Fangbone!

Fangbone!

À partir de 11 ans

Fangbone! est une série de 2016 dans une animation stylisée. Le générique introduit la série, les épisodes peuvent se voir indépendamment les uns des autres (certains peuvent se coupler à deux) (certains personnages secondaires peuvent réapparaître). Le rythme peut être rapide, les séquences se suivre rapidement.

MESSAGES

Force

On voit les héros avoir plaisir à se battre, surtout Fangbone. Bill apprécierait être perçu comme fort et Fangbone se verrait bien devenir le plus grand guerrier de l’histoire de son pays. Un animé qui met bien la violence du combat en avant. Courage. Oser se confronter, se mettre en danger. Agressivité. Fangbone a une certaine puissance, mais on voit que le plus souvent il dégage beaucoup d’agressivité (on ne la critique pas vraiment, vu que cela lui permet de remporter des combats).

Arme

Un jeune barbare qui apprécie bien avoir des armes. Se fabriquer une arme puissante pour combattre l’ennemi c’est trop cool (bon l’arme peut être une guitare en même temps qu’une hache). On peut voir les enfants subjugués par des combats, des armes.

Combattre

Important de rétamer celui qui vient nous embêter. Les forts sont biens, les faibles, n’existent pas. Coopération. Pour lutter contre le méchant, il faut parfois avoir des personnes qui aident.

Responsabilité

En devant gérer l’orteil du grand méchant pour qu’il ne devienne pas plus fort, les enfants ont une grande responsabilité. On les voit se démener pour le garder avec eux.

Tolérance

Bill est l’ami de Fangbone, ils sont bien différents. Accepter l’autre est bien présent (mais en même temps, on nous présente des camarades tellement stéréotypés qu’ils en deviennent risibles). Pas vraiment certain que ce thème soit bien exploité.

Amitié

Bill est l’ami de Fangbone, il va pouvoir y avoir des disputes, mais il faut surmonter cela.

Soutien parental

Dans une série qui rit de tout (y compris de l’école), intéressant de voir que la mère est dans une bonne posture et qu’elle est de bon conseil (mais on ne la voit pas spécialement souvent) (et elle est un peu décalée, ne réalisant même pas ce qui arrive à son fils). Merlimpinpin est un grand sorcier qui donne des conseils aux enfants (mais ils ne sont pas vraiment de bonnes qualités), comme quoi il faut avoir la chance d’avoir un bon adulte de son côté.

Secret

Les enfants ne se confient pas aux adultes, ils vivent leurs aventures sans que la mère soit au courant.

Se décentrer

En découvrant notre monde, Fanggone peut aussi revisiter le sien. Une manière de se montrer critique sur ce que l’on vit.

École

On se moque bien de ce qui peut se passer en classe, avec une enseignante qui a de la peine à faire la discipline. Camaraderie. On se moque bien des camarades, en les stéréotypant à outrance.

Mort

On tue clairement les monstres (couper la tête, couper le corps en deux).

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Le sorcier Drool envoie ses monstres combattre les héros. L’épisode commence souvent par une situation périlleuse. La maitresse peut être possédée par une créature et devenir monstrueuse. Attaque de chiens sombres à grosses dents. Se faire attaquer par un dragon (qui va s’emparer des camarades de classe). Se faire attaquer par un canard aux yeux rouges. Les enfants doivent faire une partie sportive contre des monstres qui préfèrent s’en prendre à eux que de jouer, on les voit se faire frapper. Le robot construit par un de leur camarade est maintenant commandé par le grand méchant qui s’attaque aux héros. Le sorcier Drool récupère son doigt de pied, les mondes fusionnent, on croit que tout est perdu. Une fin de saison nous fait craindre que le doigt de pied qui a un oeil qui vient de pousser va être la nouvelle méchante (voix féminine).

Malaise

On peut parfois craindre que le méchant réussisse à récupérer son doigt de pied. Étranges choses de nuit avec bruit bizarre (cela semble être des cacas de fantômes). Avoir affaire au malaise existentiel d’un canard immortel. Changer le passé et créer un présent apocalyptique où la mère de Bill a un bras bionique, où il pleut du sang où la maison est en ruine (triste histoire où cette mère grandit seule, entourée de rats) (cette réalité va disparaître, comme cette maman, Bill lui dit adieu, c’est un peu triste). Le directeur de l’école combat violemment contre le héros, on peut voir qu’il est plutôt méchant.

Visuel effrayant

Les héros peuvent devoir se battre contre différents monstres (du gros chien aux yeux étranges avec rugissement et pattes de tyrannosaures aux dragons de toutes formes). Effets dégoutants. Le doigt de pied du sorcier est très beurk, avec son bout d’os qui dépasse et son ongle dégoutant. Il peut y avoir des effets de morve, de truc suintant des oreilles. Poil sur une dent.

Banalisation de la violence

On peut rire de combats entre personnages, de ce qui peut arriver à des camarades lorsqu’ils ont peur. Voir Bill se retrouver avec des cocards fait rire le spectateur. Fangbone qui démolit ses camarades à la gym, les trouvant trop faibles.

Moquerie

On peut rire des personnages (faire des choses qui peuvent être dégoutantes, comme sentir des crottes). Bill rejette son trop mignon animal totem, il en veut un plus balaise. Les camarades de classes sont risibles (il y en a un qui se ballade en slip, une autre fait garçon manqué avec bouton et balèze, une est acco au kawai, un autre fait plutôt coincé intello qui se prend pour un robot sans émotion, l’asiatique typé ninja, … Le proviseur de l’école a une voix un peu féminisée.

VOCABULAIRE

Fangbone a un langage un peu barbare.

Une série qui revalorise l’idée d’être puissant, plutôt dans l’idée d’être un vrai mec. Une série où il vaut mieux avoir le sens du deuxième degré, l’exemple de Fangbone n’est pas entièrement à suivre, on se moque d’une certaine agressivité, les barbares sont stupides. Le générique parodie une chanson Heavy metal, ça donne bien le ton à la série.

Partager cette page :

Lost Password