Les Enfants de Timpelbach est un film de 2008, linéaire; de nombreux personnages. On suivra plusieurs intrigues en même temps.

MESSAGES

Éducation

Nécessité de l’autorité parentale. Les enfants « méchants » sont ceux qui ont des « mauvais » parents.

Amour

Romance enfantine (et parfois moins enfantine quand une demoiselle joue la femme fatale). Sexualisation de personnages.

Capacité de débrouillardise

On découvre une grande quantité de qualité ou de défauts chez ces enfants qui permettront aux vôtres de s’identifier à certains caractères. Équipe. Coopération.

Autonomie

Des enfants qui vont tenter de fonctionner sans parents.

Faire partie des bons

Il faut lutter contre les brutes, ceux qui ne pensent qu’à se battre et à faire des bêtises. On peut choisir son camp. Les méchants seront jugés à la fin. Responsabilité.

Les Enfants de Timpelbach

Les Enfants de Timpelbach

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Le film met en scène deux bandes rivales d’enfants qui peuvent être violents ou cruels les uns envers les autres. Il y aura une grande bagarre entre ces deux clans. Si la plupart des moments en sont plutôt humoristiques, il y a quelques moments plus tendus et le petit Louis est blessé avec un fusil. On ne sait pas trop s’il est mort. Une courte scène dans un cimetière, sombre. On voit soudainement des enfants masqués, dans la nuit, ils vont être agressifs, ils feront même fuir un adulte.

Violence parentale

On peut voir des parents qui ne se comportent pas bien (celui qui donne des baffes, celle qui va chercher des hommes la nuit)

Monde adulte

Faire l’adulte. Certains moments, certains enfants jouent aux adultes.

Critique de l’adulte

La maîtresse d’école est montrée de manière négative, tyrannique, frivole.

Santé

On verra les enfants dans un bar, fumer et boire de l’alcool.

VOCABULAIRE

Classique

Un film avec des enfants qui est rempli de choses interdites ou décalées, ce qui plaira certainement aux graines de crapules et aux plus sages.

Ce que disent les autres: pour FilmAges, l’âge conseillé est 7 ans.  » La rivalité entre deux bandes d’enfants engendre la violence et un peu de tension. Toutefois, le côté parodique des scènes ne porte pas préjudice à l’émotivité du jeune spectateur. Comme les adolescents veulent imiter les parents, ils fument le cigare et boivent des cocktails supposés être des boissons enivrantes. Une fable sur la nature humaine, sur les codes sociaux et les limites vite dépassées lorsque l’autorité disparaît. ».

Partager cette page :

Lost Password