Fifi Brindacier (Pippi Longstocking) est une série d’animation de 1998. Le premier épisode présente l’arrivée de Fifi dans sa villa et sa rencontre avec ses amis, les épisodes forment une suite linéaire même s’ils racontent chaque fois une nouvelle histoire. Histoires de Fifi que l’on voit visualisées. Il peut y avoir deux intrigues en même temps.

MESSAGES

Avoir l’exemple de l’excentricité

Montrer aux enfants que l’on peut imaginer beaucoup de choses étranges pour s’amuser (marcher en arrière, faire la roue). Raisonnements étranges, chercher quelque chose, mais ne pas savoir quoi avant de l’avoir trouvé. Parfois des jeux de mots. Une naïveté qui lui permet de rester toujours de bonne humeur. Liberté.

Être actif

Revalorisation de l’activité: partir en montgolfière, en bateau, faire du ski de fond, course hippique, être actif dans la vie. Motivation. Toujours être partante pour l’aventure.

Femme forte

Les filles auront ici une héroïne à laquelle elles pourront s’identifier. Dynamique, pleine d’entrain. Impertinente (on ne se formalise pas sur ses petits mensonges, ou le peu de respect de la propriété des chapeaux de dames). On peut faire confiance à Fifi, elle est très forte, mais n’en use pas à mauvais escient, n’est pas intéressée par gagner.

Critique des méchants ou stupides

Ben les gros bras, ou des enfants qui s’attaquent aux plus petits. Bourgeois: un riche qui croit qu’il peut tout acheter, dénigrant avec les femmes ou des pédants cavaliers qui regardent de haut l’oncle Alfred. Les deux gredins bêtes comme leurs pieds, Carl et Bloom. Tante Matilda, personne agressive et ronchonne. Critique de la femme pimbêche présente dans de nombreux comités, dans l’organisation et qui joue la dominatrice en s’appropriant les choses.

Critique de l’appât du gain

Des voleurs sont avides, intéressés par l’argent.

Relation familiale

On découvre le papa pirate de Fifi, très aimant, si la mère est morte, on n’en parle pas. La maman d’Annika et Tommy s’inquiète pour eux, elle se montre plutôt sévère. Autonomie. On voit surtout les enfants prendre leur indépendance, faire des choses seuls.

Force du faible

Fifi est dotée d’une force impressionnante, la revanche de l’enfant face aux adultes.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Les enfants se retrouvent sur des rapides, dans une montgolfière, avec risque de tomber dans une chute d’eau. Un bandit peut suspendre Anika par un bras et la menacer de la jeter dans le vide. Grande avalanche. Se retrouver coincé avec son bateau, sans vent, risque de mourir de faim. Risque d’un raz de marée géant avec Annika qui n’est pas en sécurité.

Malaise

Deux bandits à l’apparence débraillée, édentés. Albert le borgne, pirate à la voix agressive, qui monte à l’abordage du bateau de Fifi. Une créature extraordinaire qui pourrait faire peur, on croit qu’elle a kidnappé Mr Dupont (c’est en fait lui).

L’autorité y est dénigrée

On se moque de la police, avec deux moustachus incapables, qui gèrent surtout des formulaires. On nous montre des enfants qui ne respectent pas la sanction des parents (qui fuguent). On se moque de l’obésité de madame Paradis, qui dit faire de l’exercice en vélo, qui est l’adulte insupportable de la série.

VOCABULAIRE

Classique

Une qualité d’animation plutôt moyenne et souvent bruyante. Un animé qui ne vaut pas la série classique, mais qui offre plein de nouvelles histoires pour ceux qui veulent continuer de voir Fifi. Certains personnages sont dénigrés.

De cette série il existe aussi un film, un peu mieux animé, avec des couleurs plus travaillées.

Partager cette page :

Lost Password