Human est un documentaire de 2015. Yann Arthus-Bertrand nous présente des personnes qui parlent de leurs expériences. 110 entretiens où on voit des visages de personnes dans un extrait d’entretien, dans un plan fixe et un fond noir, c’est entrecoupé de paysages vus du ciel.

MESSAGES

Voyage

Les personnages nous envoient dans leurs pays (Antarctique, Dubai, Kenya, Brésil, Pakistan, Cuba, Japon, République dominicaine, Pérou, France…). Nature. On voit de magnifiques paysages vus du ciel.

Tolérance

Des humains qui parlent, qui nous transmettent des choses. Faire partie d’un peuple, marcher ensemble.

Violence

Les témoignages vont souvent du côté de la violence. Maltraitance. Un homme qui dit que son père le battait en lui disant qu’il l’aimait. Abus. Femmes abusées dans leur mariage, battues. Femmes abusées par des hommes quand elles étaient enfants.

Émotion

On peut voir des personnes pleurer. Ce que disent ces personnes nous touche, ce sont souvent des histoires dures.

Amour

Beaucoup de personnes parlent d’amour, cela part dans différentes directions, ils peuvent avoir du plaisir en parlant ou de la souffrance. On parle de sexe. On voit aussi des personnes qui sont en souffrance. On parle de la polygamie, d’aimer plusieurs personnes en même temps. Femme qui a reçu plusieurs coups de couteau de son mari. Divorce. Des personnes nous parlent de ce changement.

Mort

On nous parle de la mort (par balle, on critique la kalachnikov). Guerre avec l’idée d’avoir raison. Enfant qui dit ne pas avoir peur de la mort depuis que son père est mort. Femme qui parle de son expérience enfant où on a voulu la tuer. Réaliser que notre famille va nous pleurer à notre mort. Père qui parle du policier qui a tué sa fille. Père qui a perdu sa fille dans un attentat suicide. Vengeance. Vouloir arrêter la voie de la vengeance. Femme qui explique pourquoi elle a tué son mari.

Human

Human

Genre

Différents témoignages autour du genre. Ce n’est pas un choix, ce n’est pas une maladie, ce n’est pas quelque chose à guérir. Souffrance de devoir coucher avec des types, de devoir faire semblant. Danger de la religion dans certains pays où cela peut être dangereux pour sa vie d’avouer sa différence. Homosexualité. Une femme explique comme elle a changé sa vie en quittant son mari et en étant avec une femme. Malaise d’aimer une personne du même sexe, avec une famille qui refuse cela. Transsexuel. On nous montre une belle femme qui a été autrefois dans le corps d’un garçon et qui parle d’amour.

Bonheur

On nous parle de ce qui rend heureux, avoir à manger, une maison, avoir une nouvelle moto, avoir des enfants, des petits enfants, le lien avec les autres … chacun a son image de ce qui est bien.

Guerre

Homme qui parle de sa famille qui a été tuée (père, frère, …) avec la haine qui est apparue, la vengeance. SS qui a protégé un enfant juif.

Religion

Il y a des allusions à Dieu, des discours sur Dieu. Femme qui critique celui qui interdit qu’elle se maquille.

Égalité des sexes

Différents discours (un homme qui dit comme c’est lui qui commande, un autre qui dit comme il fait la cuisine et permet ainsi du repos à sa femme). Avortement. Avec une femme qui a fait de la prison pour avoir avorté.

Travail

On voit comme le travail peut être compliqué pour certains, on réalise bien qu’ils sont exploités. Des personnes nous disent ce que peut être leur quotidien au travail. Prostitution. On entend ces femmes parler de leur travail qui leur rapporte de l’argent.

Consommation

On voit comme la société tourne avec la production de biens et que l’argent est présent chez les gens. Argent. La pauvreté est présente.

Critique de la société

En découvrant ces personnes, on ne peut que se décentrer, contempler la société et entrer dans une certaine forme de critique.

Human

Human

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

On nous montre dans les images vues du ciel, une mine à ciel ouvert à Madagascar, on réalise bien que les conditions sont inhumaines, on voit ensuite des hommes sous le soleil en Bolivie, cela semble tout autant difficile.

Malaise

Il y a des histoires poignantes. Histoire d’un japonais qui a voulu se suicider avec son amoureuse parce que les parents n’acceptaient pas le mariage. Histoire d’une femme libanaise qui raconte comment elle s’est fait poignarder par son mari, et qui entendait comment réagissait sa fille. Femme qui parle à son mari en lui demandant de ne plus lui crier dessus en se mettant en position basse. Enfant qui dit avoir été vendu et qui ne veut pas pardonner à sa mère. Une femme explique comme son beau-père l’a violé, et qu’elle serait prête à le tuer avec un couteau. Homme qui menaçait sa femme avec une arme devant les enfants pour qu’elle s’agenouille. Pression de personnes au travail. On voit que l’argent motive les prostituées à avoir la vie qu’elles ont.

VOCABULAIRE

Les personnes parlent leurs langues, on ne pose pas de français par-dessus, il va falloir lire des sous-tires. Une musique plutôt prenante.

Complexité de l’humain, richesse de la vie. Un documentaire avec beaucoup d’émotions différentes et beaucoup de thèmes. On entre dans des récits de vraies personnes de notre monde. Nous sommes tous les mêmes devant le plaisir et la souffrance. Ce n’est pas vraiment un film pour les enfants, si vous voulez faire découvrir l’humain, cela mériterait trop de rediscuter chaque entretien pour un enfant de moins de 14 ans.

Le film dure 191 minutes. Il peut être découpé en trois parties (l’analyse a principalement été faite à partir de la première).

Ce que disent les autres : ici une bonne critique, ici une mauvaise.

Partager cette page :

Lost Password