Les Mondes perdus

Les Mondes perdus

À partir de 9 ans

Les Mondes perdus sont une série de documentaires de 2016. Images de synthèse de bonne qualité, qui nous font découvrir des animaux dans leur environnement aujourd’hui disparus. On va suivre des scientifiques qui nous présentent leurs nouvelles théories, tout en découvrant des images réalistes de dinosaures. L’introduction nous fait découvrir à chaque fois de quoi va être constitué l’épisode.

MESSAGES

ÉPISODE 1. LE MYSTÈRE DES DRAGONS À PLUMES

Dinosaures. Beaucoup d’information sur ces animaux, que l’on découvre avec un duvet de plume pour se protéger du froid. Oiseaux. Nous découvrirons leurs ancêtres, comment les plumes sont apparues. Explication de leurs différentes fonctions, dans la parade, pour tenir chaud ou voler. Différenciation d’avec les Ptérosaures qui étaient les premiers volants, mais pas des oiseaux. Évolution. On nous montre que l’archéoptéryx, en 1968, a aidé l’idée d’une évolution chez les oiseaux. On parcourt les temps anciens, avec une évolution des dinosaures (cela reste complexe à saisir dans son ensemble). Différent stade d’évolution de la plume, le stade quatre ailes de l’anchiornis. Confuciusornis. La disparition des dinosaures (ceux qui avaient des dents ont disparu, ceux qui mangeaient des graines ont survécu durant la période critique de l’après-astéroïde). Science. Matériel sophistiqué qui permet même de retrouver au scanner des cellules qui permettent de définir la couleur des plumes. Laboratoire qui retrouve l’oxygène dans l’émail des dents qui donnent des informations sur le climat. Archéologie. Ou plutôt Paléontologie, avec Crétacé ou le jurassique. On nous fait découvrir le Pompéi des dinosaures à plumes, en chine, en expliquant quelles sont les conditions pour qu’un fossile soit plein de détails. La synthèse nous montre comment l’animal a pu mourir avant d’être fossilisé. Intéressant de voir que les nouvelles découvertes nous guident vers d’autres représentations. Après les découvertes en Chine, on nous montre ce qu’il y a en Russie. Climat. On nous parle de régions tempérées où les animaux doivent pouvoir avoir une sorte de fourrure pour résister à l’hiver.

ÉPISODE 2. L’AUBE DES MAMMIFÈRES

Mammifère. On nous fait découvrir comment sont apparus nos ancêtres, avec leurs caractéristiques (poils, ouïe avec son oreille moyenne, dentition, dars empoisonnés). Évolution. On nous montre que les premiers mammifères étaient des espèces de souris. On nous apprend que la diversité des mammifères existait déjà du temps des dinosaures, et il y en avait qui pouvait manger des petits dinosaures (Repenomamus). Contraste entre les données des fossiles et ce que l’on découvre avec les données génétiques (horloge moléculaire). Archéologie. Ou plutôt Paléontoligie, avec la difficulté de retrouver des traces de mammifère (autrefois on ne trouvait que des dents, on voit le titanesque travail de recherche avec tamis). On nous montre des lieux où on trouve des fossiles, souvent d’anciennes carrières, mais aussi au bord de champs cultivés en chine. L’ambre donne de précieuses indications (ici on a retrouvé un poil de mammifère). Science. Utilisation d’appareils qui permettent des mesures aidantes pour comprendre le passé. Cyclorton, un rayon X pour voit le contenu d’un terrier fossilisé.

ÉPISODE 3. QUI A TUÉ LES INSECTES

Insectes. On nous montre qu’au carbonifère, la Terre était peuplée d’insectes géants. On verra de nombreuses pas si petites bêtes que cela, on nous montre souvent des effets de synthèse qui montrent comme elles peuvent être grande. Évolution. On nous montre comme la terre a eu plusieurs vies. Avec des extinctions, car on nous fait comprendre comment des espèces disparaissent (ce n’est pas avec la diminution de l’oxygène entre le Carbonifère et le Permien qui fait disparaitre les gros insectes, mais plutôt plusieurs causes, on pense à de nouveaux prédateurs ou l’apparition des fleurs qui vont modifier les endroits où se développent les larves). Science. On nous fait découvrir comment on réécrit le passé. On va réaliser que l’on peut poser de nouvelles hypothèses, avec de nouvelles découvertes. La technologie permet de nouvelles analyses (on nous parle d’accélérateur de particule et de scanner et on arrive à voir un insecte respirer). Archéologie. Ou plutôt Paléontologie, en 1880, on découvre les premiers insectes géants. Beaucoup de fossiles. Une époque où on ne faisait pas beaucoup attention à comment on enlevait les fossiles. Des gisements du Permien sont rares. Climat. C’est bien avec des modifications d’environnement, de climat, qu’il y a des extinctions d’espèces, avec de nouvelles qui apparaissent. Protection des animaux. Quelques petites secondes écologiques en fin d’épisode, on nous dit qu’avec les destructions d’environnement actuel, il va y avoir les derniers gros insectes qui risque de disparaitre.

SCÈNES DIFFICILES

ÉPISODE 1. LE MYSTÈRE DES DRAGONS À PLUMES

Visuel effrayant. On voit de gros dinosaures à grosses dents, ils s’en prennent à de plus petits. Mises en danger. Certains animaux vont se faire croquer. On en voit un tenter de fuir un ptérosaure et finir par tomber dans un marécage, on le voit bien s’enliser et disparaître. Un Microraptor poursuivi par trois gros monstres. Ptérosaure parvient à s’emparer d’un petit anchiornis. Malaise. Petits dinosaures à plumes poursuivis, qui se retrouvent coincés dans de la vase, on les voit couler, c’est un peu pathétique et ils ressemblent à de gros poussins. Pas de réponse. On n’a pas vraiment de réponse finale à la question des oiseaux.

ÉPISODE 2. L’AUBE DES MAMMIFÈRES

Mises en danger. Un mammifère poursuivi tombe à l’eau. Malaise. On nous montre bien en synthèse comment un mammifère s’est retrouvé coincé par la montée des eaux dans son terrier et qu’il est mort noyé.

ÉPISODE 3. QUI A TUÉ LES INSECTES

Mises en danger. Grosses libellules (méganeuropsis) qui va attaquer un amphibien, la bande-son est un peu stressante, on créer bien l’effet de sang qui sort de l’animal qui est enlevé de l’eau et qui la teinte ne rouge. Malaise. Pour ceux qui n’aiment pas les insectes, on en verra beaucoup (plus des grandes libellules que de grands cloportes). Images de nuit, avec reptile volant et ses petits cris.

VOCABULAIRE

Classique, parfois complexe avec des termes propres à la paléontologie.

Un documentaire de trois épisodes. Pour les passionnés du passé, vous serez comblés. Pour les autres, et les plus jeunes, cela peut être un peu long, mais le réalisateur rend cela plutôt dynamique et c’est bien simplifié (il y a quand même beaucoup d’informations scientifiques, ma petite dernière de 7 ans est partie voir ailleurs).

Partager cette page :

Lost Password