L’Apprentie sorcière est un film de 1971. Un générique avec des images moyenâgeuses, mixe de sorcellerie et de ce qui va être montré dans le film. Les plus jeunes auront certainement de la difficulté à saisir le sens de ce qui est montré. Film qui mêle animation et prise de vue réelle dans des séquences à partir de la deuxième partie du film. Les effets spéciaux ont 40 ans, certains peuvent paraître désuets. De nombreuses chansons et danses. Il y a plusieurs versions qui ont été réduites, cela peut nuire à la compréhension de l’histoire.

MESSAGES

Se méfier des apparences

Une vieille dame peut se révéler être une sorcière.

La famille c’est important

Une femme seule va trouver un homme et des orphelins deux parents. Pas évident à comprendre que les petits avaient perdu leurs parents si vous avez la version courte, le moment où la petite raconte pourquoi ils n’ont plus de parents a été coupé. L’idée d’une femme indépendante qui vit toute seule était difficile à défendre (une des scènes coupées est une pression de la communauté pour le mariage). Fratrie. On voit des enfants d’une même famille fonctionner ensemble.

Solutions hors norme

On peut se diriger vers des soutiens qui ne sont pas banaux quand on a des problèmes. Nécessité de pouvoir trouver de la magie quand on est confronté à un monde dur, en guerre.

Oser se défendre

Importance d’oser être utile dans sa vie, oser un acte héroïque, se battre contre l’envahisseur. Hommage aux Britanniques qui ont pu lutter contre les nazis. Revalorisation de « la Territoriale », régiment des personnes âgées, qui ont déjà été mobilisées et qui rempilent. Solidarité d’un peuple qui a recueilli dans ses campagnes les enfants évacués de la capitale (avec comme conclusion qu’il est bien de s’engager comme soldat, ce que fera le Prof. Emelius Browne). Deuxième Guerre mondiale.

Magie

Il existe les prestidigitateurs qui ont des trucs, et la vraie magie, et même si, à la fin, on abandonne la vraie magie, les enfants vont en garder un peu dans leur poche. Sorcière. Une version moderne et même plutôt sympathique de la socière.

Critique de l’arnaqueur

Critique du vendeur qui veut surtout vendre. On nous fait découvrir le marché d’antiquités de Potobello Road, et on nous montre qu’il ne faut pas avoir confiance en ce que disent les vendeurs.

Force des enfants

Importance d’écouter les plus jeunes, ils ont parfois la solution au problème. Force des faibles.

Évolution personnelle

Importance de croire aux choses, et si on ne peut pas croire en soi-même on ne peut croire en rien (de petit invisible, au grand ronchonneur, ils vont évoluer dans le film). Estime de soi.

Respect de la vie

Combattre des hommes armés avec des armures vides, et ainsi ne blesser personne.

Excentricité

Personnage qui sort de l’ordinaire, pas dans l’apparence, mais à l’intérieur.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Des menaces au couteau. Les enfants qui crient « au secours » parce qu’un hameçon attrape leur lit. Le lion anthropomorphe qui avance en direction des héros en rugissant, menaçant. Le débarquement des Allemands, qui s’en prennent à un vieux soldat, qui ont coupé la ligne du téléphone et occupent la maison d’Eglantine Price.

Bagarre

Un exemple de partie de foot sans véritables règles, qui est plus une grande bagarre, avec un arbitre qui finit en mauvais état.

Tristesse

Les enfants vont être séparés du Prof. Emelius Browne. La fausse mort de l’apprentie sorcière.

VOCABULAIRE

Classique. De nombreuses chansons. Des paroles en allemand. Certains termes anti-allemands (Fridolin, Boche). Charlie le grand garçon utilise parfois de l’argot (limite vulgaire pour l’époque).

Un film qui n’est pas politiquement correct : on se moque d’un prêtre qui veut aller voir les enfants pour le salut de leur âme, et qui fuit devant la magie de son chapeau qui vole (la version courte a censuré un moment de couardise de sa part, et le fait qu’il souhaite s’emparer de la maison d’Eglantine Price). Les héros vont aller squatter une maison vide à cause de la guerre, ils boivent leur bon vin, prennent leurs aises. Ils vont voler le médaillon du roi de l’île de Naboombu en le trompant franchement. Reste de machisme : on peut entendre ce genre de commentaire « Les femmes perdent toujours tout ». On retiendra principalement de ce film l’épisode du match de football avec les animaux animés. Il y a beaucoup d’autres choses dans ce film. Il est peut-être nécessaire de reposer le contexte, pas certain que les enfants saisissent les allusions du film à la Deuxième Guerre mondiale.

Partager cette page :

Lost Password