Happy Feet (les Petits Pieds Du Bonheur) est un film de 2006. Linéaire, mais l’action se déroule dans des lieux différents (banquise, zoo). Il y aura de nombreuses ellipses (on verra évoluer le personnage principal du stade de l’oeuf au stade adulte). Le rythme peut contraster entre une rapidité impressionnante et des temps morts étranges.

MESSAGES

Importance de la famille

Importance de trouver l’amour. Protection parentale. Craindre que son enfant se développe pas bien. Imposition parentale. Accepter son enfant tel qu’il est, ne pas vouloir le contraindre à fonctionner autrement que ce qu’il ressent au fond de lui.

Intégration

On peut être différent et trouver sa place dans la société. Handicap.

La musique

Le rythme et la musique sont des langages universels.

Secte

Critique de ceux qui se font passer pour des gourous et qui veulent des choses en échange. Charlatan.

Écologie

Critique des humains qui polluent, qui exploitent les océans sans se soucier de l’écosystème.

Dépression

Hors de son milieu naturel, dans un zoo, le petit manchot devient tout vide.

Se décentrer

Nous sommes tous coincé dans notre monde. Un film qui montre que l’on peut passer à côté d’autres fonctionnement. Ouverture sur les autres. Difficulté de comprendre une autre forme de vie, ici on a le point de vue des animaux sur les humains (un oiseau va expliquer ce qui lui est arrivé quand il s’est fait baguer en utilisant tous les termes des personnes qui croient s’être fait enlever par des extra-terrestres; Lovelace fait croire que son talisman sacré vient d’un être mystique, c’est en fait un détritus humain).

Happy Feet

Happy Feet

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

L’Antarctique présente des risques de glissades vertigineuses, plutôt impressionnantes, des morceaux de glaces qui peuvent écraser, ou des chutes. Différents moments tendus à la suite, sans répit pour le spectateur et pour le héros Mumble (se faire attaquer par des orques, un bateau qui dévaste la banquise, un harpon qui le fait tomber du filet, l’hélice qui le happe, sa pathétique tentative de suivre le paquebot, sa fausse mort).

Visuel effrayant

Il y a des poursuites par des phoques aux dents acérées qui sont les méchants du film.

Tristesse

Le héros est rejeté par sa tribu.

Malaise

La scène dans le zoo est incroyablement déstabilisante, une sorte de déprime bien montrée.

VOCABULAIRE

Actuel, quelques chansons

Attention, ce film comporte des scènes qui ne conviennent pas aux petits enfants. Il comporte des scènes parfois déroutantes, sous un air de film pour enfant (on a l’habitude des Pingu, et ça peut ressembler aux rois de la glisse). C’est quand même le réalisateur des trois Mad Max qui a fait ce film. Nous avons affaire à des messages et situations pour adultes (le handicap si l’on ne s’occupe pas bien de son enfant, l’internement, des critiques de l’humain supérieur et consommateur). Un film qui véhicule des messages très intéressants, un montage de qualité.

Ce que disent les autres. Pour FilmAges, âge suggéré 7 ans. « Ce film pourra paraître long à un jeune enfant. Par ailleurs, la musique rapide, bien synchronisée avec les images, pourrait agresser ses oreilles. La vue d’animaux impressionnants en chasse peut enfin devenir pour lui un facteur déstabilisant. Le mélange de vues avec les images d’animation peut être remarqué dans ce bon divertissement. Le pseudo message délivré concernera la préservation indispensable des ressources de la mer.« 

Partager cette page :

Lost Password