Gen d'Hiroshima 1

Gen d’Hiroshima 1

À partir de 15 ans

Gen d’Hiroshima 1 est un film d’animation de 1983. Un narrateur donne parfois quelques informations durant l’histoire. On suit principalement Gen, quelques petites ellipses (et il y aura le 2, faut donc s’attendre à une suite).

MESSAGES

Histoire

Découverte du Japon en guerre en 1945. Avec le rationnement, crainte des attaques aériennes. Hiroshima, avec des informations sur la bombe, ses effets (200000 morts en quelques secondes, puis des radiations mortelles ont fait encore d’autres victimes). Le refus des autorités du Japon de se rendre et la deuxième bombe sur Nagasaki.

Critique de la guerre

Avec un père qui ose ne pas être patriote, qui ne veut pas continuer dans le conflit. On voit quelle cruauté cela amène. Paix.

Famille

Importance de se soutenir les uns les autres. Une maman enceinte à laquelle il faut faire attention. Respecter ses morts. Adoption d’un petit orphelin qui ressemble au frère perdu. Fratrie. Petite dispute entre frères.

Mort

Un film où la mort est très présente.

Pauvreté

Famine, on voit l’effet de la faim. Solidarité entre voisins. Enfants qui se soucient de la famille. Une vie dure peut renforcer les liens.

Force du faible

Force de l’humain qui peut survivre à l’horreur.

Responsabilité

Gen va devoir grandir plus vite, il va accoucher sa mère, chercher de la nourriture. « Soit comme le blé, il repousse et il est fort même s’il se fait piétiner »

Ne pas perdre espoir

Si tout va mal, la nature va continuer à faire pousser le blé, résistant même à la bombe. Même sans les mains, un peintre peut continuer à faire ses peintures en s’aidant de sa bouche.

Gen d'Hiroshima

Gen d’Hiroshima

SCÈNES DIFFICILES

Particulièrement dur

On nous fait découvrir la vie d’une famille durant 30 minutes, on a le temps de s’attacher aux personnages avant que l’horreur ne tombe du ciel. La guerre est présente. Avions qui tirent sur les maisons, petite fille qui se fait descendre, on la voit courir en ralenti.

Visuel effrayant

Effets de la bombe. Corps qui en ralenti se décomposent, on voit les yeux sortir des orbites, les tendons à nu, les dents tomber, maman, bébé, vieillard, chien, c’est horrible. Destruction des bâtiments soufflés par l’explosion, tout gicle dans la rue, les débris tuent des gens. Destruction totale et cadavres. On voit des personnes comme des zombies errant dans la rue, leur corps avec la peau qui coule. Pluie noire (radioactive) qui tombe, on voit une femme maigre, ensanglantée, avec un bébé qui tente de boire à son sein. Blessures avec des vers que des hommes tentent d’enlever. Soldat qui perd ses cheveux, diarrhée et vomit du sang. Infirmerie sans médicament avec énormément de personnes.

Beaucoup de morts

Toutes les personnes brûlées par l’explosion, personnes qui se noient dans la rivière. Les personnes brûlées réclament de l’eau, mais meurent quand la mère de Gen leur en donne. Montagnes de cadavres dans un camion, on les traîne avec des haches pour les brûler. Bébé qui boit au sein de sa mère morte.

Souffrances de personnages connus

La maison de la famille de Gen s’effondre. On voit la mère tomber de son balcon, la famille est coincée sous les décombres, avec le feu qui se répand, on entend crier le petit frère que cela brûle, la soeur ne parle pas, le frère demande à sa femme de se protéger, de les abandonner pour ne pas brûler avec eux, ils finissent brûlés vivants. Gen va retrouver les trois crânes de la famille un peu plus tard. La mère devient folle en voyant cela. La mère va accoucher avec uniquement l’aide de son fils. La mère n’a pas de lait, elle cherche quelqu’un pour l’allaiter, une femme va vouloir le tuer, elle va finir par le nourrir (on voit que le sien est en décomposition). Gen perd ses cheveux, il craint de mourir. Le bébé est né, mais on le voit très blanc, avec des taches, Gen qui avait enfin trouvé du bon lait la retrouve morte, tout le monde pleure.

Malaise

Agressivité d’une personne que soigne Gen, il lui parle comme à un chien, le frappe. Crainte pour la maman qui enceinte fait une crise, on la voit souffrir. Elle doit se reposer et bien se nourrir pour mieux aller, mais comme ils sont en guerre, on peut craindre pour sa vie.

VOCABULAIRE

Classique.

Le thème de la bombe atomique est très présent au Japon, et cela parce qu’ils ont vécu ce traumatisme avec Hiroshima. L’animé a un début plutôt enfantin, avec la vie d’une famille et les petites chamailleries, mais cela va devenir insoutenable, si on a posé 13 ans, c’est dans l’idée de travailler un thème historique. L’animé a un peu adouci les angles de la bande dessinée dont il est inspiré. Ce manga est encore beaucoup plus sombre, complexe, un vrai chef-d’oeuvre que cet animé n’arrive pas à égaler.

Il existe un deuxième film, ou dans le même thème, mais plus pour les enfants, L’oiseau bonheur. Dans le genre les horreurs de la guerre qui tuent les enfants, vous pouvez aussi vous intéresser au Tombeau des lucioles, mieux réalisé et qui sait aussi toucher la corde sensible.

Partager cette page :

Lost Password