La Soupe aux choux est un film de 1981, on suit principalement trois personnages, qui restent principalement dans leurs deux petites fermes. Une apparition d’un extra-terrestre avec des effets spéciaux qui ont bien vieilli, mais qui restent charmants. Rythme plutôt lent.

MESSAGES

Plaisir

Les Français sont dans le plaisir de la vraie bonne nourriture, avec leur pinard et leur soupe aux choux. On renvoie que les choses bonnes pourraient être considérées comme subversives dans des sociétés trop sécuritaires (on est bien loin de notre cinéma sécuritairement correct où l’alcool et la cigarette sont prohibés). Aliment. Une ode à la soupe, à la bonne chose naturelle.

Voisinage

Importance de bien s’entendre avec son voisin. On voit différentes tensions qui finissent par se résorber, on voit deux voisins qui ont besoin l’un de l’autre.

Vieillesse

Intéressant de voir que les héros sont deux vieux à la fin de leur existence. On les entend au début du film parler de leur mort. Envie de durer le plus longtemps possible.

Alcool

Une revalorisation du vin rouge, qui est source de plaisir, qui permet de résoudre des problèmes, qui motive l’amitié. On voit souvent les deux vieux boire de l’alcool. Un médecin leur renvoie qu’il faut vraiment arrêter, mais on voit qu’ils apprécient trop cette boisson. On perçoit quand même bien que les deux vieillards ne sont pas très bien considérés par la population (et c’est certainement parce qu’ils abusent de l’alcool).

Suicide

Moment où un des vieux en a assez qu’on se moque de lui, ne se sent pas bien et veut finalement se pendre. C’est tourné un peu en dérision, mais on comprend ce qui peut motiver une personne à en finir.

Couple

On nous montre l’importance de la femme pour le Glaude qui se retrouve aujourd’hui seul. Adultère. On voit comme cela peut être compliqué de réaliser que l’autre nous a trompé.

Mort

On nous dit clairement que le Glaude a perdu sa femme. On le voit lui parler devant sa tombe en lui emmenant des fleurs.

Industrialisation

On nous montre un petit village qui espère réussir une avancée en entrant dans l’expansion économique. Les bucoliques petites maisons des deux vieux se retrouvent entourés d’un quartier banlieue (en passant par une étape pelles mécaniques bruyantes) (sans compter le parking ou le parc de loisir). On critique ce type d’évolution, mais heureusement ils pourront s’envoler avec leur terrain sur une autre planète.

Féminisme

Une femme a l’occasion de retrouver sa jeunesse et ne souhaite plus trimer pour son mari, ne veut plus faire le ménage et veut s’amuser. On la voit libre de son corps qu’elle sait mettre en avant. Sexualisation de personnages. « Tu as de sacrés beaux seins », et la demoiselle se fera siffler par des mecs en moto bien attirés par ces seins (cela ne déplait pas à la demoiselle qui se montre même intéressée par un des motards). La demoiselle enlève ses habits, se retrouve en bikini pour bronzer en pleine campagne. Il y a parfois des allusions à la femme (elle était belle comme un nichon de femelle). Le vieux Glaude aurait bien voulu toucher sa jeune femme la nuit, mais elle sait se faire respecter. On nous dit que le Bombé a « arrangé » la femme de son voisin, et qu’ils ont recommencé la chose tant qu’ils le pouvaient.

Nostalgie

Un sabotier et un puisatier restent dans l’ancien temps, dans leurs petites fermes. On nous montre comme c’est bien le naturel (mais aussi qu’ils ne vont pas pouvoir rester ainsi longtemps, que tout évolue). Vieille France. Ici, la nouveauté ce sont des demoiselles baba cool dans une 2CV.

Stéréotype de genre

« Toi, tu es comme les bonnes femmes, tu as toujours le dernier mot« . On pourrait avoir l’impression que le film nous montre une femme qui va gagner à prendre son autonomie, mais finalement après être parti à Paris, elle se retrouve misérable serveuse, et c’est son vieux mari qui la sauve en lui envoyant de l’argent et en lui donnant de bons conseils paternalistes sur le danger des hommes.

Argent

On nous montre qu’avec des sous on peut se faciliter la vie.

La Soupe aux choux

La Soupe aux choux

SCÈNES DIFFICILES

Malaise

Arrivée de l’extra-terrestre en pleine nuit, c’est un peu tendu (mais pas traumatisant), le Glaude qui ne sent pas en sécurité sort un fusil. Le Glaude prépare une corde à son voisin pour qu’il se pende, mais un moment il craint qu’il ne passe vraiment à l’acte (ce qu’il finit par réaliser finalement, mais heureusement la corde a cassé). Francine sort un couteau et le pointe contre le Glaude lorsque celui se fâche lorsqu’il apprend qu’elle l’a trompé « Si tu me touches tu es mort » dira-t-elle. Il va ensuite prendre beaucoup de munitions et se dirige chez son voisin qui se trouve dans son lit, deux coups de feu à droit et à sa gauche de sa tête.

Santé

Beaucoup de moments où on voit les personnages principaux apprécier boire de l’alcool (aussi un moment avec De Funès qui veut fumer une cigarette dans l’expression d’un bon moment).

Police dénigrée

On nous la présente plutôt critique, non-soutenante.

Moquerie

On se moque du Bombé lorsqu’il dit avoir vu une soucoupe volante. On a tendance à rire de ce personnage plutôt pathétique (on rit du bon vieux un peu bobet). Les deux pauvres vieux se retrouvent derrière un grillage, comme des animaux de zoo, on leur lance des cacahouettes, c’est pathétique, on les traite de vieux cons.

Tristesse

Moment un peu dur où la Francine va quitter le Glaude, on voit bien sa tristesse, c’est devenu un couple trop différent.

VOCABULAIRE

Langage plein d’argot et parfois vulgaire (oh putain, j’ai le cul en rondelle, charogne, mouche à merde, je vous ferai crever vieux fossiles, vieux débris, emmerder, veux cons, …).

Un film avec Louis de Funes qui va faire rire la famille, pour autant que vous ne soyez pas allergique aux pets. Il ne faut pas avoir peur de subir une publicité pour le vin rouge dans ce film (boire est un sacré bon plaisir), aux parents de faire leur prévention, ici le médecin ne semble pas vraiment convaincant (un bon moyen de discuter du problème de l’alcool). Ce n’est pas spécialement pensé pour du 6 ans, mieux vaut avoir au moins 8 ans pour commencer à comprendre les grosses lignes, et à vous de voir en fonction des scènes difficiles si vous trouvez vraiment adapté pour un petit.

Partager cette page :

Lost Password