Le Jour où la Terre s’arrêta est un film en noir blanc de 1952. Des séquences qui mettent en valeur les effets d’ombre et de lumière, un classique qui est encore très sensible à proposer des plans esthétiques.

MESSAGES

Accepter une force supérieure

Se décentrer. L’humain doit faire le choix d’accepter de ne pas être la plus grande force de l’univers et d’arrêter ses agressivités. En se soumettant à des lois ou des religions, il a bien conscience qu’il ne peut pas agir comme il le veut, il doit respecter des règles. Religion. Même si nous sommes dans un film de science-fiction, il ne faut pas se fâcher avec la religion. Des êtres avancés peuvent même permettre de ressusciter (mais on ne sait pas pour combien de temps, seul l’esprit tout puissant permettrait une résurrection totale).

Paix

Les humains devraient pouvoir fonctionner entre eux sans se battre. On devrait penser une force supérieur à l’humain qui puisse nous imposer la paix. Critique de l’agressivité. On entend de termes violents pour décrire le gentil extra-terrestre, ce serait un monstre qu’il faudrait abattre. On réalise surtout que ce sont certains humains qui ne comprennent rien et qui se montrent agressifs. Critique des conflits. En dehors de la critique d’une course à l’armement, on nous montre que des personnes peuvent imaginer que ce sont les Russes qui peuvent envoyer l’étranger leur faire peur. Critique de la guerre froide.

Importance de la vie

Durant le moment où Klaatu fait arrêter toutes les machines de la terre, il laisse fonctionner les hôpitaux ou les avions en vol, il ne veut pas blesser. Mort. Le petit garçon du film peut aller sur la tombe de son père mort à la guerre. On nous montre le cimetière et l’on critique la guerre qui peut générer autant de morts.

Accepter l’autre

Il ne faut pas accueillir l’autre avec des armes, il ne faut pas lui tirer dessus. Avoir peur de l’inconnu. On critique l’idée de la peur de l’étranger (celui qui vient d’ailleurs ne se déplace pas forcément pour nous exploiter).

Courage

Surmonter sa peur, oser agir si cela est nécessaire. Aider l’autre. Bon exemple d’Helen qui est prête à se mettre en danger pour sauver le monde. Sens du sacrifice. Klaatu est prêt à aller découvrir l’humanité, même s’il se rend compte qu’il se met en danger.

Nationalisme

On voit que les nations ont toutes à coeur d’exister avant les autres. C’est pourtant l’humain qui est intéressant, pas l’endroit où il habite. L’extra-terrestre veut avoir accès à tous les humains, pas un seul gouvernement. Revalorisation des USA. C’était quand même compliqué de critiquer le pays producteur du film en pleine guerre froide. Le seul pays ouvert, ce sont les USA. En plus ils ont Lincoln qui a écrit des choses intelligentes. Critique des politiques. On ne peut pas faire confiance en nos dirigeants, ils ne pensent qu’à leur état. Critique des états dangereux. Certains états mériteraient d’être contrôlés. La sécurité doit être pour tous, si on est agresseur, on doit subir les conséquences, si on est un danger pour les autres, on doit être éliminé.

Revalorisation de l’intelligence

On nous montre que ce sont les personnes intelligentes, comme les savants, qui peuvent s’intéresser aux autres. Si le savant est compétent, il est aussi plus humaniste. Connaissances scientifiques. L’humain peut encore bien progresser dans ses connaissances (par exemple la médecine). Réfléchir avant d’agir. L’extra-terrestre souhaite comprendre le monde où il se trouve avant de le détruire si nécessaire.

Relation amoureuse

Une époque où on pouvait vousoyer celle que l’on embrassait sur la bouche. Bien choisir son homme. Une femme, veuve avec un enfant, devrait faire attention à bien choisir celui qu’elle fréquente. On nous montre bien que son fiancé n’est pas vraiment intéressé par son fils Bobby. On perçoit chez lui une forme d’agressivité et de jalousie et surtout de l’égoïsme (en espérant la gloire, il va dénoncer l’extra-terrestre à l’armée, même si son amoureuse tente de l’en dissuader, il fait ce que lui trouve bien, sans prendre en compte l’autre). Jalousie. L’amoureux n’apprécie pas qu’un autre homme s’approche de l’être aimé, on voit qu’il peut se montrer un peu agressif.

Les solutions doivent être globales

Nous ne pouvons pas nous permettre de réfléchir chacun dans son coin. Importance de trouver un accord, de faire asseoir tous les chefs d’État à une table, d’être ensemble.

Confiance

Croire en l’autre. L’humain est d’un naturel suspicieux, on ne croit pas l’extra-terrestre ou le jeune garçon.

Danger de l’énergie atomique

Danger des armes nucléaires. On nous fait bien réaliser que l’homme est dangereux avec sa capacité d’utiliser le nucléaire pour détruire. Même les Aliens vont s’inquiéter de cela et hésitent à éliminer notre société immature et dangereuse.

Importance de la TV

On nous montre que la télévision a une influence sur les gens. Critique de la presse. On nous la montre pas vraiment intéressée par les réponses intelligentes et constructives, elle préfère obtenir ce qui est le plus facile à vendre.

Égocentrisme

L’humain est tellement centré sur lui-même, que le fait qu’un extra-terrestre ait son apparence ne l’étonne même pas.

Le Jour où la Terre s'arrêta

Le Jour où la Terre s’arrêta

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

La navette spatiale arrive, des personnes réalisent qu’elle va se poser près d’eux, ils ont peur et courent dans tous les sens. Les humains braquent de nombreuses armes sur le vaisseau extra-terrestre, on craint qu’ils les utilisent. L’extra-terrestre dit clairement que s’il n’est pas entendu, la planète sera détruite, puis qu’il a besoin de se faire une idée de ce que nous sommes avant de poser sa décision. L’armée veut récupérer Klaatu, même mort. Si Helen trouve important de protéger Klaatu, son fiancé Tom ne pense qu’à lui et va dénoncer l’extra-terrestre à l’armée. L’armée poursuit Helen et Klaatu, on voit qu’ils vont intercepter leur taxi. Helen ne parvient pas à prononcer la phrase qui doit la protéger du robot, il se dirige contre elle et elle est acculée contre une palissade, elle crie de peur, la visière du robot s’ouvre, on craint qu’elle ne se fasse désintégrer.

Malaise

Un soldat a tiré sur l’extra-terrestre, on craint que cela déclenche quelque chose de dangereux, un robot sort de l’UFO. L’armée se permet de tenter d’entamer le métal de la soucoupe ou du robot, ce ne sont pas à eux et on craint que cela ne provoque un problème. On nous dit que la seule manière pour que les humains saisissent les choses, c’est la manière forte, l’extra terrestre va réaliser quelque chose de spectaculaire, on espère que ce ne sera pas violent. On voit que le jeune garçon suit l’extra-terrestre de nuit, on craint qu’il découvre sa véritable identité, l’enfant le voit faire actionner le robot pour qu’il étourdisse deux militaires. Les adultes ne croient pas Billy, sa mère croit qu’il ment, il est triste d’être traité de menteur. Les humains sont inquiets quand ils réalisent que l’extra-terrestre peut faire en sorte que toutes les machines s’arrêtent, qu’il n’y ait plus d’électricité. Le robot Gort va s’échapper du bloc qui devait le contenir, il envoie son rayon désintégrateur sur des soldats, ils vont totalement disparaître. Gort va chercher le corps de Klaatu, déposé dans une prison, il démolit un mur et embarque le cadavre de l’Alien. L’armée veut faire annuler la réunion de savant, on craint que la dernière chance de sauver la terre soit abandonnée.

Mort difficile

L’extra-terrestre Klaatu sort du taxi et se fait tirer dans le dos par des militaires, il tombe mort à terre.

Inconnu

Différents moments où on ne sait pas ce qui va se passer, et où la musique stressante nous fait bien comprendre que quelque chose se trame (qu’est-ce que veut cette soucoupe, qu’est-ce qui va en sortir). Agent fédéral qui vient emmener l’extra-terrestre, on ne comprend pas vraiment ce qui lui veut, les habitants de la pension non plus. Mystère, on nous donne qu’à la fin du film la raison de la venue de Klaatu sur Terre.

Musique stressante

C’est surtout la bande-son qui génère les tensions.

VOCABULAIRE

Classique. La consonance de la langue extra-terrestre fait assez slave.

Le rythme est plutôt tranquille pour ceux qui sont habitués à voir des productions des années 2000 et plus, l’enfant va pouvoir saisir l’intrigue plutôt complexe de ce film surtout à partir de 8 ans. Cette production a été imaginée pour les adultes à la base, on joue avec les effets de stress, ils vont être générés surtout à cause de la musique (on ne peut pas vraiment dire que les visuels sont effrayants). Klaatu barada nikto (prononcez niquetout à la fin, pour une phrase qui est censée calmer le robot, elle fait bien rire le petit spectateur et casse s’ambiance 🙂

Partager cette page :

Lost Password