Les Chroniques de Noël est un film de 2018. Quelques incrustations de lutins en images de synthèse. Le début nous montre en ellipse, des scènes vidéo d’une famille qui fête Noël. La caméra vidéo, filmé par un des enfants, sera utilisée plusieurs fois dans le film.

MESSAGES

Noël

Importance de l’esprit de Noël (il contre la déprime, l’énervement). C’est fait pour souder les liens. Toute cette magie existe vraiment, on nous fera rencontrer le père Noël, son traineau, ses rennes, même les lutins dans son monde et surtout, il y a des cadeaux qui proviennent vraiment du père Noël. Musique. Que serait cette fête sans de la musique (et ici, c’est plus une sorte de vieux rock). Père Noël. Une nouvelle version de ce personnage, un peu plus rocker que d’habitude.

Responsabilité

Les enfants vont pouvoir faire quelque chose de bien, le père Noël croit en eux. Persévérance. Le père attendait de son fils qu’il aille jusqu’au bout des choses, on va ici le voir enfin réaliser quelque chose de bien. Coopération. Faire un travail ensemble, cela permet d’aller plus vite. Autonomie. Des enfants qui doivent faire face seuls à des problèmes. Force des faibles. Même des petits peuvent aider. Réparation. Quand on fait une bêtise, mieux vaut essayer de réparer.

Aider les autres

On voit des personnes qui doivent choisir de prendre la bonne décision. Beaucoup refusent d’aider le père Noël et c’est bien dommage. C’est important d’avoir une personne qui croit en nous et qui nous aide à nous en sortir (le père Noël a fait exprès d’avoir besoin de Teddy pour qu’il change).

Famille monoparentale

Pas facile la vie de Famille pour une mère qui doit beaucoup travailler et demander un investissement à ses enfants. Une maman a surtout besoin que ses enfants s’entendent.

Fratrie

On voit comme ce n’est pas facile la relation entre un grand-frère et une sœur. Dispute. On voit comme les deux peuvent se bagarrer, ne pas se respecter. Se réconcilier. On peut se faire un câlin entre frère et sœur.

Deuil

On parle de la disparition d’un papa. La mère bosse à l’hôpital presque toutes les nuits et la petite sœur doit bien aider, le grand frère doit aussi se montrer responsable en gardant la petite sœur. Le fils peut exprimer qu’il en veut à son père, qu’il se sent abandonné. Réaliser que le parent décédé vit à travers soi.

Les Chroniques de Noël

Les Chroniques de Noël

Estime de soi

Ne pas baisser les bras et croire en soi. Un garçon va retrouver une motivation de bien faire, croire à la vie (parce que la mort de son père l’avait bien découragé). Avoir besoin d’avoir un père qui est fier de son fils.

Travail monopolisant

La maman doit partir au travail même le soir de Noël. Il n’y a pas d’autre possibilité pour cette maman que d’être absente (et ce n’est pas remis en cause, car c’est la triste réalité).

Temporalité

La petite se remémore des scènes du passé en regardant d’anciennes vidéos. Il ne faut pas forcément compter sur les vidéos, on peut garder les évènements dans sa tête.

Éducation

Malgré les grosses bêtises des enfants, ils ne se font pas gronder, l’attitude du père Noël est toujours douce (on se retrouve exclu de la liste des cadeaux, mais on n’élève pas la voix, ne se montre pas agressif).

Fréquentation

Un garçon se met à voler des voitures avec ses copains. Il va vivre une expérience qui va le changer lorsqu’il rencontrera le Père Noel. On nous montre bien de vilaines personnes qu’il ne faudrait pas avoir en exemple, on nous montre la prison qui n’est pas agréable à la base.

Véhicule

Peu de préventions sur les dangers de la route. Teddy va foncer avec la voiture (c’est le père Noël qui le motive), puis c’est le vieil homme qui va prendre le volant pour échapper à la police en roulant encore plus vite. L’homme se met sur le toit du véhicule.

Vol

Critique du vol (pourtant toute relative, car si on a besoin d’une voiture, pourquoi ne pas en voler une qui est volée).

Les Chroniques de Noël

Les Chroniques de Noël

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

On y voit une petite fille de 10 ans qui croit encore au père Noël, elle utilise une caméra vidéo pour lui envoyer ses messages, son frère aurait bien envie de lui dire qu’il n’existe pas. La petite monte sur un pylône pour sauter dans le traineau du père Noël. Kate fait peur au père Noël, il perd la maitrise de son traineau, la petite tombe en chute libre, cris et frayeur. Ils risquent ensuite de percuter un avion. Le traineau se disloque, ils perdent le sac, l’appareil se transforme en avion, mais il casse son aile en percutant un château d’eau, crash au sol. Le père Noël conduit trop vite avec la voiture, risque d’accident, puis accident (la police les fait sortir en les braquant avec des armes). Kate est sur un renne qui fonce et elle appelle Teddy à l’aide. Kate entre dans le sac du Père Noël et disparait. Teddy est entouré de trois adultes qui n’ont pas l’air sympa, ils se montrent agressif, il le menace de le découper en morceau et l’embarquent dans leur voiture. Les lutins sautent sur Kate, ils ne parlent pas sa langue. Teddy est emmené dans un repère de gang, le patron n’est pas content de voir que le contenu des cadeaux du sac est du charbon, il va le jeter au feu, mais le jeune garçon flippe, il va le rechercher. Le patron n’est pas content, il ordonne à ses hommes de le jeter dans la benne, on craint pour sa vie. Des lutins se débarrassent des méchants et vont s’en prendre à Teddy qu’ils considèrent comme un vilain, ils sortent une tronçonneuse, le garçon a bien peur, on a l’impression qu’il va le couper au niveau de l’entrejambe.

Malaise

Dispute entre le frère et la sœur, ils font tomber le sapin et surtout le cadre familial où le père était encore dessus. La petite prépare les biscuits qu’aime le papa (elle s’excuse en disant que parfois, elle oublie qu’il n’est plus là). La mère doit partir au travail le soir de Noël. Le frère ne veut pas faire quelque chose avec sa sœur le soir de Noël, il l’a laissé seul en la traitant de limace baveuse. Les deux enfants sont coincés dans le traineau. Teddy est au sol, il ne voit pas derrière lui arriver le père Noël, cela stresse sa sœur. Le bonnet magique est perdu, le père Noël n’a plus son pouvoir. Teddy et Kate sont à vie sur la liste des enfants pas sages. Personne ne veut emmener le père Noël en ville, une femme appelle même la police et un homme va les poursuivre avec une batte. La police appelle les unités pour s’occuper de la voiture qu’ont volée les héros. Arrivée de la police, ils doivent fuir. Ils sont sur des rennes, poursuivis par un policier, doivent fuir. Le policer ne croit pas qu’il a affaire au vrai père Noël, il l’enferme derrière les barreaux. Le temps a passé trop vite, il ne reste pas assez de temps, le père Noël est découragé. Ils ont oublié un enfant, ils doivent se dépêcher, en plus il n’y a pas de cheminée.

Monde adulte

Petit passage en prison où on voit des malfrats et des prostituées. Repère d’une bande où les enfants risquent des problèmes.

VOCABULAIRE

Parfois légèrement vulgaire (ça dit Chiotte, gras du bide, faire gaffe, sale crétin, barrez-vous, on se casse, dégage). Les lutins parlent une langue inconnue, il y a un peu de sous-titres.

Un petit film de Noël qui veut retravailler le lien dans la fratrie et qui parle du deuil. Il y a un moment tendu quand Teddy est emmené dans le repère d’un gang qui fait que c’est mieux de montrer cela à des 7 ans, avec un bon accompagnement, vous pouvez baisser l’âge. Un côté irrévérencieux qui peut plaire aux enfants (plutôt rock’n roll le père Noël).

Partager cette page :

Lost Password