Le pilote d’avion ne semble pas stable du tout, il jette sans faire exprès le bagage dehors, il se retrouve à l’extérieur de l’appareil et ne conduit pas les passagers à bon port). Après avoir dit qu’elle voulait avoir Willard comme père, il disparaît, on craint qu’il l’ait abandonné.

Moquerie

Un humour qui a un peu vieillit, Jerry Lewis rend les personnages qu’il interprète très stupides, il se moque de leur physique, il leur affuble de fausses dents ou les faits loucher. On se moque bien d’un personnage en surpoids ou de vieilles personnes âgées (dont une est un peu dragueuse).

Santé

Beaucoup d’adultes fument (y compris un clown).

VOCABULAIRE

Il peut y avoir de longs dialogues. Des malfrats qui parlent mal (dégueulasse, poulet, vous vous gourez, fermez vos gueules, tu me les casses, …).

Un film comique qui peut être vu par des enfants, même si certains moments peuvent être longuets (et en plus il y a quand même une histoire de personne armée qui tente plusieurs fois de tuer un personnage principal, de la grossièreté et surtout beaucoup de moquerie sur le physique). Comme c’est Jerry Lewis, on nomme ces tontons farceurs, mais le titre n’a pas grand-chose à voir avec l’histoire où ces tontons sont plutôt décalés et montés comme stupides. Un film qui se voulait une succession de gag délirant, il reste quelques bonnes séquences où les enfants vont rire, mais ce qui se fait aujourd’hui est bien plus déjanté et parfois moins dénigrant.

Partager cette page :

Lost Password