Jamais contente est un film de 2016. On va principalement suivre Aurore, une jeune ado, on l’entend parfois en voix off. De jeunes acteurs qui maitrisent leurs prestations.

MESSAGES

Famille

On voit bien la vision d’Aurore sur ses parents, qui va gentiment se teinter de différentes couleurs (avant c’était surtout du noir et blanc). Une découverte de ce que sont les parents. Fratrie. Fonctionner avec ses soeurs. Difficulté d’être moins scolaire que la petite soeur.

Adolescence

Une vision de l’adolescente qui prend la tête à ses parents et qui vit ses difficultés existentielles.

Amitié

Importance d’avoir des liens avec des personnes, une meilleure amie. Dispute. S’embrouiller avec sa copine, et après un peu de temps la retrouver.

École

Vie avec les camarades de classe. Redoublement et manque de sens que peut avoir parfois l’école. Difficulté de suivre les cours. Importance du professeur qui laisse une chance, qui voit le potentiel derrière les difficultés classiques. Difficulté de suivre l’école, dessiner sur ses cahiers. Être content de recevoir une bonne note. Danger de s’invertir et de recevoir de mauvaises notre, cela risque de réduire l’envie de travailler.

Éducation

Difficulté des parents qui ne savent pas quoi faire pour que cela aille bien avec leur fille.

Respect

Importance du respect à l’enseignant, aux parents.

Intérêt pour l’autre sexe

Début du sortir ensemble (et l’entrée dans l’intérêt sexuel). On voit des filles s’intéresser aux garçons, les trouver beaux, parler d’amour. Se demander si l’homme aimé sera le bon. On nous montre la grande soeur accepter un mariage puis casser son couple. Les garçons s’intéressent aussi aux demoiselles, ils regardent surtout leurs jolies formes. On ressent une certaine sensualité lorsqu’un garçon ferme la robe d’Aurore ou lorsqu’il lui fait les ongles des pieds (ce qui provoquera un bisou et certainement plus tard, mais le film s’arrête avant). Sexualité. On parle de terme que l’on ne maitrise pas vraiment (comme la frigidité). La question de l’abus, avec Aurore qui s’imagine être frigide et qui se questionne par qui elle aurait été abusée dans son enfance. Homosexualité. Un des garçons du film dit qu’il ne s’intéresse pas aux filles. La question de l’orientation sexuelle, Aurore se demande un moment si elle ne serait pas lesbienne.

Estime de soi

Se sentir nulle. Avoir de la difficulté à l’école, craindre moins voir ses amis de classe. Avoir l’impression de ne pas être aimé à la maison, ne pas être apprécié. Entendre ses parents parler de pension ou d’abandon dans la forêt. Aurore peut lancer en l’air l’idée du suicide (mais c’est plutôt pour embêter l’autre). Besoin d’attention. On voit que la demoiselle aurait besoin que l’on s’intéresse à elle, qu’on l’apprécie. Elle se renferme dans son rôle de ronchon.

Apparence

On voit comment les ados peuvent encore se chercher au niveau vestimentaire, comme une demoiselle fait en sorte de ne pas mettre des habits qui la revalorisent. Les filles s’habillent et se maquillent pour sortir, c’est presque uniquement à cette occasion qu’elles se mettent en valeur. Aurore a son look, elle est souvent en noir, et un garçon lui montrera qu’elle peut aussi mettre une jolie robe blanche plutôt féminine.

Critique de la société

Une ado qui ne veut pas se faire arnaquer par le système (et qui peut lancer une bonne critique littéraire, parce qu’elle ne croit pas vraiment au message du livre).

Fugue

On parle du besoin de partir de chez soi, car on se sent incompris (mais une fugue dans un endroit pas agréable, il vaut mieux éviter).

Nouvelles technologies

On nous montre l’ado qui squatte son téléphone portable. Recevoir un nouveau téléphone à Noël.

Musique

Faire partie d’un groupe, devenir une chanteuse et rebooster ainsi son estime de soi, créer du réseau. Plaisir de jouer ensemble.

Religion

On nous montre une famille avec un père athée qui n’est pas pour la religion. Il n’a pas fait baptiser ses filles. C’est Aurore qui fait une crèche à Noël, sinon personne ne s’en occuperait, elle met quand même un cochon à la place du petit Jésus.

Alcool

Critique d’une soirée bien arrosée où Aurore boit trop et se retrouve à tomber au sol, à vomir à l’extérieur. Importance d’avoir des amis qui aident.

 

Jamais contente

Jamais contente

SCÈNES DIFFICILES

Malaises

Aurore n’arrive pas à prendre des notes en classe, on voit une succession d’enseignant au même moment. Effet de vent et de lumière avec rire étrange quand Aurore est au milieu d’arbres. Les parents plaisantent sur l’idée d’abandonner leur fille. Aurore ose critiquer le texte du batteur, il part frustré. Gène de la famille quand la grande fille annonce son mariage avec un russe.

Santé

Différentes personnes fument (la mère, le père ou des camarades). Scène où on voit des personnes boire (y compris des ados et surtout Aurore qui abuse).

Maltraitance

Scène agressive quand Aurore s’en prend à sa mère, qu’elle lui dit qu’elle est moche et qu’elle n’a pas d’ami.

VOCABULAIRE

Classique. Parfois vulgaire (chiante, tu de fous de ma gueule, putain tu fais chier, ce con, connerie, dégage). Quelques termes propres aux musiciens.

Un film qui parle de l’adolescence. Une demoiselle (13 ans) mal dans sa peau, qui déteste ceux qui ne peuvent pas la comprendre. Importance de se réconcilier avec soi-même. Mieux vaut avoir au moins 10 ans pour intégrer le message du film (parce que si l’on reste coincé au un premier degré, on ne verra qu’une école problématique, une fille qui ne respecte pas ses parents, qui veut fuguer et s’alcooliser, elle parle d’homosexualité ou de frigidité). Un film intéressant pour travailler sur sa représentation des choses lorsque l’on est un ado certain d’être le centre du monde.

Partager cette page :

Lost Password