Le grand pique-nique est une série de 2012, dans une image de synthèse qui a un rendu crayon de couleur où l’on voit bien les volumes. Toujours la même histoire, découverte à travers un nouveau héros. Un narrateur introduit l’histoire de la même façon dans chaque épisode, mais il va la terminer avec des petits détails spécifiques au nouveau personnage découvert. Beaucoup d’information visuelle, mais c’est pour mieux les expliquer épisode après épisode.

MESSAGES

Compréhension des choses

On va relire chaque évènement d’une façon nouvelle, épisode après épisode. On peut se questionner sur ce que font les personnages que l’on n’a pas encore vu traiter en épisode. On réalise que ce que l’on pouvait avoir compris n’était pas ce qui se passait vraiment. Thème rare et précieux. Découverte. Comprendre de nouvelles choses.

Se décentrer

Un exercice intéressant qui permet au spectateur de se décentrer. Réaliser qu’une histoire peut avoir plusieurs contenus que l’on ne peut pas voir, que cela dépend du point de vue.

Observation

On va être attentif aux petits détails, faire des rapprochements entre les épisodes.

Faire partie d’un groupe

Projet en commun. Les membres d’un village organisent un pique-nique et même s’ils sont tous différents, ils auront (presque) tous, une tranche de gâteau. On peut voir à différents moments des solidarités chez les personnages. Amitié, on voit bien des petits enfants s’amuser ensemble, devenir copain. Tout n’est pas positif, car l’on voit aussi les différentes tensions, malaises, qui peuvent se vivre à l’intérieur d’un groupe.

Aider l’autre

Les personnages qui sont revalorisés sont ceux qui aident les autres, ceux qui se montrent actifs.

Multiculturalisme

Différentes nationalités semblent vivre ensemble, l’infirmière cochon aura des mots en Allemands, les deux souris sont balkaniques, on peut entendre du français ou de l’espagnol, l’ours plutôt anglophone.

 

Messages propres à différents épisodes

 

Ne pas accuser à tort

M. ET MME CHIEN.. Les souris qui ont aidé Mme chien sont prises pour des voleurs, ce sont lézard et grenouille qui ont voulu les voler.

Racisme

TONI ET DANI RAT. . Deux souris au langage plutôt balkanique tentent d’aider les villageois, mais personne ne veut d’eux. Ils seront en plus accusés à tort d’avoir volé le gâteau.

Se sentir utile

INFIRMIÈRE COCHON. . L’infirmière est contente de voir que quelqu’un s’est blessé et va pouvoir bénéficier de ses soins.

S’affirmer

M. OURS. . Dépasser ses craintes. Avoir peur de tout, se dépasser et ne plus craindre l’adversité.

Le bien et le mal

LÉZARD ET GRENOUILLE. . On voit clairement ici que ces deux personnages sont de mauvais garçons, qu’il ne faudrait pas imiter.

Imbu de soi-même

MME CANICHE. . Critique de celle qui ne fait que se regarder, qui se croit intéressante. Apparence.

Amour à sens unique

M. BULLDOG. . Se sentir délaissé, et mettre son énergie dans l’action pour compenser (et l’action peut conquérir la femme).

Importance d’écouter l’enfant

TRIX. . On voit une petite fille qui a un problème et que personne n’écoute.

Difficulté d’adolescent

RONNY LE DUR. . L’ado qui s’embête, qui est hors système peut se mettre à créer des problèmes autour de lui, mais il peut repartir dans le bon chemin s’il trouve des amis.

Monde de l’imaginaire

VINCENT. . Intéressante perception du pique-nique par Vincent, qui s’amuse et lutte contre fantômes ou serpents imaginaires.

Critique de la séductrice

MME CHAT. . Jouer de son charme et tenter plusieurs hommes risque de nous amener à perdre tous ses amoureux.

Propreté

PETITE SOURIS. . Il ne faut pas jeter ses papiers n’importe où. Gourmandise. Il ne faut pas abuser des sucreries, petite souris va en devenir malade de manger des sucettes.

Le grand pique-nique

Le grand pique-nique

SCÈNES DIFFICILES

Malaise

On craint que les gâteaux de Mme chien tombent plusieurs fois. On plusieurs personnes se fatiguent à monter la montagne. On ne s’occupe pas vraiment bien de Mr Ours, pourtant blessé. Trix se fait voler son jouet préféré et personne ne semble vouloir l’aider. Cerf-volant de Lapin volé par Ronny, puis envoyé dans le ciel.

Décalage

On voit certains personnages dans leurs bulles, presque pathétiques, comme l’infirmière cochon, M. Bulldog ou Mme Caniche.

VOCABULAIRE

Seul le narrateur parle, au début et à la fin de l’épisode, ensuite nous entendons les animaux faire quelques bruits intelligibles.

Vraiment passionnant, on revit la même scène plusieurs fois, mais sous un point de vue d’un personnage différent. Cela peut permettre beaucoup de jeu avec vos enfants qui vont connaître l’histoire, mais pas les détails liés aux personnages. Les épisodes méritent ainsi d’être vus plusieurs fois, on pourra ainsi mieux comprendre la globalité. Certaines scènes sont plus liées que d’autres. Si des petits de deux ans peuvent apprécier, c’est aussi une série que les plus grands peuvent goûter, si on les accompagne dans les observations.

Partager cette page :

Lost Password