Gribouille est une série de 2014, avec Gribouille, un personnage marionnette qui a des interactions avec des images de synthèse (surtout son copain Minimine). On reprend toujours le même ordre, une devinette avec des dessins mal interprétés qui s’animent, puis ce qui devait être découvert est colorié et on revoit comment dessiner la chose. Interactions avec les héros qui tentent de parler avec le petit spectateur.

MESSAGES

Joie de vivre

Des personnages toujours contents et motivés. Les couleurs font partie de l’animé à part entière.

Jeu

Gribouille et Minimine s’amusent au début de l’épisode, puis prennent du plaisir à faire un dessin.

Artistique

Un dessin qui fait devinette, que l’on colorie à la fin. Et que l’on reprend finalement pour apprendre une deuxième fois (un éléphant, une coccinelle, camion de pompier, mammouth, chien, flamand rose, pirate, hippocampe, …).

Devinette (ici une gribounette)

Gribouille dessine et Minimine, son crayon de synthèse tente de trouver les réponses. Il donne de mauvaises réponses (parce que le dessin n’est pas tout de suite évident à trouver) (et les mauvaises réponses s’animent et à la fin le dessin juste est coloré.

Imagination

On voit Minimine s’imaginer plusieurs solutions, cela part dans différentes directions et c’est plutôt sympa.

Découverte

À travers les dessins, on nous explique plein de différentes choses. Animaux. On découvre souvent des animaux dans les devinettes.

SCÈNES DIFFICILES

Il n’y en a pas.

VOCABULAIRE

Classique. Il y a plutôt beaucoup de paroles, surtout à cause de Minimine.

Dessiner peut être un jeu d’enfant (mais si l’on veut vraiment dessiner ce que fait Gribouille, mieux vaut faire des pauses sur les images dessinées, un jeune enfant aura besoin de plus de temps pour recopier). Bien adapté pour les touts petits, même si c’est un peu bruyant (Minimine est plutôt un excité qui parle toujours).

Une série pour les petits qui existait en 1976 dans l’émission l’île aux enfants et qui a été remise au gout du jour (ici, c’est la deuxième saison qui est présentée), en 1976, il y avait une narratrice qui racontait une histoire, pendant que Gribouille semblait dessiner un élément de l’histoire, se faisait un peu gronder, et cela finissait par révéler autre chose).

Partager cette page :

Lost Password