Le Sous-marin jaune - Yellow Submarine

Le Sous-marin jaune – Yellow Submarine

À partir de 10 ans

Yellow Submarine (Le Sous-marin jaune) est un film d’animation des années 1968 avec les Beatles comme personnages. Un graphique étrange, plutôt expérimental artistique, qui peut varier selon les scènes (et surtout les chansons; impression de photocopie noir-blanc, incrustation d’images réelles, oscilloscope). Un produit de l’époque psychédélique.
Beaucoup de moments différents, de nouvelles scènes avec des contenus assez étranges qui peuvent être symboliques et signifier des choses.

MESSAGES

Importance de la musique

Revalorisation des instruments, plaisir de jouer dans un groupe. Dans un monde de mélomanes, les gens sont sauvés quand ils entendent de beaux sons.

Critique de la guerre

Critique de l’agressivité de l’envahisseur. Oppression d’un peuple par un ennemi armé. Nécessité de faire appel à de l’aide extérieure quand les sauveurs indigènes ne sont plus capables de se battre. Combattre. Résistance.

Déprime

Le mal provient du cafard et du malaise. Il faut promouvoir les fleurs et l’acceptation de l’autre. Oser le oui plutôt que le non.

Héroïsme

Aventure, sauvetage, force, courage. Aider l’autre. Partir sauver un monde menacé par des Blues Meanies.

Équipe

Former un groupe et agir dans la même direction.

Relativité des choses

Regarder autrement, ne pas se fier aux apparences. Se décentrer. Ne pas penser qu’à sa réalité, accepter de se laisser guider dans autre chose.

Temporalité

Le sous-marin traverse la mer du temps, où on réalise l’impact du temps, jeunesse, vieillesse (et tout ça le temps d’une chanson).

Les chansons ont différents thèmes

La solitude des gens. L’homme de rien qui passe à côté de tout. L’amour.

Beatles

On reconnaît les quatre chanteurs. Une bonne publicité pour leur musique.

Excentricité

Les personnages et les situations sont plutôt hors norme.

Le Sous-marin jaune - Yellow Submarine

Le Sous-marin jaune – Yellow Submarine

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Les méchants montrent de l’agressivité. Le début du film est une attaque générale. Tout le peuple est transformé en statues de pierre. On voit une personne qui parvient à s’échapper, mais il est poursuivi par une grosse main qui détruit tout sur son passage. Un vieillard va rester en arrière pour arrêter l’ennemi. Monstres en tout genre (gros doigt avec yeux qui écrasent. Chiens à trois têtes. Meskins peut utiliser des armes réalistes, comme une mitraillette-pistolet. Hommes à gros-bidons à bouche monstre). Ringo risque de se faire croquer par un monstre. Le chef des méchants crie fort et semble dingue. Jeremy est prisonnier de Sir Bleunoir et va devoir se battre avec lui.

Étrangeté

Une immersion dans un monde étrange et souvent agressif. L’enfant n’y aura pas beaucoup de repères (d’ailleurs un adulte non plus). Un monde d’animaux étranges, de toutes formes, qui montrent une certaine agressivité. Ils ont de grosses dents. Un monstre aspirateur s’en prend à ses congénères, il finira par aspirer le décor et même lui-même.

Malaise

Avant que Frankenstein ne se transforme en John Lennon, il fait plutôt peur. Des moments où il faut se cacher, faire en sorte de ne pas se faire remarquer. Tension quand les Beatles sont découverts. Fuite. Ringo semble être perdu dans leur monde.

Santé

Offrir un cigare est sympathique.

VOCABULAIRE

Langage classique, avec des chansons des Beatles, mais surtout une bande-son bien fournie en musique.

Certaines références sont adultes (on peut voir Frankenstein, King Kong, ou des héros de série TV.) Difficile de proposer un âge pour ce film qui comporte assez de scènes étranges pour qu’un enfant s’y perde. Un véritable ovni télévisuel qui se regarde plutôt en anglais (de toute façon, les chansons restent dans la langue originale et elles ont une grande place dans l’histoire).

Partager cette page :

Lost Password