Iznogoud : la série d'animation

Iznogoud : la série d’animation

À partir de 7 ans

Iznogoud : la série d’animation est une série animée de 1995, tirée de la bande dessinée homonyme. L’animation n’est pas très fluide. Il y trois personnages principaux que l’on va suivre durant l’épisode.

MESSAGES

Jalousie

La méchanceté ne peut pas vaincre la gentillesse, exemple d’une personne qui veut être calife à la place du calife. Être envieux c’est mal.

Agressivité

Être agressif envers l’autre c’est mal, Iznogoud a tendance à s’énerver et crier facilement.

Tel est pris, qui croyait prendre

Les pièges que tend Iznogoud lui retombent généralement dessus.

Égoïsme

Critique de celui qui ne pense qu’à lui-même.

Hiérarchie sociale

Les personnages ne sont pas sur un pied d’égalité, il y a un chef, un calife, des travailleurs. Différence de classe.

Pouvoir du riche

Être au pouvoir permet d’obtenir ce que l’on veut. Il est privilégié, il obtient plein de choses du Vizir, il dort souvent, mange souvent, a un gros bidon.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Le Calife risque de nombreuses morts (prendre un bateau en pleine tempête, se faire croquer par un requin, les dangers de sport d’hiver, se faire manger par des cannibales, naufrage, cyclope géant). Pour ceux qui connaissent la série, ils savent que Iznogoud ratera son plan, mais cela reste un animé entièrement construit sur la méchanceté du Vizir et qui pourrait impressionner les plus jeunes.

Malaise

Les adultes sont stupides ou agressifs, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. La naïveté du Calife est presque insupportable.

Banalisation de la violence

On est censé rire de l’agressivité.

VOCABULAIRE

Classique

L’humour de la série tourne autour de l’idée que le vizir veut supprimer le calife pour prendre sa place. Il tente de le tuer à tout bout de champ. L’effet est moins agressif dans la bande dessinée, mieux ne vaut pas montrer cela aux plus jeunes.

Partager cette page :

Lost Password