Les Croods 2 : Une nouvelle ère (A New Age) est un film en images de synthèse de 2020. Le film commence directement par une grande ellipse, puis on va nous raconter ce qui s’est passé dans le premier opus. Le rythme peut être rapide, il peut se passer plusieurs choses en même temps, on peut jouer avec des effets de ralenti.

MESSAGES

Famille

Relation au père. On met bien en scène ce qui peut se passer dans une famille lorsque les enfants grandissent et que le père voit partir sa fille dans les bras d’un jeune garçon. Surprotection. Si ce thème était présent dans le premier film pour Eep, c’est une nouvelle jeune fille qui va pouvoir bénéficier de son expérience et goûter à la liberté. Protection parentale. Les parents ont une idée de ce qu’il faut pour leur enfant, parfois c’est bien, parfois c’est un peu trop pour des ados en mal de liberté.

Couple

On nous montre deux familles qui ont deux fonctionnements différents, chez ceux qui viennent des cavernes, le groupe est important, on partage tout et on est solidaire, il y a une certaine fusion, on dort ensemble et c’est compliqué de vivre son autonomie. Chez les Betterman, une famille supérieure, qui met en avant leur intelligence, et surtout leur individualité. Fonctionner dans une sorte de symbiose ou dans l’idée qu’il ne faut pas être trop proche. Début du couple, avec les premières petites tensions. Conflit. On nous montre comme on peut changer et comme dans le couple cela devient difficile à accepter. On voit comme on peut se raconter des histoires dans la tête et que l’on finit par se quitter.

Tolérance

Même si on est différent, il faut se respecter. On ne doit pas se croire supérieur et dénigrer.

Adolescence

Intérêt pour l’autre sexe. On voit comme les adolescents peuvent être intéressés par fonder un couple, on nous les montre amoureux, dans l’insouciance benête de ce sentiment, mais aussi avec leurs premières problématiques relationnelles. Liberté. Avoir besoin de faire ce que l’on veut, se mettre en danger en faisant ce que les parents redoutent (sortir et affronter le monde).

Amitié

Deux filles se rencontrent pour la première fois, elles deviennent amies. C’est important d’avoir une copine.

Les Croods 2 : Une nouvelle ère

Les Croods 2 : Une nouvelle ère

Nouvelles technologies

Télévision. On critique l’addiction aux écrans, avec le jeune Thunk qui découvre ce que peut être une télévision (la fenêtre) et la tablette (une fenêtre mobile) (il ne peut plus s’en passer, devient passif).

Femmes performantes

Les femmes sont montrées comme forte (pour être l’égale de l’homme, elles doivent montrer leurs biscoteaux). On voit ici que ce sont elles qui vont sauver les trois hommes déguisés en bananes. Vieillesse. Et la femme la plus âgée est celle qui motive les autres à se battre, elle faisait partie d’un groupe de guerrière.

Foyer

Importance de trouver l’endroit qui nous correspond.

Découverte

Les Croods ne connaissent pas différentes choses que les Bettermann ont inventées (la vitre, l’ascenseur, les toilettes, les chambres individuelles, le sauna…).

Industrialisation

Avec les humains qui se permettent de modifier la nature (ici les Bettermann se sont créé un petit paradis en irriguant leur contrée, en volant l’eau et en ne réalisant pas qu’ils ont ainsi mis en danger toute une population de singes). Écologie.

Force

On revalorise ceux qui arrivent à faire face aux dangers, aux bêtes sauvages. Le père est balaise, sa fille a aussi pris de ses muscles. On va nous montrer que les femmes sont fortes et peuvent aussi manier les armes et être fortes.

Les Croods 2 : Une nouvelle ère

Les Croods 2 : Une nouvelle ère

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Guy est déguisé en animal, il risque de se faire fracasser par Eep. Il va y avoir une succession de mises en danger, où la famille Croods risque d’être décimée par plusieurs animaux différents qui les attaque (pourchassés dans un environnement volcanique par des bestioles à l’allure de kangourous dentés qui se mettent en boules, risquer de se faire tuer par des guêpes, des plantes carnivores, tomber de très haut dans l’eau et se faire électrocuter par un poisson géant. En voulant toucher une banane, Crug enclenche une alarme et la famille se fait capturer dans un filet. Les deux adolescentes vont utiliser le tigre à dent de sabre comme véhicule pour sortir et sauter hors du mur, elles recherchent la liberté et finissent par foncer dans un nid d’abeille et l’une d’elles va transpercé la main Dawn. Phil angoisse parce que les bananes ont été volées, on le voit avoir peur et expliquer que c’était une sauvegarde pour ne pas se faire attaquer par une chose qui est derrière la clôture, en effet on entend quelque chose approcher, on ne sait pas ce que c’est, tout le monde a peur (on rit quand on voit que c’est un petit singe, mais ils arrivent en meute, yeux rouges et viennent frapper les héros, les deux pères et Guy se font kidnapper). Le groupe de femme ne veut pas passer par le pont où se trouvent des requins de terre effrayants, les héros finissent dans l’eau. Les trois hommes sont confrontés à des singes qui parlent en cognant, Guy fait le traducteur et ne cesse de recevoir des coups, on comprend qu’ils ont besoin des bananes parce qu’un monstre vient les manger et quand ils n’en ont pas, c’est eux qui se font manger. Phil crée une arme, les singes apprennent vite et les hommes se retrouvent entourés d’une armée avec des bâtons pointus. Phil fait du feu pour faire peur aux singes, mais ils apprennent vite et utilisent le feu à leur avantage. Les trois hommes sont déguisés en bananes et vont être sacrifié pour tranquilliser le monstre, ils n’y croient pas, mais une main immense vient s’emparer d’eux, un énorme singe à grosses dents qui va finir par le les mettre dans la bouche. Guy risque de se faire attaquer par le monstre, c’est Eep qui tente de le sauver, suites de situations dangereuses. On parvient à écraser l’animal avec un rocher qui l’envoie dans un trou, on croit que tout est terminé, mais il resurgit et s’empare de Eep qu’il va entrainer dans le trou parce qu’il l’a maintient par son petit orteil.

Malaise

Le jeune Guy est seul prostré, il se rappelle de ses parents qu’il vient de perde (ils sont morts coincés dans du goudron) (ils lui demandent de partir, vivre sa vie, suivre la lumière, et il pleure). Les deux amoureux s’embrassent, mais c’est le père de Eep qui reçoit le bisou sur chaque joue. Le père de Eep entend que Guy lui propose de partir de la meute et qu’elle accepte. Crug voit quelque chose qui l’impressionne (mais on ne voit pas ce que c’est). Moment inquiétant où la famille doit se mettre en position de survie, c’est Crug qui arrivait et qui reçoit un rocher sur la tête. On ne sait pas qui a posé le piège, on voit arriver des personnes cachées derrière des masques géants. Guy rencontre Dawn, on voit comme ils se ressemblent, et on peut craindre que Eep se retrouve face à une rivale, on craint qu’elle se fâche, mais elle est contente d’avoir une copine. Une seule règle, c’est interdit de manger une banane, cela embête le père qui se réjouissait. Malaise de Eep qui se sent loin de Guy qui dort tranquillement dans une autre chambre. Difficile pour le père de dormir seul, il casse des murs pour rejoindre sa femme. On entend la famille Betterman qui parle tranquillement d’expulser les Croods en faisant en sorte que Guy reste avec eux pour qu’il se mette en couple avec leur fille. Eep montre ses cicatrices, elle finit par montrer qu’elle a perdu un petit doigt de pied. Un bâton est envoyé dans l’œil d’un animal qui hurle fort (on voit ensuite Grug envoyer aussi un bâton dans l’oeil de Phil, mais c’est un moment imaginé). On ne comprend toujours par pourquoi il est interdit de manger des bananes, mais la règle est répétée. La mère Betterman tente de faire comprendre à la mère Croods qu’elle n’est pas la bienvenue chez elle, et elle lui offre un panier de provisions pour leur départ. Greg se fait influencer par Phil, qui parvient à lui faire dire qu’il ne veut plus de Guy dans son clan. Conflit dans les deux familles où les personnes s’embrouillent au sujet du départ de Guy ou du besoin d’autonomie dans le couple. Guy est dans l’émotion lorsqu’il revoit une image de ses parents. La main de Dawn est toute gonflée, elle ne veut pas que ses parents voient cela, mais elle ne se maitrise pas et finit par être découverte. Eep n’apprécie pas le ton qu’a pris Guy quand il lui renvoie que c’est une fille des cavernes, ils vont s’embrouiller, se quitter. Phil réalise que c’est à cause de lui que les petits singes n’ont plus leur paradis (il leur a pris leur eau). Hoppe ne se sent pas bien et commence à critiquer tout le monde de façon agressive. La grand-mère envoie ses cheveux (qui sont en fait un animal volant) rechercher les hommes, mais la créature se fait frapper par la foudre et tombe.

Santé

Alcool. On a l’impression que Dawn revient de sa sortie à l’extérieur bien bourrée (on joue avec cet état, dans ce qu’elle dit à ses parents, et on apprend finalement que ce n’est pas parce qu’elle a bu, mais parce qu’elle a un poison dans le corps).

Moquerie

Des personnages sont montrés comme risibles, on rit souvent d’eux, on appréciant rire de leurs stupidités. La grand-mère croit son heure venue, elle se met elle-même dans la bouche du tigre aux dents de sabre. La famille se met à vouloir tout manger, on les découvre de véritables bêtes, qui ont les yeux exorbités, et qui abusent dans une forme de folie bestiale. On voit les impressionnants poils du père qu’il a sur le torse. Le frère est montré comme un abruti devant sa fenêtre. La petite soeur ressemble plus à un chien qu’à une petite fille. Effet de rot. On retourne la situation en montrant des hommes qui doivent être sauvés par des femmes. Les deux pères sont risibles quand ils se considèrent comme des frères et qu’ils ne réalisent pas qu’ils se trouvent dans un champ de bataille. Le père pleure parce que sa fille part avec Guy (sauf qu’ils vont juste la maison d’à côté.
Banalisation de la violence

Banalisation de la violence

On rit du malheur des personnages. Ils peuvent se retrouver en danger, recevoir des coups, juste pour que l’on trouve cela marrant (des animaux peuvent se retrouver avec un bâton dans l’oeil).

VOCABULAIRE

Classique.

Un film pensé comique, mais avec beaucoup de tension surtout traduite sous forme d’humour (n’empêche que l’histoire est parfois dure) (même si l’on rit, l’humain a modifié la nature et des animaux se font dévorés à cause de lui) (et deux parents qui se croient supérieurs veulent briser un couple pour faire en sorte que leur fille rencontre un garçon) (et autour de tout cela, de nombreuses mises en danger parce que les bestioles préhistoriques ça veut manger de l’humain). Les thèmes sont plutôt bien pensés, avec les premières disputes amoureuses, l’angoisse du père de voir sa fille partir avec un garçon, et la critique de l’homme évolué qui ne réalise pas qu’il a une incidence écologique.

Ici, le premier film et ici la série Origine.

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password