Les grands mythes est une série documentaire de 2015 qui nous présente les différents Dieux de la mythologie grecque. Chaque épisode met en évidence un dieu, on nous montre surtout des visuels d’art représentant le dieu ou la scène que l’on décrit (tableaux, statue, bas relief…). Parfois c’est un peu animé, avec une action en images de synthèse stylisée, dans le style des vases de la Grèce antique, un peu comme des ombres chinoises, couleur sur fond noir). Le rythme est plutôt lent, même si les informations sont nombreuses, qu’elles n’arrêtent pas et que pour ceux qui n’y connaissent rien, il faudra apprendre à maitriser tous ces différents noms (ils reviendront au fils des épisodes). On nous montre des arbres généalogiques qui aideront à mieux nous les situer. François Busnel en narrateur durant toute la série.

MESSAGES

Pédagogie

Une série qui nous donne une grande quantité d’informations sur les différents Dieu, leurs origines, leurs amours, leurs capacités, leurs actions. Des éléments que l’on utilise encore aujourd’hui sont liés à ces histoires. Les constellations (Taureau qui a aidé Zeus) (Grande et Petite Ours, Callisto et son fils), la corne d’abondance (chèvre Amalthée), l’arrivée de l’hiver (Perséphone), jouer de la corde sensible (Orphée), boite de Pandore (quand on parle de Prométhée), c’est Athéna qui a créé l’araignée, en se fâchant avec une jeune femme qui savait mieux tisser qu’elle, Athéna qui offre l’olivier à son peuple, la pomme de la discorde.

Mythologie grecque

Beaucoup de personnages et de lieux. On nous raconte ici les histoires, on ne va pas faire d’interprétations psychologiques, on nous les livres un peu comme des contes. Ici, le nom des épisodes à la suite (Zeus, la conquête du pouvoir. Les amours de Zeus. Prométhée le révolté de l’Olympe. Hadès, le roi malgré lui. Athéna, la sagesse armée. Appollon, l’ombre et la lumière. Aphrodite, sous la loi du désir. Dionysos, l’étranger dans la ville. Hermès, le messager indéchiffrable. Tartare, les damnés de la terre. Psyché, la belle et la bête. Persée, la mort dans les yeux. Orphée, l’amour impossible. Médée, l’amour assassin. Béllérophon, l’homme qui voulait être dieu. Thésée, ou les ravages de l’oubli. Dédale et Icare, le rêve éclaté. Héraclès, l’homme qui devint dieu. Oedipe, le déchiffreur d’énigmes. Antigone, celle qui a dit non). Astronomie. On nous fait parfois le lien avec les constellations dans le ciel qui sont liées à des épisodes vécus par ces dieux. Origine des hommes. Le quatrième épisode nous montre comment Zeus qui s’embêtait à décidé de faire créer le vivant sur Terre (les animaux et les humains, enfin d’abord les hommes, les femmes elles ont été utiles plus tard). En découvrant le mythe de Prométhée, on nous montre qu’ici les hommes ont aussi perdu leur paradis (c’était les Champs Élysée). Historique. Historique (à l’époque, une bonne ville interdisait les sacrifices humains, était pour la monogamie et offrait le droit de vote aux hommes et aux femmes). Religion. On nous montre les Dieux de l’ancien temps.

Amour

Les histoires tournent souvent autour de l’amour, mais ici l’amour c’est surtout un homme qui veut une belle femme, qui lui fait la cour et qui finit par l’obtenir de gré ou de force (et cela finit souvent par un bébé). Dans l’épisode d’Aphrodite, l’amour et la sexualité sont bien mis en avant (elle est belle, et en plus elle possède une ceinture qui la rend irrésistible) (qu’elle va même prêter à Paris pour qu’il subjugue Hélène). Sexe. On parle clairement des relations sexuelles, et même des viols. Si les hommes sont bien mis en avant lorsque l’on parle de sexualité, Aphrodite va aussi être montrée comme une femme qui recherche cela. Homosexualité. Il peut y avoir des relations entre femmes (quand Calisto couche avec Artémis, sans savoir que c’est Zeus transformé). Adultère. Beaucoup d’exemples d’adultère, on met en avant la jalousie de la femme, qui va s’en prendre aux rivales (mais rarement une critique de l’homme qui a commis l’adultère). Les hommes seront aussi trompés. Aphrodite va donner quatre enfants à Héphaïstos, mais aucun ne sera de lui. Jalousie. Avec la pomme d’or qui doit revenir à la plus belle, cela va créer une dispute entre Athéna, Aphrodite et Héra, qui provoquera la guerre de Troie.

Artistique

Pour visualiser les Dieux, on nous montre beaucoup de supports artistiques différents. Nous verrons des peintres connus, comme Klimt, Goya, Picasso, Botticelli…. Mais aussi des sculptures. Les œuvres ne servent que de support à l’histoire, on ne nous donne pas le nom des créatifs.

Les grands mythes

Les grands mythes

Abus

Il y a une forme de banalisation de cette violence, on nous raconte des choses ignobles, comme si c’était normal à cette époque ou chez les Dieux. On nous présente un Zeus qui utilise différents moyens pour coucher avec des femmes (il se fait passer pour ce qu’il n’est pas et parvient ainsi à obtenir ce qu’il veut, et s’il n’arrive pas à obtenir en trichant, il peut violer). Parce que lorsqu’une personne hiérarchiquement plus puissante demande, il obtient et il n’y a pas de punitions lorsqu’il y a eu viol (quand on est un dominant).

Guerre

On nous parle des guerres du début du monde, Titanomachie, Gigantomachie. Suite à des conflits, on peut partir dans d’autres contrées (comme les Dieux grecs qui sont partis en Égypte, et qui ont pris d’autres noms sous forme d’animaux). Il y a deux Dieux pour la guerre Harès, qui est puissant et dans une énergie destructrice, et Athéna qui réfléchit et œuvre pour la paix. Pour œuvrer pour la paix, tout en se montrant guerrière, elle va surtout aider des héros à vaincre (aide Percée, inspire le cheval de Troie, aide Ulysse, guide Télémaque ou Prométhée). On nous parle aussi de la Guerre de Troie (à cause d’Aphrodite et Paris). Meurtre. Tuer n’est pas vraiment un problème lorsque l’on est un Dieu, même si c’est sa femme, son enfant ou son père. Mort. La véritable mort c’est l’oubli. Dans le deuxième épisode sur Hadès, on nous explique beaucoup comme on percevait la transition au mort.

Hiérarchie

Il y a Zeus tout en haut, ensuite les Dieux et les humains sont en bas de la montagne, surtout pour permettre aux Dieux de ne pas s’embêter, mais finalement les mortels deviennent important, car ce sont eux qui valorisent les puissants. Zeus a des responsabilités, car il a besoin qu’ils continuent d’exister. Responsabilité. Même Hadès qui ne voulait pas spécialement régner sur le royaume souterrain fait en sorte que tout tourne. Rivalité. Certains Dieux sont rivaux, ne s’aiment pas (comme Poséidon et Athéna).

Sexualisation de personnage

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les femmes étaient le bon prétexte pour montrer des images de demoiselles nues, que cela soit sur les peintures ou les sculptures, les artistes aimaient bien montrer les formes des seins et des fesses.

Loi

On perçoit bien que si on veut ne pas avoir de problème, il faut être le plus fort. Mais nous sommes au début d’une époque où on pensait à créer des lois. Les Dieux ont leur fonctionnement, mais cela permet surtout de poser des restrictions pour les humains, une façon d’instaurer l’ordre. Avec Prométhée, on comprend que cela peut être bien de contester le pouvoir.

Les grands mythes

Les grands mythes

SCÈNES DIFFICILES

Malaise

1. L’origine du monde vu par la mythologie est plutôt étrange, les personnages sont au début plutôt des entités (la terre, ou le ciel), ils font des enfants qui peuvent être monstrueux. Chronos qui ne veut pas vivre ce qu’il a fait vivre à son père, décide de manger ses enfants à leurs naissances (on voit des peintures d’un homme qui mange son enfant). Zeus va devoir combattre sa propre mère qui lui envoie un monstre, Typhon corps de fauve, tête humaine et ailes et des serpents. Chronos est berné, Zeus lui fait boire un poison qui le fait vomir ses enfants. 2. Zeus qui fait métamorphoser sa femme en goutte d’eau et qui l’avale (mais ensuite il va avoir très mal à la tête et un de ses fils doit lui donner un coup violent à la tête, cela fera passer son mal de crâne, parce que de la blessure va sortir sa fille Athéna). 3. On nous parle du fleuve Styx plein d’épouvante qui respire la mort, l’animation rougeoyante crée un effet tendu, sur la rive une foule d’ombre attend la barque de Charon. On nous dit que si les morts n’ont pas une pièce sous la langue, ils doivent rester de l’autre côté. On nous montre les peintures avec des morts. On voit Cerbère, le chien a trois têtes. On ne fait pas de gloire à Hadès, sauf parfois le soir avec des sacrifices d’animaux, rituels sombres. Triste vie d’Hadès qui est seul dans son royaume, mais un jour il tombe sur une belle femme et il la veut (et comme c’est la fille de Zeus, il lui demande la permission et va l’embarquer dans son royaume) sa mère Déméter qui ne sait pas où elle est tente de la retrouver en vain, et quand elle l’apprend, cela va créer de gros problème, parce que la mère fait pression en créant une famine chez les humains pour qu’on lui rende sa fille. On apprend que Perséphone doit rester en Enfer parce qu’elle y a mangé des pépins. On nous parle des déesses qui font souffrir les humains en Enfer, qui le persécutent. 4. Pandore va ouvrir une boite qui va envoyer sur Terre tous les maux. Zeus ordonne qu’un aigle mange le foie de Prométhée, il ne le tue pas car il a connaissance d’un secret, alors chaque nuit le foie se régénère et l’oiseau revient torturer l’homme le lendemain. Quand Zeus entend que Thétis sur qui il avait des vues risque de faire naitre un enfant plus fort que lui, il va lui imposer de se marier à un humain. 5. On nous montre Palace, qu’Athéna considère comme sa sœur, transpercée de part en part par la lance de son amie lors d’un duel amical qui a mal tourné à cause de Poséidon, on voit le sang. Athéna poursuivie par Héphaïstos qui est excité, il lui arrache ses vêtements, il va même éjaculer sur elle. Ce sperme qui tombe sur Gaïa la Terre va donner naissance à un enfant mi-homme, mi-serpent, et c’est Athéna qui va s’en occuper. Athéna est jalouse d’Arachné, qu’elle finira par changer en petite bête qui deviendra les araignées. 6. On comprend qu’Aphrodite est née du sperme de Chronos répandu lorsqu’il a son sexe coupé par son fil, et de l’écume. Zeus va marier Aphrodite au moche Héphaïstos. Aphrodite va être découverte avec son amant dans le lit, Héphaïstos va créer un piège qui fera qu’ils seront étalés devant les yeux des autres Dieux et bannis de l’Olympe. Elle va se venger, elle sèmera les graines de l’infidélité, brisera des couples. Aphrodite et Perséphone vont se disputer un garçon, la déesse de l’amour va avoir l’avantage et la reine de la mort va faire appel à un ancien amant d’Aphrodite qui va se transformer en sanglier et tuer le jeune garçon (favorisant ainsi Perséphone qui va le garder ainsi à jamais dans le royaume des morts).

Monde adulte

Beaucoup d’allusions à la sexualité. On nous dit que les enfants de Gaïa qui n’ont pas d’espace pour eux font mal à leur mère et qu’elle leur renvoie qu’ils doivent attaquer le père (le plus jeune prend donc une faucille et quand Chronos va une fois de plus pénétrer la mère, il lui tranche le sexe). Abus. Athena est vierge et veut le rester, mais un Dieu croit qu’il doit se montrer fort et imposant, il lui fait une cour qui tourne à une tentative de viol où la femme a ses habits arrachés et où elle va avoir du sperme sur la cuisse.

Malsain

Il peut y avoir des meurtres ou des moments glauques dans ces histoires, mais parfois cela touche aux tabous de l’inceste. La mère de Zeus ne veut plus qu’il se marie, mais il n’est pas content, et quand sa mère se transforme en serpent, il se transforme aussi en serpent et la viole. Moins problématique, mais tout autant inceste, on peut se marier entre frères et sœur, et la femme de Zeus sera sa sœur Héra (il a voulu abuser d’elle en se transformant en oiseau qu’elle voulait soigner, et pour éviter le viol elle dit accepter s’il se marie avec elle). Myrrha qui a osé défier Aphrodite va subir une énorme vengeance, la déesse va la faire tomber amoureuse de son père, et faire croire au père qu’il fait l’amour 12 jours à sa maitresse (mais c’est en fait sa fille) (et lorsqu’il apprend cela, il va vouloir se tuer, ainsi que sa fille qui est enceinte). Aphrodite tombe amoureuse d’un bébé qu’elle va mettre sous la protection de la reine de l’enfer (qui finira par être sous le charme de l’enfant, et qui ne voudra pas le rendre à la déesse).

Complexité

Si ce documentaire se veut assez dynamique avec une apparence plutôt actuelle, le contenu reste long à suivre pour des enfants.

Banalisation de la violence

Il y a beaucoup de moments horribles, et ce n’est pas vraiment critiqué (on peut tuer, violer, pourchasser comme on veut quand on est plus puissant que l’autre).

VOCABULAIRE

Classique.

Une série complexe qui traite de la mythologie grecque. Les images ne sont pas violentes, même si on verra des œuvres d’art, de femmes dénudées ou de père dévorant des enfants. Par contre les histoires sont souvent horribles, ce n’est pas édulcoré, on nous parle de viol, de sexe, de meurtre.

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password