E.T. l’extra-terrestre est un film de 1992, avec un extra-terrestre marionnette animatronique et des acteurs réels. Rythme plutôt lent. Un film avec une vision d’enfant, à part la mère, les adultes ont souvent la tête hors champ. La version 2010 a ajouté de la synthèse pour améliorer le faciès d’E.T.

MESSAGES

Perte

Un bon exemple d’enfant qui doit surmonter la disparition de l’être apprécié. Quand on doit dire au revoir à l’autre, on peut le garder dans son coeur. Abandon. Derrière ce thème, il y a aussi la disparition du père (les enfants vivent le divorce récent des parents).

Foyer

Importance d’avoir un lieu à soi. La maison familiale est un refuge (un moment violée par les méchants). E.T. a besoin de retrouver sa maison, il va rentrer finalement chez lui.

Ouverture sur l’autre

On ne doit pas chasser l’autre, mais l’accueillir. Tolérance.

Amitié

Une histoire d’amitié entre deux êtres radicalement différents. Communication, apprivoiser l’autre, se faire comprendre. Il faut se méfier des apparences. On peut être très laid et plein d’amour à l’intérieur.

Revalorisation de la jeunesse

Les enfants ont le beau rôle. Accepter l’autre sans en avoir peur, courage, dynamisme, ils parviennent même à semer les adultes avec leurs vélos. Ce sont eux qui veulent le bien de l’autre. Force du faible. Des enfants courageux et motiver à aider malgré leur peu de moyens.

Famille

Une mère divorcée qui n’a pas encore fait le deuil, exemple d’un divorce. Divorce.

Fratrie

Petites disputes, mais solidarité pour aider l’autre (ils tentent de garder un secret sans en parler à la mère), c’est en plus celui du milieu, pas le grand frère, qui gère les situations. Dispute.

Autonomie

Les enfants gèrent les choses eux-mêmes. Ils peuvent faire face aux adultes (qui apparaissent souvent sans qu’on voie leurs visages).

Protection de l’autre

Les enfants ont le souci de sauver E.T. Dans le cours de science, Elliott sauve les grenouilles. Respect de la vie.

École

Quelques passages à l’intérieur d’une école. Avec l’apprentissage mis en avant (mais avec un extra-terrestre dans le coin, ce n’est pas le plus important).

Critique de l’alcool

On verra Elliott être ivre, on a honte pour lui.

Aliénation du monde des adultes

Ceux qui attaquent sont des adultes responsables, ils semblent avoir perdu leur humanité. Critique du gouvernement. Les autorités ne pensent pas à aider, mais veulent capturer l’extra-terrestre.

Peur

Surmonter ses peurs, les petits héros et les petits spectateurs vont devoir assurer (et même déjà à 9 ans).

E.T. l'extra-terrestre

E.T. l’extra-terrestre

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

L’extra-terrestre va vivre des moments difficiles : il a peur du chien. On peut imaginer qu’il se noie dans la baignoire. On va le découvrir presque mort dans la rivière. Il se retrouve mourant sur une table d’opération, seringue, électrochocs et mort annoncée.

Tensions

Beaucoup de scènes dans l’obscurité, parfois avec de la brume. Les premières images avec des effets de lampe de poche et une poursuite d’E.T. qu’on ne connaît pas encore.

Crainte de l’inconnu

On ne sait pas ce qui se passe au début du film, on ne connaît pas les motivations des humains. Elliott qui va dans la remise, inquiet par ce qu’il pourrait y trouver. On voit juste la main de l’extra-terrestre. On ne sait pas ce que veut l’extra-terrestre quand il se dirige vers le garçon (il est tellement effrayé qu’il ne peut pas appeler à l’aide).

Malaise

La maison n’est pas un refuge, elle est surveillée, investie par des inconnus quand il n’y a personne. Une scène stressante quand des hommes habillés en combinaison style cosmonaute entrent par porte, fenêtres, avec effet de lampe de poche, très oppressant. Ne pas faire confiance aux adultes. On peut craindre que E.T. ne soit découvert par la maman plusieurs fois. Les hommes du gouvernement vont poursuivre les enfants.

Tristesse

La mère quand elle découvre son fils mourant à côté de l’extra-terrestre. Les hommes quand ils tentent de réanimer E.T. Séparation poignante à la fin du film au moment du départ. Scènes poignantes où on souffre avec Elliott.

VOCABULAIRE

Peut être vulgaire (couille molle, petit con).

Un film qui a marqué une génération d’enfants, il a un peu vieilli et montre les USA des années 80. Beaucoup de moments stressants, un enfant de moins de 9 ans risque d’avoir son quota de tensions. La version 20e anniversaire a édulcoré la violence du film. Toutes les armes ont été enlevées (maintenant les soldats ont des talkies-walkies).

Ce que disent les autres. Pour FilmAges, l’âge suggéré est 10 ans « Ressorti pour ses vingt ans d’un film qui plaide en faveur de la tolérance et de l’amitié par dessus les apparences et les cultures. Le point de vue adopté est celui des enfants. L’évolution psychologique du petit garçon reflète bien celle que ressentira le jeune spectateur. La longueur et la bande-son, alliées à certaines scènes saisissantes et à la sollicitation émotive, sont cependant des éléments à prendre en compte avant d’emmener de trop petits enfants voir ce film. »

Partager cette page :

Lost Password