La Bande à Picsou, le film : Le Trésor de la lampe perdue

La Bande à Picsou, le film : Le Trésor de la lampe perdue

À partir de 6 ans

La Bande à Picsou, le film : Le Trésor de la lampe perdue est un film d’animation, de 1990, clôt la série le la bande à Picsou, un film qui a plutôt la qualité d’une série. On va plutôt suivre les quatre enfants ou Picsou en alternance.

MESSAGES

Aider l’autre

Solidarité, dans l’adversité on se serre les coudes. On vide sa tirelire pour payer la caution de Picsou, on collabore pour aller récupérer la lampe. Héroïsme. Mettre son énergie pour sauver le monde (ou presque).

Équipe

Fonctionner ensemble.

Penser aux autres

Les voeux sont compliqués à gérer, le génie semble souffrir de les exaucer, il est considéré tout d’abord comme un objet que l’on peut ranger dans la lampe qu’il n’aime pas habiter. Finalement Picsou se rendra compte que c’est important de penser aux autres, de faire des voeux pour les autres, et le génie va pouvoir vivre sa vie en devenant un vrai petit garçon (deux minutes de bonté en fin de film).

On se moque des Arabes

Les bédouins du désert, en pseudo Dingos ont plutôt l’air d’abrutis. Le guide Dijon a un accent arabe à couper au couteau, on nous le montre couard, opportuniste, voleur, vénal (les critiques anti-arabe d’avant le 11 septembre, maintenant on lui prêterait d’autres tares). Franchement moyen de montrer de l’arabophobie aux enfants.

Pas de respect pour les antiquités

Beaucoup de choses peuvent déranger dans ce film, le pillage d’un site historique, la destruction de colonne antique… . Même si le film est pour des enfants, il peut y avoir le respect de ce type de monument.

Argent

Beaucoup de choses tournent autour de la consommation, l’argent. Bien sûr Picsou on ne peut plus attendre grand-chose de lui, il est typé avare et cupide, mais même les enfants sont pervertis, ils cachent le génie pour s’en donner à coeur joie, trois voeux chacun. Le grand moment triste et dur du film, c’est quand Picsou se fait voler tout son argent. Consumérisme

Stéréotype de genre

Les enfants ont des stéréotypes de genre impressionnant, Zaza est en rose, elle a des tonnes de peluches, joue à la dînette. Les garçons jouent aux policiers et aux voleurs. Peu de femmes, et l’unique spécimen, Mamie Baba, est une grosse servante souvent tournée en ridicule, surtout performante pour s’évanouir.

Adulte dénigrant

Découverte d’un adulte peu recommandable. Picsou est intéressé que par l’argent. Il a des réactions peu sympathiques en dénigrant le guide, lui faisant faire les choses dangereuses. Il menace facilement de virer les gens, exploite le génie, mais cet adulte coléreux est source de gags que les enfants risquent d’apprécier.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

L’avion de Flagada risque un accident. Dans la pyramide, ambiance sombre, pièges en tout genre, un pont suspendu qui brûle, des scorpions gigantesques. La transformation de la maison de Picsou en un château des enfers, les enfants risquent de tomber de haut, cris et lumière rouge qui clignote. Transformation de Merlok en ours sauvage.

Tristesse

Picsou est jeté en prison, Dijon a pris toute sa fortune, musique triste et éclairs. On craint un moment que Picsou fasse du mal au génie de la lampe.

VOCABULAIRE

Classique. Un Disney sans chansons.

Un film dont les valeurs sont positives, mais qui oublie de les mettre en scène le plus souvent. Pas vraiment idéal. Si des petits veulent voir ce film, il vaut mieux les accompagner, c’est pensé comme une grande aventure.

Partager cette page :

Lost Password