Il était une fois (Enchanted) est un film de 2007, linéaire; des allées et venues entre le monde du dessin animé et la réalité (il y aura même de la synthèse).

MESSAGES

Romance

Le Prince Charmant n’est peut-être pas celui auquel on pense en premier, le vrai amour se construit sur la durée, en connaissant l’autre, mais il faut aussi surtout la flamme de l’amour véritable. Critique de la relation surtout avec la tête et la raison, sans amour. Séduction. Se faire avoir par la capacité d’une femme à séduire pour faire faire ce qu’elle veut.

Souffrance du divorce

Avec des gens qui se séparent pour toujours, critique de l’avocat qui n’aide pas à améliorer les choses.

Fleur bleue

Demoiselle qui met en avant l’amour, la gentillesse, les mots doux. Contraste avec notre monde froid. Demoiselle qui attend le premier baiser, qui rêve de son prince. Les gens sont capables de saisir cela et de chanter tous ensemble l’amour.

Se décentrer

Il existe plusieurs réalités, on verra des personnes mal à l’aise d’entrer dans un nouveau monde.

Famille

Belle-mère qui veut garder le pouvoir et qui ne veut pas que son beau-fils trouve une compagne. Famille recomposée. Père qui veut se marier et qui explique à sa fille qu’elle aura une belle-mère (la fille préférerait une maman). Protection parentale. Père qui s’inquiète pour sa fille, qui veut le mieux pour elle.

Croire en la magie

Le père est plutôt cartésien et est amené à s’ouvrir au merveilleux par l’intermédiaire de sa fille et de la princesse.

Romantisme simplet

On voit une princesse déphasée, dans son monde de conte de fées, qui vit fortement ses émotions. On se moque de cela au début, puis on commence à apprécier.

Femme forte

Giselle va finalement sauver son amoureux, courageuse, elle va combattre le dragon.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Attaque d’un gros troll qui veut manger la princesse, elle tombe d’un arbre. La sorcière projette la princesse au fond de l’eau, elle tombe, on l’entend crier. Risquer de tomber de haut, finalement chuter au sol. Petit écureuil qui risque de se faire couper la gorge. Fausse mort de Giselle, qui croque dans la pomme, tombe à terre puis est kidnappée par la sorcière. Combat en pleine nuit, avec éclairs et dragon agressif, Robert risque de tomber de très haut, il finira sur Giselle et l’embarquera dans sa chute.

Malaise

Se retrouver dans l’obscurité, dans un monde inconnu. Risquer de se faire écraser. Les petites souris animées sont moins dégoûtantes que les rats de villes ou les cafards. On réalise que la princesse et l’avocat iraient bien ensemble, mais qu’ils sont pris par leurs couples, on en est presque triste pour eux.

Visuel effrayant

La vilaine belle-mère peut effrayer les plus jeunes. Quand elle arrive à New York, fumée et musique stressante. Elle va se transformer en dragon agressif, on la voit aussi en sorcière immonde et tentatrice. Apparition soudaine de la sorcière par deux fois. La princesse qui veut de l’affection se fait voler son diadème par un sans-abri. On voit un conflit de couple en direct. Bêtise du prince qui transperce un bus. Le prince qui ne comprend rien au message d’alerte de l’écureuil.

Crainte

On réalise que la belle-mère veut du mal, elle a le plan de faire manger des pommes maléfiques, plusieurs fois durant le film cela risque de se passer.

Tristesse

La princesse se retrouve sous la pluie. Le petit animal est enfermé dans une penderie.

VOCABULAIRE

On joue avec les effets de langage, actuel ou dans un style amoureux. Beaucoup de chansons.

Ce film est une caricature des dessins animés « romantiques » de Disney (Blanche Neige, Cendrillon, la Belle au Bois Dormant), il se moque de ses codes, avec petits animaux, rêve de baiser, chanson, coup de foudre et mariage à la suite, et il s’inspire souvent des comédies romantiques hollywoodiennes. Le tout est toutefois assez sympathique, surtout le passage en chair et en os des personnages animés. Un divertissement léger et parfumé à la guimauve, mais avec quelques scènes bien tendues.

Ce que disent les autres. Pour FilmAges, l’âge conseillé est 7 ans. Un peu long pour les enfants, ce film comporte des scènes pouvant impressionner des tout petits. Un scénario décalé réinterprétant les symboles conventionnels ne manquera pas de surprendre les adultes: la baguette magique du conte devient désormais dans le monde réel…. la carte de crédit. Les rôles des personnages sont parfois inversés; ainsi le gentil loup est menacé par le cruel chaperon rouge. Le second degré paraîtra même un peu complexe pour bon nombre d’adultes, à tel point que plusieurs messages leur échappent parfois, ceux traitant notamment de la rêverie onirique ou, inversement, de la responsabilisation dans le monde réel.

Partager cette page :

Lost Password