Les Folles Aventures de Rucio

Les Folles Aventures de Rucio

À partir de 10 ans

Les Folles Aventures de Rucio (l’âne qui rêvait d’être un cheval) est un film en images de synthèse de 2007 d’une qualité d’animation très moyenne, sans vraiment de structure dans textures. Il y a de bizarres ellipses, certaines scènes s’arrêtent dans un fondu noir, presque comme s’il manquait quelque chose, ce qui donne parfois un effet décousu au film. Introduction par une voix off qui se fait voler la vedette par l’âne.

MESSAGES

Sexualisation des personnages

La recherche de l’amour passe par le reluquage de la forte poitrine (ou un « ça c’est de la vraie femme » dit-elle en se tenant sa poitrine), par une jument supersexy (en fait un cheval travesti).

Amitié

Faire une équipe. L’importance d’avoir un compagnon de voyage.

Héroïsme

Quête et valeurs chevaleresques.

Rôle de la femme

Si les femmes ont durant le film plutôt un mauvais rôle (la femme de Sancho et les deux mégères), l’apparition de Dulcinée et le dénouement permettent au film de se rattraper.

Méfiance

Il ne faut pas être trop naïf, des personnes peuvent nous tromper.

Imagination

Faire la différence entre la réalité et les fantasmes.

Réaliser son rêve

On peut être un âne et vouloir être un cheval.

Force du faible

On peut tous être un héros. Pas besoin d’être un chevalier pour être valeureux, les paysans, ou même un âne peuvent eux aussi se comporter selon les codes de la chevalerie.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Un rêve de Don Quichotte dans une forêt de racine où deux horribles géants veulent l’attraper. Un petit furet aux yeux rouges et dents pointues apparaît parfois et s’attaque aux gentils. Il y a un grand méchant masqué à la voix grave.

Tromperie

Don Quichotte et ses amis se font tromper par des personnes qui leur promettent des choses, et pas évident pour les plus petits de voir que ce sont des bandits.

Tristesse

L’âne est dévalorisé par deux chevaux qui le considèrent inférieur à eux, car uniquement un âne.

VOCABULAIRE

Actuel.

Pour les spectateurs qui ne connaissent pas l’histoire de Don Quichotte, ce n’est pas facile de faire le lien avec ce film, car il est sensé en être une suite humoristique. Le film est basé sur de nombreuses allusions à l’histoire originale. Il faudrait que l’enfant ait donc lu ou qu’on lui ait raconté l’histoire. Difficile dès lors de mettre un âge limite pour ce film, car le roman de Cervantes n’est pas si simple d’accès. On peut aussi se poser la question de ce que ce film apporte à l’histoire de Don Quichotte ? Le propos est de résoudre sa quête et de donner finalement raison à ses fantasmes d’une manière assez simpliste. Que reste-t-il donc du message original de Cervantes, si ce n’est des allusions.

Partager cette page :

Lost Password