Les mondes parallèles est un film japonais en images de synthèse de 2019. Caméra subjective les premières secondes du film, à travers les yeux de l’héroïne enfant. Ce sont surtout les personnages qui sont en synthèse, avec une tentative de quand même donner une apparence d’animé classique, cela donne quelque chose de très fluide (mais qui ne plaira pas à tout le monde). Si le début du film est plutôt complexe à saisir, il y aura un parti pris de tout bien expliquer plusieurs fois de suite dans l’animé. Il va se passer plusieurs choses en même temps. On va suivre des personnages qui existent dans deux mondes, et les noms japonais ne sont pas des plus faciles à s’imprégner. Rythme qui peut être rapide (surtout dans les combats).

MESSAGES

Romance

Amour. Un garçon qui ne réalise pas que la fille qu’il côtoya comme ami est amoureuse de lui. Chagrin d’amour. L’amour est difficile à vivre et quand soudain l’amoureuse meurt c’est très compliqué pour le jeune homme, mais cela va plutôt le rendre acteur de sa vie, lui qui était plutôt passif. Timidité. Deux jeunes passent du temps ensemble, ils semblent être de bons amis, mais il y a clairement un sentiment amoureux non avoué entre eux. On voit bien comme elle n’ose rien dire, puis comme c’est difficile pour lui d’avouer qu’il l’aime. Et ici, il va avoir la chance de ne pas rester sur des regrets, car la copine va ressusciter et il va enfin pouvoir lui dire qu’il l’aime. Abus. Un garçon qui déclare sa flamme est trop entreprenant et semble vouloir forcer la fille.

Mort

Un film qui montre clairement la mort de personnages importants. C’est difficile de vivre la disparition d’un être cher, Shin a souffert de la disparition de sa mère et va réaliser à la fin que si le père est bien absent, c’est pour trouver une solution pour que le fils ne meurt pas lui aussi. Perte. On peut souffrir de la perte, en accusant ensuite les autres (on verra même Shin en vouloir à son père d’être mort à son tour). Protection. Les jeunes doivent être protégés, quand on craint un danger il faut faire en sorte de protéger ceux que l’on aime.

Science-fiction

Monde parallèle. On nous propose un film qui parle de monde parallèle. Ce n’est pas des plus réaliste l’idée que le japon a créé à travers des expériences sur le transfert de matière un univers parallèle durant la Deuxième Guerre mondiale, mais ce qui devient problématique c’est de nous proposer une histoire de personnes qui meurent lorsqu’elles sont sujettes à une mort violente, et que le monde parallèle semble avoir bien subi de la destruction à travers des guerres civiles (et que les morts inexpliquées n’existent pas vraiment depuis longtemps dans notre monde). Une intrigue de base un peu tirée par les cheveux. Robot. Des humanoïdes sont créés et se lient aux humains qui peuvent ainsi les diriger à leur convenance (ils sont comme des armes, mais ont en même temps une personnalité propre).

Régime totalitaire

Le japon du monde parallèle est dirigé par une sorte de noblesse qui utilise un souverain marionnette. Ils utilisent la peine de mort comme sanction. On critique ce type de régime qui risque de mener une population à sa perte, et aussi l’environnement. Inégalités sociales. Nationalisme. Un film qui met surtout en scène le Japon, un peu comme s’il n’existait que ce pays. Et lorsque le Japon actuel réussit à entrer en communication avec un autre Japon parallèle englué dans son totalitarisme, la seule chose à faire est de les laisser se débrouiller, mais surtout pas être connecté à eux (on est bien, les autres sont nuls avec des dirigeants méchants, alors on les laisse où ils sont).

Combattre

Face à un ennemi, il faut combattre, même si on est un adolescent (et les adultes n’hésitent pas à envoyer des adolescents se confronter à l’ennemi). Force. On critique celui qui n’a pas vraiment d’énergie et qui est passif, on revalorise celui qui utilise ses potentiels et qui ose mettre sa vie en danger. Équipe. Fonctionner avec d’autres personnes (ici on va jusqu’à lier notre personnalité à un robot pour le mobiliser). Complot. On nous montre des personnes tromper la population pour garder leurs avantages. On nous fait découvrir des jeunes qui veulent se rebeller contre ce système.

Les Mondes parallèles

Les Mondes parallèles

Sacrifice de soi

Que cela soit les deux sœurs qui se sacrifient pour faire en sorte que nos deux mondes soient séparés ou les jeunes adultes qui risquent de mourir en se battant, il ne faut pas hésiter à mettre sa vie en danger ou la perdre quand il y a une noble cause.

École

On nous montre les relations qu’il peut y avoir entre camarades à l’école (ça semble être là que l’on déclare sa flamme, que l’on rencontre l’autre).

Relation au père

Importance d’être bien considéré par son père. Travail monopolisant. Un jeune garçon qui ne supporte pas que son père soit toujours loin pour son travail va réaliser que finalement le père tentait de trouver un moyen de le protéger lui.

Exploitation

On critique les méchants nobles lorsqu’ils osent utiliser Riko pour la mettre sur le trône, comme une marionnette de princesse (sauf que les héros avaient tout autant utilisé cette fille lorsqu’ils ont fait en sorte qu’elle se batte contre sa soeur). On a une humanoïde qui se fixe aux désirs de l’humain qui prend son contrôle (et on a l’impression que c’est mal quand ce sont les méchants qui se l’approprient, mais il n’y a aucune critique quand c’est la gentille) (la fin justifie les moyens).

Consommation

Le thème n’est pas spécialement traité, mais on voit bien que l’animé est plutôt fier de montrer qu’au Japon c’est cool la consommation (quand Shin et Kotori passent une journée ensemble, c’est pour faire les magasins, aller au cinéma) (et quand Miko et Riko décident de découvrir le monde, c’est surtout des emplettes achat d’habits qu’elles vont faire).

Maladie

Des cas de mort subite ont lieu au Japon (ce n’est pas vraiment réaliste de voir les gens avoir peur de cela, mais vivre normalement).

Importance de la vie

Critique de la peine de mort quand ce sont les gentils qui en font les frais. Mais lorsqu’il s’agit de tuer les méchants nobles, la gentille princesse n’hésite pas à faire tuer leurs doubles dans notre monde histoire de se défaire de ces tyrans (la fin justifie les moyens finalement).

Les Mondes parallèles

Les Mondes parallèles

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Une petite fille donne la main à sa maman qui soudainement tombe morte sur le sol. Shin découvre sur son portable qu’un tueur en série a tué différentes personnes près de chez lui, et un garçon apparait devant lui et le protège d’une fille qui allait foncer sur lui pour le transpercer (il s’ensuit un combat étrange entre cette fille et un robot). Miko est projetée au mur par un robot qui fonce contre elle subitement, elle se retrouve trainée par les cheveux, avec la machine qui avance vers Kotori, c’est menaçant. Kotori risque d’être tuée par le double de Shin, elle demande pitié, le robot transforme son bras en lame, on la voit ramper en arrière des larmes aux yeux, elle allait être tuée quand elle va se « fixer » à Miko. Le monde parallèle envoie des robots à l’allure de zombie attaquer le nôtre, un garçon qui croyait voir un cosplay se fait tuer à côté de son amie, on voit le sang. L’armée ne peut rien contre ces robots, un militaire qui utilise pourtant un lance-roquettes se fait descendre, l’ennemi semble indestructible, et il y en a plein. L’autre monde veut cibler une zone à forte population avec une bombe, ils tuent chez eux 300 000 personnes, qui tombent mortes aussi dans notre monde. Combat fratricide, Miko contre Riko, les autres combattent aussi, de gros tentacules attaquent, la souveraine parvient à éviter une des deux balles qui pourrait déconnecter les nobles, vu sa force, on craint que tout soit perdu. Ils parviennent finalement à tirer une balle qui l’atteint en pleine tête et qui fait mourir les quatre nobles qui la possédaient en leur envoyant des décharges, les trois héros tombent de haut, comme s’ils n’avaient plus de pouvoir.

Malaise

Kotori tente de réconforter Shin qui n’a pas vu son père depuis trois jours. Un garçon déclare sa flamme à Kotori, mais elle n’est pas motivée, il tente alors de s’imposer. On réalise qu’elle est intéressée par Shin, mais lui semble distant, où n’ose pas avouer ce qu’il ressent lui aussi pour Kotori. Shin voit son père à la maison qui lui dit qu’il doit repartir au bureau (on le voit être triste de voir que le travail du père passe avant lui). Shin allait avouer son amour à Kotori, quand soudain on le voit dans un autre monde où où un soldat va couper la tête de son père, c’est très étrange (on retrouve ensuite le monde normal et Kotori reçoit un coup de téléphone qui informe que le père est en effet mort) (ensuite on découvre le sosie de Kotori, qui s’appelle Kotoro, qui est la princesse de ce monde parallèle). Shin est à l’enterrement de son père, triste. On commence à réaliser que l’on suit différents mondes, mais tout n’est pas clair. Effet étrange dans une ruelle, avec musique tendue. On nous montre une personne avec des pouvoirs observer une autre personne. Shin ne veut plus aller à la fac, il veut bosser pour subvenir à ses besoins, il en veut à son père qui a disparu. Il y a clairement un autre monde avec un Japon dévasté. Kotori découvre le portable de Shin, à côté d’un endroit qui a été détruit. Kotori suit Miko dans une maison abandonnée, on la voit avoir peur. Étrange moment où Kotori et Miko se retrouvent en petite chemisette dans une sorte d’autre monde, on ne comprend pas vraiment ce qui se passe (on saisit ensuite que la jeune fille s’est fixée à l’humanoïde). Pathétique Shin qui veut rentrer chez lui attendre son père (un instant il ne s’est pas rappelé que son père est mort). On apprend qu’il y a de nombreuses victimes dans notre monde, on se demande qui est le meurtrier (toutes les personnes décédées étaient des nobles de la cour dans l’autre monde). Shin entend quelqu’un sonner à la porte, c’est tendu, on voit que c’est son double, on craint un problème. Miko se confronte à Riko, un combat entre deux soeurs qui sont maintenant les deux attachées à une personne en conflit. On comprend que la princesse n’est qu’une marionnette aux mains des nobles et qu’elle est leur prisonnière. Shin veut convaincre son double de ne plus vouloir la tuer. Étrange moment où la princesse semble sous-entendre que Kotori est aussi une intrigante. Shin et Jin vont s’allier à la princesse et ils décident qu’il faut tuer les nobles. Shin s’en veut de n’avoir rien pu faire pour sauver son amoureuse. Les nobles utilisent Miko pour avoir une nouvelle princesse marionnette encore plus facile à utiliser. On apprend que tous les ministres de notre monde ont été tués (ils se font exécuter dans l’autre monde). Dans un rêve, Shin revoit Kotori, qui le remobilise lui qui ne voulait plus vivre. Le père de Kotori a gardé le corps de sa fille dans du liquide, elle est bien morte. Shin comprend que les recherches de son père, c’était pour le protégé (le père n’avait pas supporté la mort de sa femme et voulait sauver son fils), il réalise l’avoir mal jugé. Les héros doivent se rendre dans un bâtiment entouré de robot, ils doivent se faire discrets, puis créer une diversion. Les nobles parviennent à téléporter leur forteresse dans notre monde. Riko ne parvient pas à se souvenir de qui elle est, sa soeur tente de lui faire retrouver la mémoire. Les deux soeurs sont utilisées pour briser le lien qu’uni nos deux mondes, elles semblent ainsi disparaitre.

Maltraitance

Alors que Shin allait avouer son amour à Kotori, on comprend que la princesse est en danger (et si on tue la princesse, Kotori va mourir aussi). On découvre que les soutiens à la princesse ont été tués et on voit Kotori accepter de mourir en même temps que d’avoir très peur de cela, Miko est partie très vite sauver la princesse, on la voit tenter d’arrêter la lame qui va la tuer (et si on a encore un petit espoir, cela va vite être anéanti par le sang que l’on voit et la vision de Kotori morte dans les bras de Shin).

Sexualité

Le film ne va pas montrer de moment sexuel, mais les personnages sont bien sexualisés, et il y a une scène où les filles se retrouvent à prendre ensemble un bain, elles sont nues (une scène qui n’a aucun intérêt autre qu’affrioler le spectateur).

Complexité

Le début du film est plutôt étrange, on ne comprend pas tout (et ensuite on va bien nous expliquer, même plusieurs fois, pour ceux qui n’auraient pas compris).

VOCABULAIRE

Classique (mais en japonais).

Dans une ambiance romantique qui va tourner en film de combat dans un monde parallèle, on joue avec les émotions en tuant des personnages principaux (enfin presque). Une animation qui utilise la synthèse pour les personnages (tout le monde n’apprécie pas). Pas pensé pour les petits, mieux vaut avoir 12 ans pour le découvrir, on nous parle surtout de l’intérêt à l’autre sexe et l’importance de défendre ceux qu’on aime.

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password