Les Enfants de la pluie est un film de 2003, une introduction qui présente le mythe. Puis une scène violente et la découverte du monde des Pyross. Les personnages se dévoilent lentement. Une ellipse de 4 ans après 20 minutes.

MESSAGES

Critique du fanatisme

Mauvaises autorités qui liguent les peuples les uns contre les autres. Guerre et nationalisme.

Non-violence

Prôner le refus de la violence et condamnation des comportements guerriers et conquérants. Paix et respect de la vie.

Vengeance

Nécessité d’avoir des rituels pour exorciser la tentation de vengeance, non pas pour l’alimenter.

Critique des classes

Les riches qui ont ce qu’ils veulent, le pouvoir et la lumière, et les pauvres, juste bons à travailler.

Oser changer

Les individus, les cultures sont liées à l’environnement. On se développe selon l’endroit où on naît, mais on peut tous changer les systèmes. Innovation.

Culture misogyne

On la voit prendre ancrage dans des traditions de virilité.

Amour impossible

Premiers émois d’adolescent. On revisite le mythe de Roméo et Juliette.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

L’introduction peut être assez impressionnante, surtout à cause de la musique. Le monde dévoilé est agressif, dur, violent, les puissants suppriment ceux qui sont sur leur passage. Les jeunes sont utilisés puis tués.

Tristesse

Skan voit sa mère se faire dévorer par un dragon, il ne peut rien faire. Fausse mort de son meilleur ami. Sa soeur risque d’être sacrifiée.

Visuel effrayant

Folie de Razza qui torture son peuple, qui se métamorphose en démon dans l’effrayant combat final.

VOCABULAIRE

La musique peut être impressionnante. Des dialogues violents : « je te retrouverai, que la mort pluie te bouffe les boyaux ».

Même si on critique l’agressivité et les hommes destructeurs, ce sont aussi eux, avec leur force et leur courage, qui vont sauver le monde. Si l’on reste dans une lecture au niveau des personnages cette histoire est franchement macho, le contenu doit être intégrée dans au niveau symbolique de ces forces contraires que l’on peut tous avoir en soi, que chaque système tente de gérer comme il peut. Ici une analyse du film plutôt intéressante.

Ce que disent les autres. Pour FilmAges, l’âge conseillé est 10 ans: « Ce film d’animation n’est pas destiné à de tout jeunes spectateurs, qui pourraient être effrayés par certaines images (combats fréquents entre des guerriers et des monstres). Mais la violence n’est ici jamais gratuite et le film plaira certainement à ceux qui apprécient les récits légendaires, où le mal finit par être vaincu par le bien, la propagande par la vérité, et la haine entre nations par l’amour et la tolérance. « 

Partager cette page :

Lost Password