Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain est un film de 2001. Les neuf premières minutes nous montrent l’enfance de l’héroïne. Des images saturées en couleur qui, avec une voix off bien présente, provoquent une atmosphère poétique, esthétique élevée. Ellipse. Il y aura plusieurs intrigues en même temps.

MESSAGES

Quête identitaire

Une jeune fille va oser se libérer de sa condition (enfant, elle était étouffée par la pression familiale), elle va prendre conscience de ses difficultés relationnelles, aidée par un vieil homme (ils se parlent à travers un objet flottant, un tableau qui permet de parler de soi sans que cela soit dangereux). Les photomatons déchirés, différents masques tournent autour de ce thème, on nous montre que l’identité se joue dans le réel, pas besoin de collections, de se cacher, c’est le monde réel qui nous caractérise, ce que l’on y fait. Nécessité d’oser prendre des risques, de ne pas être lâche. Estime de soi. Notre vie peut changer, on peut mieux aller (cela tourne beaucoup autour des relations).

Sociabilité

L’enfant doit s’amuser avec les autres, on nous montre les difficultés que peuvent avoir les petits lorsqu’ils ont des problèmes avec les autres et les réserves, la timidité que cela peut provoquer lorsque l’on est plus grand (Amélie est renfermée sur elle même au début du film, elle va faire un travail pour s’intéresser au monde, faire le bien).

Romance

Oser espérer du relationnel, se confronter à l’autre, avec une demoiselle qui est dans son monde et qui n’ose pas rechercher l’amour (par contre elle est plutôt forte pour créer un couple chez des personnes d’un café). Il faut se cogner à la vie pour découvrir l’amour et ne pas finir avec un coeur tout sec et cassant. Timidié. Vaincre sa timidité à travers des jeux de piste, oser se confronter à l’autre à travers le jeu. Jalousie. Il ne faut pas surveiller l’autre, ne plus lui laisser d’espace.

Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain

Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain

Joie de vivre

On nous montre les plaisirs de la vie, parfois simples ou qui demandent parfois un effort, mais cela donne envie. On nous présente les personnages avec ce qu’ils aiment et ce qu’ils n’aiment pas. Le générique nous montre Amélie enfant avec plein de ses petits plaisirs d’enfant. Le sexe est un plaisir. Bonheur. On peut vivre de beaux moments dans un monde de brute si on y met un peu de volonté. Il faut oser se confronter (ne pas rester dans ses bulles)

Aider l’autre

Donner des sous dans la rue. Faire le bien autour de soi. Aider un aveugle. Remobiliser son père. Une charité sympathique, mais qui n’est pas la voie pour se sauver soi-même.

Malaise existentiel

On peut se sentir mal, on voit Amélie qui s’imagine sa mort, sans avoir trouvé l’amour. La concierge dit ne plus rien attendre de la vie. Quand on craint un problème on peut se l’imaginer pire, c’est n’est pas constructif.

Maladies psychiques

Un film qui met en scène beaucoup de maladie, y compris psychiques. On parle de névrose, de maladie qui peuvent être psychosomatiques (aérophagie, migraine, sciatique), on surprotège Amélie durant son enfance parce qu’on la croit malade. Les personnages semblent avoir un peu tous un grain, mais c’est peut-être ce qui finalement caractérise l’humain. Dans les maladies, il y a celle de l’homme de verre qui est très fragile ou Nino martyrisé à l’époque par ses camarades de classe qui peine à recréer du lien et collectionne du relationnel de papier. Difficulté d’avoir des contacts avec les autres. Ces personnes peuvent se libérer de leurs obsessions. Soin. Le film est une forme d’exemple à suivre, avec un narrateur qui explique les choses, y pose du concret, du temps, il nous parle à nous.

Temporalité

Un film qui s’amuse à citer des dates ou des heures durant toute sa longueur. On parle du temps qui passe, on nous montre des images de photomatons. Importance de réaliser qu’il faut agir dans le présent, ne pas se laisser prendre par le temps.

Sexualité

La sexualité fait partie de la vie, un film qui ne le cache pas. Sensualité. La première fois où les deux amoureux se touchent est bien sensuel, avec un baiser qui se fait désirer et qui finit dans le lit.

Mort

La mort fait partie de la vie, un film qui ne la cache pas. Entre la mort de Lady Diana ou la mère d’Amélie, on parle de la fin. Deuil. Le nain de jardin du père qui voyage est le travail sur le deuil, sortir de chez soi, s’ouvrir aux autres, revivre après la mort de sa femme.

Collection

L’intérêt à l’autre à travers la collection (collectionner des photomatons, des rires, des photos d’empreinte de pas, …). C’est mieux d’oser le lien avec une véritable personne, s’intéresser aux personnes et les aider que de faire des collections).

Rêve éveillé

Ou événements fantastiques, où une photo, des tableaux, un pied de lampe se mettent à bouger ou parler.

Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain

Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain

SCÈNES DIFFICILES

Malaise

On nous parle d’un poisson rouge qui veut se suicider, il se projette au sol, Amélie petite fille crie fort, elle craint qu’il reste trop longtemps derrière un meuble. Suicide d’une touriste belge qui se lance de la cathédrale Notre Dame et tombe sur la mère d’Amélie, la tuant (on ne voit pas grand-chose de la scène). On peut craindre que la personne que recherchait Amélie soit décédée, on voit descendre un cercueil d’escalier. Histoire d’un homme qui ne parle plus avec sa fille depuis longtemps, il ne connaitrait même pas son petit fils. Mystère, on se demande quel est cet homme qui est souvent en photo, Amélie se demande si ce n’est pas un fantôme. Vengeance d’Amélie qui entre chez le commerçant et lui fait beaucoup de modifications pour l’embêter, elle est observée par quelqu’un. Le père n’écoute pas sa fille. Amélie entre dans un train fantôme, un homme déguisé en squelette s’approche d’elle et l’effleure, la jeune femme n’est pas effrayée et semble ressentir une forme d’extase. On va apprécier voir se faire maltraiter un méchant commerçant. Moment stressant quand Amélie va faire rencontrer l’homme chauve avec le collectionneur, la musique est tendue, on ne sait pas ce qui va se passer. Le jeune homme a disparu, moment de vide, puis Amélie rentre chez elle, elle déprime, pleure en réalisant qu’elle a pas osé avouer son amour, elle est seule. Amélie va au café et craint avoir entendu que le jeune homme est parti avec une autre. Quand on est deux amoureux, on finit sur un scooter sans casque à filer à toute vitesse et faire les foufous.

Maltraitance

Un commerçant dénigre son employé légèrement handicapé (il lui dit plein de vilaines choses).

Scènes de sexualité

Une scène nous montre Amélie dans une relation sexuelle (on voit juste de dos un homme faire les mouvements de pénétration avec Amélie impassible). On nous montre dans des flashs d’images rapides, des orgasmes de personnes, avec femmes parfois dénudées. Une femme attend Amélie sur le palier, on comprend qu’elle tente de la draguer. Amélie téléphone à une entreprise porno qui lui demande si elle est épilée. Deux personnes du café se retrouvent dans les toilettes, tout tremble dans le café, on comprend qu’ils font l’amour, on entend jouir la femme. Amélie entre dans un magasin porno où semble travailler l’homme qui l’intéresse, on nous montre l’intérieur avec des sextoys (pénis en plastique), l’ambiance y est plutôt cool. Femme qui fait un Strip-tease, femme qui danse topless. Scènes de nudité. En dehors de ce qui est dit précédemment, au début du film, dans des scènes de quelques secondes, on nous montre une femme nue enceinte nue, la naissance d’un bébé en gros plan.

VOCABULAIRE

Classique, voire poétique.

Un film qui touche, certainement par sa poésie, mais aussi par le changement de l’héroïne qui va accéder à l’amour en faisant en plus le bien autour d’elle. Des petits bonheurs, qui ne cachent pas que la sexualité est aussi un plaisir de la vie (faut pas être gêné des scènes de nudité).

Partager cette page :

Lost Password