Le Parc des merveilles (Wonder Park) est un film d’animation de 2019 en images de synthèse. Il y a un soin apporté aux détails. Le début de l’histoire est un monde imaginé par une petite fille. Le rythme peut être rapide.

MESSAGES

Maladie

On nous montre comme c’est difficile de faire face à la maladie d’un parent. On voit bien la difficulté qu’ont eue les parents de dire à leur enfant que la mère est malade, mais c’est important de parler. Avoir tellement peur de perdre l’autre que l’on se perd soi-même. Une petite fille va mal vivre cela et transformer son monde imaginaire fantastique en un monde plus sombre et dangereux. Ici, l’histoire se termine bien, la maman va guérir.

Dépression

On nous montre le contraste entre le monde magique où vivait la petite fille et le moment où elle ne peut plus s’amuser vu que sa mère est malade. On la voit ranger ses jouets préférés, ne plus vouloir s’intéresser à son rêve, on la voit ne plus vouloir s’amuser avec ses camarades. Parentalisation. On voit comme la petite devient plus sérieuse et responsable. Les rêves deviennent pour elle insupportables, il n’y a que la réalité qui compte et elle ne veut plus entendre parler de son monde imaginaire. Elle craint que son père ne maitrise pas le quotidien sans la mère. Se soigner. En se décentrant, en aidant les autres, en réalisant que l’on a des potentiels, en mettant de l’importance sur ce que l’on a apprécié, on peut parvenir à moins être avec des idées noires. Il faut oser affronter les ténèbres.

Sécurité

On nous montre que lorsque le monde devient trop insécure, on se renferme et on se met à gérer des choses du quotidien en y mettant de l’importance. Intéressant lien entre ce qu’a vécu June, au départ de sa mère et Peanuts qui craint retourner dans le parc. Être seul dans un endroit où personne ne peut nous blesser, ce n’est pas la solution. Crainte. Devenir trop angoissé de perdre des choses, de souffrir, de non maitriser des choses ou de ne pas protéger le système. Perte. Avoir peur de perdre l’autre.

Famille

Importance des parents dans le bien-être de l’enfant. Amour parental. On peut voir une famille où les parents sont motivés à voir leur fille faire fonctionner son imagination, ils sont heureux de la voir créer des choses. Ils mettent leur appartement à disposition de leur fille, comme un grand terrain d’aventure et de bricolage. Grand-parents. On voit comme la grand-mère ou le grand-père auraient envie d’aider.

Imagination

Une petite fille va imaginer un monde incroyable et magique, avec des animaux qui parlent. C’est sa mère qui la motive à utiliser son imagination. Danger de perdre son inspiration lorsque l’on est confronté à un moment de vie difficile. Être imaginatif c’est bien, mais permettre aux autres de le devenir c’est encore mieux. Ingéniosité. Importance d’avoir un endroit où créer les choses. Savoir faire face aux problèmes. Bricolage. Faire des choses avec ses mains et se sortir de situations compliquées. Imaginer un monde, construire avec différents matériaux.

Réaliser son rêve

Se donner les moyens de faire ce que l’on veut faire (et si les parents trouvent cela un peu dangereux, c’est toujours possible d’avoir d’autres plans, mais c’est important de se dire que l’on peut réaliser tout ce que l’on imagine).

Croire en soi

Avoir la chance d’avoir des parents qui ne briment pas la créativité de leur enfant. Importance de ne pas laisser tomber, et utiliser ses potentiels pour résoudre les problèmes. Il faut faire face.

Le Parc des merveilles

Le Parc des merveilles

Rêve ou réalité

Une petite fille s’interroge sur ce qui est vrai ou pas. Puis elle va tomber sur une feuille qu’elle avait pourtant mise au feu, elle la poursuit dans une forêt qui semble magique et se retrouve nez à nez avec des éléments du parc qu’elle avait inventé.

Réparation

Lorsque l’on fait quelque chose que l’on regrette, c’est bien de faire en sorte de réparer la chose.

Fugue

Une petite fille va fuguer de son camp parce qu’elle est inquiète pour son père, elle se met en danger en partant seule dans la nature pour tenter de retrouver le chemin de sa maison.

Question existentielle

Pas facile pour les animaux du parc d’accepter de n’être que des êtres sorti de l’imagination de la petite fille. Difficile pour Peanus de n’être que le réceptacle à idée (qui provenaient de June ou de sa mère). Boomer se demande ce qu’ils ont bien pu faire pour qu’elle détruise ce monde.

Amitié

Importance d’avoir des camarades sur qui on peut compter. Aider les autres. Aider ses amis. Proposer de chouettes activités à faire.

Intérêt pour l’autre sexe

June a plein d’amis, mais il y en a un qui est amoureux d’elle (mais cela ne va jamais se concrétiser). Dans le monde imaginaire, le porc-épic est amoureux de la sanglier, ils osent s’avouer leur amour.

Parc d’attractions

Plaisir du jeu. On revalorise l’amusement dans un parc d’attractions.

Multiculturalité

Un quartier avec des enfants de différentes nationalités (bon ils doivent tous être américain, mais viennent de différentes cultures). Un bon camarade de June est d’origine indienne.

Le Parc des merveilles

Le Parc des merveilles

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

June, aidée de ses amis, fabrique une sorte de rampe de lancement, on craint que cela soit un peu périlleux, deux enfants foncent à travers le jardin dans une caisse à savon, ils suivent tout un circuit, risquent plein d’accidents, et finissent sur la route, entourés de voitures, ils risquent de foncer contre un gros camion. June parvient à faire diversion et va réussir à quitter le bus de l’école, elle veut retourner à la maison et doit pour cela passer par de la nature sauvage. Grand huit qui semble en mauvais état, June fait une descente vertigineuse, on craint qu’elle ait un problème, elle finit par rester coincée la tête en bas. L’ours explique comme une obscurité rose est venue détruire le parc. Les poupées actives une sorte de machine qui fait fuir tout le monde, ils tentent de se cacher, les deux castors se font prendre dans une boule, le porc-épic se fait repérer et les poupées jettent une boule contre lui, June tente de fuir. June est acculée dans une maison où les grosses pinces mécaniques sont au-dessus d’elle, elle risque d’être capturée. June et ses amis fuient et se cachent. Les petites peluches destructrices réapparaissent, elles sont sous le sol en verre et risquent de le briser, ce qui finalement se passe dans un impressionnant moment, il y a des étincelles et June risque de tomber de haut, elle finit sur un parasol sur une rivière d’étincelle, elle s’en sort, mais tout continue a être détruit. L’ours se trouve au sommet du grand huit, un oiseau arrive, on craint qu’il fasse tomber le chariot, l’ours se croit sauvé, mais va partir en arrière, et il risque de finir dans le vide, ses amis tentent de l’aider, mais ils échouent par deux fois. On voit que Peanut risque d’être englouti par les ténèbres, musique tendue et June va se lancer dans le tourbillon des ténèbres pour aider son ami, elle arrive dans une sorte d’espace sombre, rempli de débris, elle tente d’appeler son ami, risque d’être bousculé par des objets, elle retrouve son ami le singe attaché et déprimé avec l’impression qu’il ne retrouvera jamais son inspiration. Pendant qu’ils parviennent à s’extraire des ténèbres, les autres amis risquent d’être submergés par de nombreuses peluches. Les héros doivent faire face aux ténèbres dans une scène plutôt bien rythmée dans des pailles, c’est plutôt vertigineux.

Malaise

Les parents doivent rembourser les nombreux dégâts occasionnés par leur fille chez les voisins. June craint être grondée. On comprend à la mine des parents qu’il y a un gros problème, la mère semble désespérée. June n’est pas bien, veut plus entendre parler de son parc imaginaire et les grand-parents étaient venus avec une attraction supplémentaire, elle refuse et jette au feu ce qu’elle avait créé avec sa mère, plus réalise et veut récupérer cela dans les flammes, puis s’excuse et va pleurer dans sa chambre. June imagine le scénario catastrophe avec son père qui ne peut pas s’occuper de lui, avec la maison qui devient de plus ne plus ne désordre, puis explose. Les animaux semblent fuir quelque chose, ils sont inquiets, ce sont des sortes de peluches armées, elles détruisent le parc, font tomber des choses, sont très nombreuses, elles vont atteindre le porc-épic. June ne parvient pas à relire le plan pour refaire fonctionner le système à rouage du parc. Les pics du porc-épic se détachent et semblent dangereux. Elle tombe dans un trou soudainement, flotte dans le vide, arrive dans un ballon étrange, retrouve le singe Peanut qui veut rester dans cet endroit sécuritaire. Les peluches retrouvent Peanut, il y en a beaucoup, ils doivent fuir, June se met en danger en tendant de récupérer le bâton créatif, Peanut se sacrifie pour envoyer June au loin, on le voit se faire submerger par le nombre. June avoue que c’est elle qui a créé les ténèbres, en étant effrayée.

Tristesse

Moment où la maman dit à sa fille qu’elle est malade. On verra la maman avec une mauvaise mine, elle doit laisser sa fille avec les voisins, pour aller se faire soigner. La maman ne rentre pas à la maison. Peanuts qui se sent mal, qui reste caché dans un endroit sécuritaire, qui se sent abandonné. June rejetée par ses amis qui la considère comme coupable d’avoir détruit leur monde, surtout Greta qui n’accepte pas ce revirement.

Moqueries

Quelques petits gags en se moquant de l’autre (la vitesse fait partir la perruque d’un monsieur qui était prêt à faire un bisou à une fille). On nous montre un gros ours risible qui s’endort un peu partout. Deux castors se bagarrent sans arrêt (se donnent des baffes).

VOCABULAIRE

Classique.

Vous n’allez pas découvrir un joli petit film avec des animaux qui parlent, ici on travaille le thème de la maladie et du monde interne qui devient sombre lorsque l’on est confronté à cela. Mais la prise de conscience doit passer par une expérience vécue dans l’imaginaire. Une petite fille doit passer par une de ses peluches pour accepter de ne pas sombrer en dépression et faire face. C’est plutôt intéressant, pour autant que l’on ne montre pas cela à des moins de 7 ans qui vont ne rien y comprendre. Des situations sont difficiles avec des personnages qui peuvent vouloir abandonner et ne pas bien se sentir.

Partager cette page :

Lost Password