La Chèvre est un film de 1981. Le rythme est plutôt lent. Le film tourne surtout autour des deux acteurs Pierre Richard et Gérard Depardieu.

MESSAGES

Enquête

Il existe différents moyens de trouver une solution. Si la manière classique de retrouver une personne ne fonctionne pas, on peut tenter de se mettre dans la peau de la personne qui a disparu.

Intérêt pour l’autre sexe

François Perrin est vraiment intéressé par les femmes (il tombe dans un trou en se retournant sur une femme, il a l’impression d’avoir une touche avec une femme qui attend pourtant un autre homme et n’écoute pas son compère, il se fait saigner le nez en matant une femme et en recevant une paille dans le nez, il n’hésite pas à aller chez des prostituées. Il peut faire des commentaires sur l’apparence des femmes. Obsédé. François Perrin aime bien mater les femmes. Prostitution. Différents moments où on parle de la prostitution (une femme qui attend un homme dans un hôtel, visite d’une maison close avec les deux héros qui n’hésitent pas à consommer de la femme, crainte que la jeune Française kidnappée soit exploitée dans un bordel). « C’est une pute, cinquante dollars, ça couche tout de suite ». On voit qu’une prostituée est motivée à faire commander de la boisson pour que le client paie cher, on nous montre qu’elle peut être intéressée à notre argent (allant jusqu’à nous emmener dans un traquenard pour nous voler). Amour. À la fin du film, Perrin se retrouve main dans la main avec la fille du patron (il me semble y avoir une sacrée différence d’âge, mais à l’époque cela ne gène pas vraiment).

Malchance

On va clairement montrer qu’il existe des personnes qui n’ont pas de chances, à qui il arrive plein de malheurs. Maladresse. C’est aussi un peu lié à de la maladresse.

La Chèvre

La Chèvre

Danger

Il existe des personnes qui peuvent faire le mal (et ici au Mexique, pays où il y a des malfrats qui peuvent kidnapper une gentille fille). Le monde de la prostitution peut être dangereux.

Équipe

Un exemple de partenariat qui commence mal. Leader. Enjeux autour de qui dirige la team.

Espoir

Garder espoir, et persévérer dans une enquête.

S’affirmer

On se moque du pauvre François Perrin qui n’est pas un vrai homme qui s’affirme avec des coups (comme le fort Campana). On le voit se faire insulter un peu comme une pauvre victime.

Mexique

Une image des plus négative du Mexique, avec trafiquant d’être humain, prostitution. On nous montre le pays avec uniquement des personnes qui parlent français.

La Chèvre

La Chèvre

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Une jeune fille assise sur le rebord de sa fenêtre tombe en voulant regarder dehors. On réalise que dans un « bar à pute » on peut être exploité, Perrin se fait ensuite ramener par la prostituée, il réalise qu’il est emmené hors de la ville, se retrouve face à une voiture de malfrat (on comprend ensuite qu’il s’est fait dévalisé et frapper). L’homme qui vient de leur donner des informations et descendu par une mitraillette, on voit bien les impacts de balles sur le corps. Un gros serpent au pied de Campana, Perrin sort son arme et tire en blessant son ami. Un gros singe kidnappe Perrin soudainement.

Malaise

Une jeune fille se fait arracher son sac, elle s’assomme sur le sol, un homme l’embarque dans sa voiture, elle se frappe la tête contre la voiture, on la retrouve ensuite accompagnée de l’homme, complètement droguée, elle fonce contre une porte automatique, un policier qui repère la scène comprend qu’elle est kidnappée, sort son arme pour arrêter cela, mais il n’arrive pas assez vite (une voiture noire embarque la femme et son ravisseur). La police vient rechercher François Perrin, on craint qu’il ait des problèmes, car il vient de faire une fausse alerte à la bombe. Campana s’amuse à dévisser le bouchon du sel pour savoir si Perrin va se retrouver embêté (ce qui sera le cas, le sel se renverse entièrement dans son assiette). Perrin va proposer de l’argent à une femme, comme si c’était une prostituée, il reçoit une grosse baffe. Campana est pris à partie par un homme, échange de coups, puis il se défait des hommes de l’hôtel qui tentent de l’arrêter. Perrin continue à draguer la femme (qui doit être une prostituée) même quand les deux hommes sont derrière lui, on voit un certain malaise dans les yeux des deux hommes. Perrin s’écrase contre un miroir. Perrin est très fatigué, mais il se réveille et est tout motivé quand il entend que Campana veut aller interroger une personne dans un « bar à pute ». Perrin se fait sauter dessus par une prostituée, si cela lui plait dans un premier temps, on voit que ce n’est pas si sympathique. Campana veut récupérer l’argent de Perrin, il se montre violent et frappe tout le monde, et plusieurs fois de suite (pour que cela soit marrant), chez les malfrats. La voiture des héros est ensablée, ils ne peuvent plus repartir. Ils doivent marcher, ils décident de prendre un raccourci et Perrin est pris dans les sables mouvants. On entend que la fille kidnappée pourrait être dans un bordel vénézuélien. Les héros se font arrêter par la police, ils sont braqués par des armes, se retrouvent en prison. Leur camarade de cellule leur dit que cela fait deux ans qu’il s’y trouve et que les gardiens s’amusent à cogner. La scène suivante nous fait penser que Perrin sera le suivant, mais ce sera Campana (qui semble devenir presque fou quand il craint avoir reçu la malchance de Perrin). On apprend que la jeune fille a son avion qui est tombé dans la forêt vierge (on la craint morte). Les deux héros sont envoyés au-dessus de la jungle, on craint qu’ils tombent. Perrin a une guêpe sur le visage, il craint être piqué, car il est allergique. La guêpe s’envole, mais on réalise qu’elle se pose dans le dos de Perrin, il se fait piquer dans l’avion, et on le voit gonfler, il commence à étouffer, ils doivent atterrir en urgence. Ils trouvent un village, il a été complètement détruit. Perrin se croit être doué pour le métier d’enquêteur, il en a assez de sa vie, de son boulot. Ils arrivent à l’endroit où ils croient trouver une mission, mais elle est détruite. Les deux héros sont perdus dans la jungle avec leur véhicule, Campana qui croyait suivre Perrin pour retrouver la jeune fille en a assez et reprend tout en main. Campana va dire à Perrin qu’il n’a pas de capacité, qu’il a été choisi parce qu’il est malchanceux. Perrin veut frapper Campana, mais il se fait mal à lui-même, finit évanoui. Perrin et la demoiselle finissent sur une sorte de radeau qui s’éloigne du bord.

Banalisation de la violence

On rit de personnages qui vont recevoir des coups. Le début du film nous monte une jeune fille qui subit une succession de coups sur la tête (c’est marrant jusqu’au moment où on comprend qu’elle est droguée et kidnappée par un homme). Campana qui donne coup de poing, coup de boule, et la répétition c’est « marrant ». Rire d’imaginer Perrin se faire cogner par les gardiens de prison.

Moquerie

François Perrin nous est montré comme un maladroit naïf. Il se trouve souvent dans des situations blessantes (on rit qu’il reçoit un plateau-repas sur la figure). On rit d’un homme qui crie sur un lit d’hôpital.

Santé

Cigarette. On voit souvent les personnages avec une cigarette. Perrin se roule quelque chose dans une prison (cela ne semble pas être seulement du tabac).

VOCABULAIRE

Beaucoup de vulgarité (connerie, merde, gros connard, pédé, emmerde avec ces conneries, putain, salaud…).

Un film comique français, pensé avant tout pour les adultes, on fait beaucoup de gags autour de l’intérêt pour l’autre sexe, à une époque où reluquer une femme ou se payer une pute pouvait être bien utilisé pour rigoler. On se moque bien d’un Perrin qui n’est pas un vrai mec fort et qui est souvent rabaissé. Mieux vaut accompagner vos enfants si vous voulez leur montrer ce film.

Ce que disent les autres : ici, une explication du rire dans le film. Et ici, une présentation du film. En Suisse, il est âge légal 12 ans.

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password