L’Appel de la forêt (The Call of the Wild) est un film de 2020 avec Harrison Ford (et un chien en images de synthèse). Le chien semble être réel, les effets spéciaux sont nombreux, mais nous avons bien une sensation de réalisme (voir même de belle nature). Une introduction en dessin qui explique la ruée vers l’or. Différentes ellipses.

MESSAGES

Chien

Ici le héros est un mélange de terre-neuve et de colley. On nous montre qu’un chien comprend bien les choses, lorsqu’on lui parle. Ils sont capables de tout saisir (mais parfois leur instinct les pousse à faire des bêtises) (le romancier a quand même exagéré anthropomorphisme chez ce chien héros principal qui a beaucoup de qualité humaine). Chez les chiens, il y a le chef de meute, c’est le plus fort. On nous montre un chien de riche trop gâté qui fait ce qu’il veut qui va apprendre la dure réalité de la vie. Durant la ruée vers l’or, les chiens étaient utilisés pour le transport. Dressage agressif où un homme frappe, menace avec un gourdin pour montrer qu’il est le plus fort et qu’il domine. Appartenance. Faire partie d’une groupe de chien, avoir des partenaires sur qui compter.

Amitié

Importance d’une relation forte qui peut exister entre un homme et un chien. Animal de compagnie. Le chien crée des liens avec ses maitres. Un exemple d’animal de compagnie fidèle. Liberté. Mais l’animal ne doit pas être coincé dans une relation avec un maitre, la nature et la liberté sont nécessaires (et à la fin le chien va quitter l’homme pour vivre sa propre vie dans la nature).

Historique

Une histoire qui se déroule à la fin du XIX siècle. Nous découvrons la ruée vers l’or (on a posé le film dans le genre Western, surtout pour l’époque, mais il manque beaucoup de code du genre) dans une petite ville d’Alaska. La distribution du courrier à l’époque qui se faisait par traineau, puis l’arrivée du télégraphe qui révolutionne les choses. Différence de classe. On voit que le chien était dans une famille aisée, on va l’envoyer dans une classe bien plus basse où il va devoir apprendre à se positionner pour gagner le respect.

Deuil

On voit la souffrance d’un homme qui a perdu son fils et qui pense qu’il ne peut plus y avoir de place pour lui en ce monde. On le voit fuir bien loin. Un couple qui n’a pas survécu à la mort d’un enfant. Pour s’en sortir, Perrault va continuer le projet de son fils (importance d’avoir un but). Alcoolisme. Un homme en souffrance peut avoir besoin de boire pour oublier. Un ami doit trouver le moyen d’aider et empêcher de boire. Perte. Thornton n’a plus confiance, il craint le danger (depuis qu’une fièvre a emporté son enfant en deux jours).

Mort

En dehors de la mort de cet enfant que l’on va seulement entendre parler, il y a surtout la mort de Thornton, le héros de l’histoire, qui se fait abattre à la fin du film. Nous sommes mortels, et l’aventure continue après notre mort.

Famille

La famille c’est important, et si Thornton sait qu’il a perdu la sienne, il va espérer que le chien puisse en créer une. Notre raison d’exister, c’est de trouver quelqu’un avec qui être. Couple. Le plus important c’est le couple (et même si on a un ami, on ne va pas hésiter à la quitter pour se retrouver avec celle qui nous plait).

Force

Buck est un chien puissant et capable de gentillesse. Un chef de meute sait se montrer puissant et on voit le chien se faire respecter, parce qu’il gagne le combat. La force permet d’impressionner la femme. Dépassement de soi. Quand on est un chien trop gâté, il faut apprendre à se faire se place pour être bien considéré. S’affirmer.

Nature

On nous montre comme la nature pouvait être sauvage et belle (surtout dans le passage où Thornton va vivre son aventure). Animaux. Ours, lapin, loup, nous découvrons quelques animaux sauvages.

L'Appel de la forêt

L’Appel de la forêt

Esprit de la nature

Une sorte d’animal surnaturel apparait parfois pour aider Buck, un chien imposant. Une forme de métaphore de l’appel de la nature.

Écologie

L’humain peut disparaitre, les animaux pourront continuer d’exister dans la nature. L’homme n’est pas le plus sage (l’or ce n’est pas bien et les hommes s’entretuent), et une nouvelle race de chien sans peur (qui ne craint même pas les ours) peut perpétuer une race.

Altruisme

Buck se montre bon, il va donner de la nourriture à un chien qui a faim, il sert de l’eau à tous ses amis plutôt que de garder pour lui. Il aide une femme au péril de sa vie. Il est soucieux d’une lettre importante pour un homme.

Cupidité

Un jeune chercheur d’or en veut à Thornton qu’il considère comme étant celui qui voulait le voler. On critique ceux qui sont à la recherche d’or et qui en perdent plutôt la raison. Et quand Thornton va découvrir de l’or, il va presque tout jeter, parce que ce n’est pas bon d’avoir trop d’argent.

Différence

Buck trouve un foyer parmi les loups, on peut être différent et être accepté (bon, pour cela, il vaut mieux être un grand balaise).

Voyage

Oser voyager au-delà des cartes, partir à l’aventure. Voyage initiatique. Des expériences vont faire découvrir comment se débrouiller dans la vie.

Don de soi

Les chiens sont capables de se mettre en danger pour aider (Buck qui va aider Françoise ou le groupe de chien qui décide d’emmener leur maitre en sachant qu’ils vont mourir).

Poste

Une partie du film nous montre comme c’est important de livrer du courrier. L’histoire de la poste, quand il y avait encore des lettres qui permettaient d’avoir des liens avec ses connaissances et qu’il fallait des gens courageux pour traverser de grandes distances.

Gourmandise

Buck s’est fait punir par son maitre parce qu’il s’est emparé d’un poulet, puis est kidnappé parce qu’il a été appâté par de la nourriture. Maitrise de soi. Ce n’est pas bien de courir derrière les lapins.

Littérature

Un film adapté du roman homonyme de Jack London.

L'Appel de la forêt

L’Appel de la forêt

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Un homme attire Buck avec de la nourriture qu’il jette dans une caisse, l’animal s’y retrouve enfermé. Traversée d’un lac gelé, Françoise tombe dans l’eau et est emportée par le courant sous la glace, elle devient inconsciente, mais Buck va l’aider et va parvenir à la tirer hors de l’eau (mais il est lui-même ensuite emporté par le courant, son maitre tente de l’aider, mais ne parvient pas à briser la glace. Une avalanche risque d’ensevelir le traineau, Buck n’écoute pas les recommandations de son maitre et se dirige dans une grotte avant que tout soit enseveli, il tire le traineau à travers des stalactites quand tout s’effondre autour de lui. Un homme va frapper Buck avec un gourdin pour qu’il tire le traineau. Descente dans des rapides où on peut craindre que le canoé se brise (et s’il n’est pas brisé, il commence à perdre l’eau). Hal arrive dans la cabane de Thornton avec une arme, il veut descendre le vieil homme (et il découvre la carte qu’il a utilisée pour faire son voyage) (on craint qu’il n’aille à sa poursuite). Buck rencontre un ours immense dans la forêt. Un loup glisse dans les rapides, il est en mauvaise posture, parvient à se raccrocher à un arbre. On sent qu’il y a un problème, Thornton n’est pas à l’aise, puis soudain un tir qui risque de le tuer, cela met le feu à la cahutte, puis il parvient à coincer une arme avec la porte, c’est Hal qui veut le descendre, il le braque, et Thornton se fait tirer dessus, on ne sait pas si cela est grave. Le chien vient à son secours, Hal le menace avec un gourdin, on craint qu’il se soumette, mais il prend le gourdin et l’homme et les jette dans la maison en flamme.

Malaise

Un homme regarde Buck en se disant qu’il peut se faire de l’argent. Le juge organise une grande fête, Buck semble intéressé par la table, on le retrouve avec une cuisse du poulet et on voit qu’il a tout démoli. Pour le punir le maitre laisse son chien dehors, effet de tonnerre, et au loin un homme l’appelle. Buck est emmené loin de chez lui dans une caisse, on ne sait pas où on l’amène, il n’a plus son collier. Il ne peut pas manger, boire ou dormir, un homme ouvre la caisse, et va donner un gros coup de gourdin sur le chien, puis le menace avec, l’oblige à s’asseoir. Le chien parvient à s’échapper, mais il se trouvait dans la cale d’un bateau, et il est repris. On voit comme il est inquiet d’arriver en Alaska, de marcher sur la neige. Un homme semble triste, il signe quelque chose, on ne comprend pas encore ce que c’est (une histoire de maison donnée). John Thornton perd un harmonica, Buck le lui ramène et se fait mettre la corde au coup par son faux maitre. Des hommes bravent la tempête pour gravir une montagne, on le voit encordé. Perrault achète Buck, sa compagne ne semble pas vraiment contente de l’achat. Buck doit accepter de tirer le traineau et suivre les ordres d’un autre chien, on le voit ne rien maitriser au départ. Il regarde un lapin et entraine tout le monde au fond d’un petit ravin. Buck a froid, il veut dormir dans la tente. Le chien voit une masse impressionnante se dresser devant lui, un chien gigantesque avec des yeux jaunes (mais cela semble une illusion). Buck court derrière un lapin, et on pense qu’il va le manger, mais il le laisse finalement partir (sauf qu’il y a le méchant chef de meute qui le tue juste pour embêter). Spitz, le chef de meute n’est pas content des capacités de Buck, il veut le combat, on le voit tenter de la morde, mais Buck évite les coups et ne veut pas du combat, il ne réagit pas, se laisse mordre, il le met à terre, on peut le craindre mort, ses compagnons sont sous le joug du chef de meute et n’interviennent pas, puis un de ses amis le stimule et avec la force que lui donne une sorte d’esprit, il met à terre le chef de meute et devient ainsi le plus fort. Spitz décide de partir. Le maitre de Buck ne veut pas le mettre devant l’attelage et les autres chiens sont de son côté, l’homme finit par céder. Un homme souffre à la mort de son fils, on le voit écrire à sa femme en pleurant. Thornton craint ne pas réussir à envoyer une lettre importante qu’il voulait envoyer à sa femme. Perrault apprend de ses partons qu’il n’y a plus besoin de traineau, le télégraphe arrive, il va être vendu, tristesse des chiens qui semblent être abandonnés. Hal est un homme arriviste qui ne croit pas les recommandations de Thornton qui lui avait pourtant dit  que la neige fond, on retrouve l’homme donner des coups de fouet pour faire avancer le traineau qui va risquer un danger. L’homme lui impose de traverser le lac gelé qui va céder, Buck est épuisé, Hal va vouloir le tuer d’un coup de révolver, mais Thornton intervient pour l’enlever de l’attelage. La troupe de chien accepte de tirer le traineau, on craint qu’ils partent à la mort. Hal apparait devant Thornton et le frappe, Buck le défend et Hal va demander à ce que l’on tue le chien. Thornton boit chez lui, on voit que le chien ne semble pas content de cela. Bruits de loups la nuit, on les entend hurler dehors. Thornton réalise que le chien est de plus en plus dans la nature.

Tristesse

Thornton a été abattu d’une balle, si on ne sait pas si c’est grave, on va ensuite le voir au sol, souffrant, on le voit agoniser à côté du chien qui a mis proche de lui la photo de son enfant.

Santé

Thornton traine dans un bar pour boire.

VOCABULAIRE

Classique.

Les enfants devraient attendre au moins 9 ans pour regarder ce film, surtout parce que le gentil vieillard se fait abattre à la fin (et le monde de l’époque était dur, un chien devait parfois être frappé, dominé, les scènes peuvent être violentes, même si on voit qu’ils ont voulu compenser la chose en nous proposant des scènes parfois légère, avec un chien plutôt comique). Un film qui met bien le chien en avant (autant comme compagnon de l’humain que comme celui qui doit retrouver sa liberté).

Ce que disent les autres : Filmage rappelle que ce film est interdit aux moins de 8 ans en Suisse « Cette nouvelle adaptation du roman de Jack London présente l’intérêt d’une reconstitution de l’époque des chercheurs d’or aux USA, bien que très romancée, donc loin de la réalité des faits. Elle comporte plusieurs scènes de violence, entre les hommes et envers les chiens. La nature se montre menaçante. Les animaux se comportent souvent à l’image des hommes et non pas comme ils le feraient à l’état naturel ou sauvage. Plusieurs scènes de danger ou de souffrance pourraient impressionner un très jeune public. »

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password